La stèle Simone Veil recouverte de croix gammées à Perros-Guirec (22)

Publié par

« inadmissible » pour le maire de Perros-Guirec

C’est la troisième fois que le monument de Perros-Guirec (Côtes-d’Armor) est visé en un peu plus d’une semaine. Après avoir été souillée, la stèle a cette fois été recouverte de propos antisémites qui ont été tagués dans la nuit de mardi 10 à mercredi 11 août 2021.

La stèle de Simone Veil a de nouveau été dégradée dans la nuit de mardi 10 à mercredi 11 août 2021. Devant l’indécence des tags, elle a été recouverte. | DR

Ouest-France Modifié le  Publié le 

Inadmissibleincompréhensible : ce sont les mots d’Erven Léon, maire de Perros-Guirec (Côtes-d’Armor), face à la dégradation de la stèle Simone Veil érigée en 2018 en sa mémoire devant la mairie. Celle-ci a été taguée, pendant la nuit de mardi 10 à mercredi 11 août 2021, avec de nombreuses croix gammées, une étoile de David, entre autres propos antisémites. Alors qu’elle est régulièrement fleurie par les Perrosiens, appuie l’élu.

Visée pour la troisième fois

Lundi dernier déjà, le monument avait été découvert souillé de moutarde et d’excréments. C’est, en tout, la troisième fois qu’il est visé en un peu plus d’une semaine. Selon le maire, l’enquête menée par la gendarmerie est toujours en cours afin de retrouver les auteurs. Il indique également qu’une autre dégradation a eu lieu pendant la nuit à la résidence senior Les Jardins d’Arcadie avec un tag visant le président Emmanuel Macron.

La stèle Simone Veil recouverte de croix gammées, « inadmissible » pour le maire de Perros-Guirec

ouest-france.fr

Profanation de la Stèle de Simone Veil à Perros-Guirec
 
Nous apprenons avec une grande consternation et un sentiment d’injustice, la profanation trois fois répétée de la Stèle dédiée à Simone Veil devant la mairie de Perros-Guirec, en moins de dix jours.

La communauté juive de Rennes transmet à monsieur le Maire de Perros-Guirec, Erven Léon, toute sa solidarité et sa préoccupation partagée, à la suite de ces comportements dégradants.

Il n’y a que des antisémites primaires qui puissent ne concevoir en Simone Veil que la femme juive qui les irrite, après les épreuves inhumaines qu’elle a traversées, autant qu’après une vie consacrée au service de la France, de la République et de l’entente européenne. Décidément, des esprits particulièrement étroits et rigides continuent de s’acharner sur le reflet de cette grande dame, qui transcende sa disparition en 2018.

Nous ne sommes pas sans devoir tenir compte d’un climat général propice au passage à l’acte, alors que de profonds ignorants de leur propre histoire confondent l’appel à se faire vacciner, du fait de la pandémie de Covid, avec le port de l’étoile jaune, en octobre 40. Le cas d’une enseignante accrochée à sa pancarte, et visiblement déboussolée, l’illustre récemment. Mais quiconque hurle avec les loups contribue à rassembler leur meute aux mobiles désordonnés.

Cette fois, il semble que l’agression, par placardage de croix-gammées sur le monument, assortie de « propos antisémites », vise exclusivement son appartenance à notre communauté. Mais c’est aussi sans doute, une mise en cause des autorités dans leur ensemble.

Que les auteurs sachent que nous sommes persuadés que leur arrestation ne saurait tarder, que leurs actes méritent qu’ils en paient le prix et qu’ils ne parviendront pas à effacer ni même à salir la mémoire de cette grande Française et de cet exemple pour tous les enfants de France que fut Simone Veil.

Restons vigilants.
 
ACCI Safra-Rennes, Crif-Bretagne

 

Intervention de Gil Taïeb à propos de l’attaque antisémite contre la stèle de Madame Simone Veil

Un commentaire

  1. La contre-tribune à ces « intellectuels » partisans de la destruction d’Israël, a d’autant plus de sens que l’antisémitisme ordinaire est renforcé, légitimisé.
    Comment ne pas associer les deux?
    L’antisémitisme est banalisé par le port d’étoiles jaunes qui veut signifier que les malheureux manifestants sont aussi opprimés que le furent les Juifs durant le Nazisme et la Shoah.
    Cette assimilation signifie, logiquement, que les Juifs, durant cette période, ne vécurent rien d’autre que ce que vivent les gens aujourd’hui.
    C’est du négationnisme et un négationnisme peut-être plus pervers que celui de Faurisson puisqu’il se généralise à la vie sociétale.

Laisser un commentaire