L’antisémitisme propagé par des influenceuses aux States, dont les soeurs Hadid

Publié par

https://www.podbean.com/ew/pb-j8zfp-104b949

« Israël est une entité intrinsèquement raciste. » « Nous aimons tuer des enfants. »

Ce ne sont là que quelques-unes des déclarations qui ont été partagées sur les réseaux sociaux au cours des dernières semaines.

Dans l’épisode de cette semaine, Yaakov Katz et Lahav Harkov expliquent comment l’opération Gardien des murs a conduit à la diabolisation de l’État juif.

Harkov note que les mannequins Gigi Hadid et Bella Hadid ont plus d’adeptes sur Instagram qu’il n’y a de gens en Israël (! 9 millions) et qu’ils diffusent des messages, tels qu’Israël est un État d’apartheid [Comme se targue de le prédire le Ministre français des Affaires étrangères, le peu perspicace Jean-Yves Le Drian) et pire. Ils s’entretiennent avec Jeremy Sharon, correspondant aux affaires de la diaspora, Jason Greenblatt, PDG d’ADL, et Marie van der Zyl, chef du Conseil des députés au Royaume-Uni.

Greenblatt affirme qu’il y a eu une augmentation «drastique et dangereuse» de l’antisémitisme au cours de l’opération.

DQjiHbIW0AA1UWF

Le Hufftington trouve sexie une « Palestine » sans Etat Juif, « du Jourdain jusqu’à la Mer! »

Dans un article parfaitement ingénu, de Valentin Etancelin, le Hufftington Post en Français fait sien le slogan terroriste éculé d’un Moyen-Orient sans Etat Juif (voire totalement Judenrein, mais ne faisons pas de « procès d’intention ») : « du Jourdain jusqu’à la Mer ». Quoique cet espoir, réchauffé à chaque conflit avec un groupe terroriste, risque d’être déçu, chez les fans de la mannequin américaine d’origine « palestinienne »* Bella Hadid, ce papier est un véritable tour de passe-passe pour rendre acceptable cet espoir « innocent » de voir disparaître de la surface de la planète l’Etat hébreu et, tant qu’on y est, ces autres nationaux qui n’auraient droit à aucune terre et aucune autodétermination.

(* bien que ce titre honoraire ne puisse être une nationalité recensée)

Mais, comme c’est Bella Hadid qui le prononce, cette intention explicite de « remplacement » d’un Etat par un autre ne saurait se réaliser par une entreprise de destruction massive, qu’on l’appelle Hamas, Hezbollah, bombe nucléaire iranienne… Non! Au Hufftington, « tout le monde il est beau tout le monde il est gentil » : Bella et ses amis « tous palestiniens », ont partagé une « série de clichés de la manifestation, accompagnée de cette légende: ”Être entourée de tant de Palestiniens beaux, intelligents, respectueux, aimants, gentils et généreux« . Bref, les nouveaux hippies de la comédie musicale « Hair », ce sont eux!

Comment le chargé de blanchiment Etancelin s’en sort-il pour valider cette aspiration au génocide, ou, à tout le moins d’arasement total des institutions d’un pays reconnu par l’ONU? eh bien, tout simplement, en arguant du passé familial de cette poupée pour papier glacé (ou glaçant?) et des pièces photographiques qui en émanent, puisqu’il « y aurait bien eu une Palestine » heureuse, doit-on supposer, avant l’arrivée des méchants Sionistes. Et que rien n’empêche, dans un avenir éthéré et furieusement désirable que « tout redevienne comme avant » ce « mauvais rêve américain » que semble faire la douce et tendre mannequin.

A lire le Hufftington, le passé des gens contraints de subir leur « américanisation » sans jamais l’avoir souhaitée attesterait donc d’un « Âge d’Or » qui serait en passe d’être rebâti grâce à cet épisode de guerre déclenchée par un groupe terroriste, qui réveille en eux la nostalgie d’un « monde meilleur ».

Seulement Etancelin semble ignorer que la guerre c’est comme la pluie, « ça mouille »… et ça fait des tués des deux côtés. Il n’y a pas d’engagement sans frais, ni de slogans qui soient juste creux, innocents et inoffensifs, consistant à souhaiter haut et fort la disparition de son voisin, aussi n-éfaste futile, sans que ça ne fasse des dégâts (à évaluer en fonction des images sous les roquettes) .

Et d’abord, Gaza est déjà au bord de la Méditerranée et la Rive Ouest au bord du Jourdain, on peut donc croire que ce rêve s’est déjà réalisé…

Pour réaliser l’autre partie manquante des souhaits de Bella Hadid et de ses amis, il reste juste à vaincre cette armée, Tsahal, qui défend ses concitoyens, chaque fois que les missiles du Hamas parviennent à franchir e bouclier du Dôme de Fer.

Pas un seul instant il n’est question du conflit en cours ni de ses protagonistes réels, juste du « sujet » de cette manifestation qui relève de la recréation fantasmagorique d’une « Palestine » virtuelle, telle qu’elle convient aux souvenirs familiaux de la Mannequin devenue américaine un peu par la grâce de son joli minois.

