La jeune garde-frontières plaque au mur le terroriste au couteau

Publié par

Vidéo : la jeune garde-frontières repousse à mains nues le terroriste au couteau

Le terroriste attaque le combattant (à droite) dans le dos – et la femme qui est son binôme le repousse avant qu’il ne soit neutralisé : Vidéo de l’attentat à Jérusalem

La police a publié des informations filmées sur l’attaque au couteau à Jérusalem, dans laquelle on voit le terroriste de 16 ans en train de poignarder un garde-frontières dans le dos et à la tête – puis essayer également- de poignarder la combattante qui l’accompagne. Celle-ci l’a immédiatement repoussé à mains nues et coups de poings. Malgré leurs blessures et entailles, les deux agents du Magav ont réussi à lui tirer dessus et à le neutraliser en compagnie d’un agent de sécurité civil, qui se joint à eux à l’issue de la lutte. Le Commissaire Général des services : “La police a agi avec courage et détermination”

Yaniv Halévy , Kobe NahshoniElisha Ben Cimon |Hier | 19h3014 commentaires

Coups de couteau dans le dos et à la tête

Hier soir (mercredi), la police a publié des documents sur l’attaque au couteau qui a eu lieu hier dans la vieille ville de Jérusalem. La vidéo montre le terroriste de 16 ans attaquant d’abord dans le dos un combattant des Garde-Frontières- et la combattante à côté de lui se jette immédiatement sur lui , pour repousser le garçon à mains nues, loin de son partenaire, le plaquant au mur et se débattant avec lui.

L’adolescent l’a poignardée à plusieurs reprises, y compris à la tête, avant que le passant ne lui tire dessus.

L’agente, 19 ans, a subi des blessures légères à modérées lors de l’attaque et l’agent masculin, 20 ans, a subi des blessures légères. Elle a été emmenée à l’hôpital Hadassah Mount Scopus pour y être soignée, et lui a été emmené à l’hôpital Hadassah Ein Kerem.

Déclaration d’intentions sur What’s app

Un adolescent palestinien a poignardé mercredi deux gardes-frontières dans une ruelle de la vieille ville de Jérusalem, a annoncé la police.

L’agresseur, identifié par les médias palestiniens comme étant Amr Abu-Assab, a été abattu par un civil armé qui passait par là, puis à nouveau par les agents de la police des frontières qu’il avait attaqués. Il a été déclaré mort sur les lieux. Selon la police, Abu-Assab avait 16 ans et était originaire de Jérusalem-Est.

Dans des séquences vidéo graphiques de la scène publiées par la police (ci-dessous), les gardes-frontières peuvent être vus passer devant Abu-Assab près de la Yeshiva Ateret Cohanim dans la vieille ville.

La femme, 19 ans, le neutralise une première fois à mains nues contre le mur

Une fois le dos tourné, l’adolescent a sorti un couteau et a poignardé le garde-frontière masculin à la tête. L’agente de la police des frontières a ensuite poussé Abu-Assab loin de son partenaire, le plaquant au mur et se débattant avec lui.

L’adolescent l’a poignardée à plusieurs reprises, y compris à la tête, avant que le passant ne lui tire dessus.

L’agente, 19 ans, a subi des blessures légères à modérées lors de l’attaque et l’agent masculin, 20 ans, a subi des blessures légères. Elle a été emmenée à l’hôpital Hadassah Mount Scopus pour y être soignée, et il a été emmené à l’hôpital Hadassah Ein Kerem.

La thèse du suicide-by-cop semble à retenir

En plus de sa blessure à la tête -au moment où l’adolescent terroriste se jette sur lui dans le dos-, le policier a subi une blessure à la jambe après avoir été touché par un fragment de la balle tirée par le civil armé.

