Hassan Nasrallah est-il en train de mourir du Coronavirus?

Publié par

Nouvelles du pays et du monde Armée et sécurité

 Un commentateur important de la sécurité répond aux rumeurs

Avi Issacharoff, ici, avec Lior Raz cocréateurs de Fauda

Avi Issacharoff s’est entretenu avec Golan Yokfaz et Anat Davidov, dans leur émission le «lendemain», de l’état du secrétaire général du Hezbollah, en raison de sa maladie. Il a également exprimé son opinion sur les remarques de Sinwar concernant l’accord d’échange de prisonniers.

Le commentateur militaire Avi Issacharoff, présent ce matin (mardi) sur l’émission d’Anat Davidov et d’ Yokfaz Golan a évalué les rapports concernant le risque de dégradation de l’état de santé du secrétaire général du Hezbollah Hassan Nasrallah , en disant: « Arrêtons-nous (de spéculer) et attendons un peu. « Il y a eu de nombreuses rumeurs sur la santé de Hassan Nasrallah. »

« Il a toussé beaucoup, d’accord », a-t-il ajouté. « Mais nous ne savons pas avec certitude quon puisse confirmer ou infirmer un diagnostic de coronavirus. Nous avons constaté des souhaits et des meilleurs vœux pour son rétablissement dans les rues de Beyrouth, mais c’est ici que les nouvelles s’arrêtent et désormais ce sont des rumeurs. A cela s’ajoute le fait qu’il n’est pas réapparu en public depuis le discours entrecoupé par la toux. En- fait, il serait affecté par une allergie saisonnière…

« S’il avait eu un consultant média, il lui aurait dit très explicitement qu’il ne pouvait pas agir comme ça parce que cela le mettrait dans l’embarras, lui et l’organisation et soulèverait des points d’interrogation. C’est un leader, un politicien, et comme n’importe qui de cette envergure, cela lui arrive de faire des erreurs « , a expliqué le commentateur.

Plus tard, il a évoqué ce qui se passerait après sa disparition, expliquant que «Je ne sais pas qui le remplacera, mais je ne pense pas que ce sera le Vice-Secrétaire général Naim Qassem. Les gardiens de la révolution et l’Iran prendront la décision par le biais du Conseil de la Choura du Hezbollah. Ils ont même des représentants au sein du Conseil de la Choura du Hezbollah. Comme ils ont décidé de la nomination de Hassan Nasrallah au poste de secrétaire général.

Issacharoff a également noté le discours du leader du Hamas dans la bande de Gaza, Yahya Sinwar, et a loué ses capacités explicatives: « Il se comporte en général, il fait un cirque autour de l’Etat d’Israël. » Il devient le politicien (palestinien) le plus populaire en ce moment. « 

Le chef du Hamas Yahya Sinwar lors d'une conférence de presse dans la bande de Gaza (Photo: Majdi Fathi / TPS)Le chef du Hamas Yahya Sinwar lors d’une conférence de presse dans la bande de Gaza (Photo: Majdi Fathi / TPS)

Il a également donné son avis sur l’accord d’échange de prisonniers qui pourrait avoir lieu dans un avenir prévisible: « Il a avancé un nombre de prisonniers à libérer et a dit  » Souviens-toi de tel ou tel. Il y en aura 1111 « , je pense qu’il fait habituellement du rebond, en matière de négociations. Cela se produira-t-il? Le nombre semble imaginaire. Selon certains rapports, des gens commentent «Il demandra un nombre important de prisonniers qui devront être libérés, et c’est fou d’imaginer à quelle hauteur de l’arbre Yahya Sanwar a grimpé».

À la fin de son interview, il a déclaré que malgré l’idée commune que ce serait un homme « modéré », l’opinion de Sinwar est extrémiste. « Nous avons été induits en erreur, en pensant que Yahya Senwar est devenu un homme modéré et calme, veut mettre un terme aux séries de guerres contre Israël. L’homme en 2011 était dans la prison israélienne, l’un des plus féroces opposants à l’accord Shalit: « Il a dû être isolé pour ne pas mettre l’accord en danger, car il pensait que c’était un accord trop mauvais pour le Hamas. » [1027 prisonniers avait bénéficié d’une libération]

maariv.co.il

Un commentaire

Laisser un commentaire