Comme dans « Marathon Man », arracher cette « verrue » que semble être l’Etat d’Israël pour Hadid et celui qui la fait parler, Etancelin, reste « sans danger » et sans douleur, comme ce qui doit se passer sous les toits d’Ashkelon, Sderot ou Tel Aviv en ce moment, pour ces privilégiés des manifestations propalestiniennes réussies de Brooklyn, comme dans un conte de Fée… : Etancelin de terminer son tour de prestidigitation par un gros mensonge de plus : à Berlin … à Londres, « tout s’est bien terminé… dans le meilleur des mondes », pour ce Pangloss de sous-information.

Evidemment, à part les appels au viol des filles et des mères des Juifs, les drapeaux brûlés devant les synagogues allemandes, Les cris d’appels à l’extermination « Kaybar, Kaybar, à Bruxelles ou autres « fantaisies »… Tout va pou/r le mieux dans la meilleure des « Palestine » possible… Le Hufftington à l’eau de rose pour midinette en manque de terrorisme intellectuel mais « tendance », non merci! On aurait pu attendre mieux et nettement plus objectif d’un journal dirigé par la Speakerine préférée des français….

Marc Brzustowski

—–Pour jeter un coup d’œil à ce chef d’œuvre de mauvaise foi, d’hypocrisie, cette apologie de la destruction d’Israël « zéro mort » et sans heurts—–

« Israël s’en prend à Bella Hadid après sa participation à une manif pro-Palestine

Comme quelque 2000 manifestants, la mannequin de 24 ans est descendue dans les rues de Brooklyn, ce week-end, en soutien aux Palestiniens.

PEOPLE – “Honte à vous.” D’après un message publié ce dimanche 16 mai sur son compte Twitter officiel, l’État d’Israël n’a semble-t-il pas apprécié de voir la mannequin américaine Bella Hadid défiler parmi les manifestants d’une marche pro-Palestine, organisée durant le week-end à Brooklyn, aux États-Unis. 

“Quand des célébrités [comme elle] plaident pour jeter des Juifs à la mer, elles plaident pour l’élimination de l’État juif, est-il écrit. Le sujet ne devrait pas être Israël ou la Palestine. Ça devrait être une question humaine.”

Une photo est jointe au message, lui-même accompagné du hashtag #IsraelUnderAttack [en français, “Israël attaqué”]. On y voit la jeune femme de 24 ans abordant un keffieh et un masque sur le visage. Il s’agit d’une capture d’écran du live qu’elle a tenu pendant la marche.

Contrairement à ce que sous-entend le tweet d’Israël, Bella Hadid et les manifestants autour d’elle n’ont pas appelé à jeter des Juifs à la mer. “From the river to the sea, Palestine will be free” [en français, “Du fleuve à la mer, la Palestine sera libre”], entend-on dans ladite vidéo. Ce slogan ancien régulièrement chanté dans les marches pro-palestiniennes, est parfois qualifié d’antisémite par les défenseurs d’Israël, ce que contestent ceux qui l’utilisent. Il fait référence au territoire de la Palestine d’avant la fondation de l’Etat d’Israël, qui s’étendait du fleuve Jourdain à la mer Méditerranée.

Bella Hadid n’a pas réagi. Sur Instagram, la mannequin, dont le père Mohamed Hadid est d’origine palestinienne, a partagé une série de clichés de la manifestation, accompagnée de cette légende: ”Être entourée de tant de Palestiniens beaux, intelligents, respectueux, aimants, gentils et généreux, a-t-elle écrit. Tous réunis en un seul endroit. On se sent mieux. Nous sommes un peuple rare

“J’aime la Palestine”

Comme Bella Hadid, quelque 2000 manifestants sont descendus dans les rues du quartier de New York en soutien aux Palestiniens alors que les affrontements entre l’armée israélienne et le Hamas ont fait plus de 200 morts, en grande majorité des civils palestiniens. Des rassemblements ont également eu lieu dans d’autres villes américaines, notamment à Boston et à Washington. Au Canada, ils étaient aussi plusieurs milliers, à Montréal et Toronto.

En France, “seul pays démocratique à interdire ces manifestations” selon les avocats de l’Association des Palestiniens en Île-de-France, environ 22.000 personnes ont manifesté dans 60 rassemblements, dont environ 3000 à Paris. Les policiers ont appliqué dans la capitale française les consignes de “dispersion systématique et immédiate” dès que des manifestants tentaient de se regrouper, en utilisant des canons à eau et gaz lacrymogènes. À Berlin, Madrid, Rome ou Londres, où des manifestations similaires ont été autorisées, aucun heurt de ce genre n’a été observé« . Tu parles!


Julie Lenarz @MsJulieLenarz

Antisemitic incidents in Britain have increased by 500% since Israel came under attack from Hamas-ruled Gaza. Five. Hundred. Percent.

2 commentaires

  1. maintenant les antisémites veulent faire comme coca cola ou benson and hedge : être présents partout

Laisser un commentaire