Documents de police : l'attentat dans la vieille ville de Jérusalem
Documents de police : l'attentat dans la vieille ville de Jérusalem
Logo de la marque

Le terroriste, Omar Ibrahim Abu Assav, un jeune de 16 ans du quartier d’Issawiya à l’Est de Jérusalem, a poignardé les deux combattants près de la yeshiva Ateret Cohanim, dans le quartier de la porte de Naplouse. Avant de sortir pour perpétrer l’attaque au couteau, il a écrit sur son fil What’app adressé à ses camarades de classe : “Souvenez-vous bien de moi” – et il a quitté le groupe.

Omar Ibrahim Abu Assav, le terroriste de l'attaque au couteau

Emeutes à Issawiya, son quartier de l’Est de Jérusalem

D’importantes forces de police sont arrivées après l’attaque au domicile du terroriste à Issawiya et des on a assisté à émeutes nocturnes. Au cours des perquisitions menées dans la zone après l’attaque, des agents de la police de Jérusalem et des frontières ont arrêté un certain nombre de suspects pour interrogatoire, soupçonnés d’être liés au terroriste, et leur lien avec l’attaque à l’arme blanche a fait l’objet d’une enquête par la police. Le père et la mère du terroriste ont également été arrêtés.

Logo de la marque
La scène de l'attentat à Jérusalem

Le surintendant de police Yaakov (Kobi) Shabtai a déclaré lors d’une visite à l’hôpital Hadassah Mount Scopus que « la policière a agi avec courage et détermination, a cherché à entrer en contact et a neutralisé le terroriste. Un- garde civil armé sur les lieux a rejoint l’incident et a également renforcé la séquence de neutralisation du terroriste. “Ils ont agi avec détermination et courage malgré les blessures, ont réagi pour finalement neutraliser la menace sans qu’aucun civil ne soit blessé.”

Le surintendant de la police Yaakov (Kobi) Shabtai

Dans l’attente des conclusions de l’enquête

Shabtaï n’a pas commenté les détails de l’enquête et a déclaré que “jusqu’à ce que nous ayons formulé l’image globale de l’enquête, nous ne ferons aucune déclaration. Nous sommes dans le cadre d’une enquête combinée avec le Shn Bet et finalement, lorsque les conclusions seront disponibles, nous serons amenés à procéder à la mise à jour. ” Le commandant de la compagnie, le lieutenant-général Lior Cohen, a déclaré que le terroriste avait sauté sur le combattant dans la vieille ville . Les deux membres du binôme, a-t-il dit, ont combattu le terroriste et ont réussi à lui tirer dessus et à le tuer.

Le chef d’état-major adjoint Nati Gur, commandant au poste de police de la zone de la Tour de David, a déclaré lors du briefing que “les policiers ont répondu avec une grande détermination et ont tiré et neutralisé le terroriste”. Le commandant du district de Jérusalem, le surintendant Doron Turgeman, a procédé à une évaluation de la situation sur les lieux de l’attaque et a imposé que l’unité centrale du district de Jérusalem mène l’enquête sur l’attaque. À la fin de l’évaluation de la situation, le commandant du district a déclaré : « Lors de l’attaque au couteau, les combattants des garde- frontières (Magav) de Jérusalem ont fait preuve de détermination et se sont efforcés d’entrer en contact avec un terroriste assoiffé de sang qui a tenté de se suicider par procuration en un instant (suicide by cop).

On doit aussi louer un autre citoyen qui était dans le secteur et a aidé à l’effort conjoint pour neutraliser le terroriste. « Cette attaque est un nouveau rappel de la variété des menaces auxquelles la police du district de Jérusalem et les gardes-frontières dans la vieille ville et en général font face avec courage. Nous continuerons d’agir avec détermination contre les menaces terroristes et contre toute personne qui essaie de nuire à la police ou aux civils.

ynet.co.il (version hébreue)

Vidéo : la jeune garde-frontières repousse à mains nues le terroriste au couteau

 

 

3 commentaires

  1. Les gardes frontières doivent être armés au moins d’un couteau pour ne pas devoir se défendre à mains nues et d’un rétroviseur pour voir ce qui se passe dans leur dos. Ceci afin que la prochaine fois, ce soit l’agresseur qui soit à l’hopital et pas les agressés.

Laisser un commentaire