Criant Allah W’Akbar, un homme armé d’un couteau abattu à Saint-Lazare

Publié par

Paris : des agents de la sûreté ferroviaire tirent sur un homme armé d’un couteau gare Saint-Lazare

Refusant de porter son masque anti-Covid, l’homme aurait crié « Allah Akbar, la France est dirigée par l’Etat islamique », en se précipitant sur les quatre agents, lundi soir. Une enquête pour tentative d’homicide et apologie du terrorisme a été ouverte.

Les agents procédaient à un contrôle en gare Saint-Lazare (Paris IX) lorsqu'un homme a sorti un couteau. (Illustration) LP/Olivier Arandel
Les agents procédaient à un contrôle en gare Saint-Lazare (Paris IX) lorsqu’un homme a sorti un couteau. (Illustration) LP/Olivier Arandel

Le 2 novembre 2021 à 08h45, modifié le 2 novembre 2021 à 09h07

Des agents de la sûreté ferroviaire ont blessé grièvement un homme lundi soir à la gare Saint-Lazare (Paris) qui s’élançait vers eux avec un couteau. Une information de BFMTV, qui nous a été confirmée.

Lundi soir, quatre agents de la sûreté ferroviaire (la Suge) contrôlaient un usager qui ne portait pas de masque, selon le récit de la chaîne info. Le ton serait monté rapidement, l’homme refusant d’obtempérer. Il aurait alors sorti un couteau et, en se précipitant vers les quatre agents, criant « Allah Akbar. La France est dirigée par l’Etat islamique ». Un agent a alors sorti son arme et tiré dans sa direction à plusieurs reprises. Touché au thorax, l’agresseur est tombé sur les voies, et a été hospitalisé en urgence.

« Le pronostic vital du mis en cause est engagé à la suite des deux tirs effectués par les agents de la Suge », a précisé le parquet de Paris.

Une enquête des chefs de tentative d’homicide volontaire sur personne chargée d’une mission de service public, apologie du terrorisme et violences avec arme a été ouverte, indique aussi le parquet.

L’homme, qui disposait d’une pièce d’identité sur lui, serait connu des services de police pour des faits de violences, mais pas des services de renseignement.

 

leparisien.fr

Laisser un commentaire