Israël maintient la pression sur le Hamas par des bombardements incessants de ses bâtiments

Publié par

Quelque 2 000 roquettes ont été tirées depuis le début des combats lundi.

Par ANNA AHRONHEIM   14 MAI 2021 09h40

   Tsahal frappe le réseau souterrain du Hamas (Crédit vidéo: Tsahal).

Les roquettes ont continué de frapper Israël alors que l’armée israélienne frappait Gaza dans l’un des plus gros bombardements du Hamas et du Jihad islamique palestinien depuis le début des combats.

Au cours d’une campagne aérienne de 40 minutes qui a débuté vers minuit, quelque 160 avions ont largué quelque 450 missiles sur 150 cibles appartenant à un réseau de tunnels creusés par le groupe terroriste connu sous le nom de «métro» sous la ville de Gaza. 

S’adressant aux journalistes, le porte-parole de Tsahal, Hidai Zilberman, a qualifié le réseau souterrain d ‘«atout stratégique» pour le groupe qui a utilisé les kilomètres de tunnels dans le nord de Gaza pour déplacer des armes et des combattants. L’armée travaille toujours pour déterminer l’étendue des dégâts.

Les chars israéliens, les canons d’artillerie et les troupes de la brigade Golani stationnées le long de la frontière ont également lancé des barrages d’obus en direction des cibles du Hamas quand ils sont sortis pour attaquer des cibles israéliennes. Au total, quelque 500 obus d’artillerie et 50 autres obus de chars ont été utilisés.

Aucune troupe n’a pénétré dans Gaza, ils sont plutôt restés du côté israélien, a déclaré Zilberman, clarifiant les affirmations antérieures faites par Tsahal aux médias étrangers, à propos d’une supposée « intervention terrestre » massive de troupes régulières cette nuit. Cet incident de communication interne n’a rien à voir avec l’annonce faite l’avant-veille d’incursions de forces spéciales.

Les Forces de Tsahal ont également bombardé des dépôts d’armes du Hamas ainsi que d’autres armes et sites de lancement. Un haut commandant de missiles guidés antichar du Jihad islamique a également été tué, a indiqué l’armée israélienne, et le Dôme de fer a abattu un second drone suicide.

Pendant les frappes, l’armée a ordonné à toute personne vivant à moins de quatre kilomètres de la frontière de Gaza de rester dans un abri anti-bombes par crainte que le Hamas ne puisse tirer des missiles à courte portée ou des missiles anti-chars pendant le bombardement pendant la nuit. Cinq heures et demie plus tard, les Forces de Tsahal ont levé cet ordre et ont déclaré que les gens devraient rester à proximité d’un abri en cas d’attaque.

Les bombardements de Tsahal visent à faire pression sur le Hamas, a déclaré Zilberman, De violents tirs de roquettes vers le sud d’Israël se sont poursuivis pendant la nuit et ont coûté la vie à une femme de 87 ans après avoir été blessée à la tête alors qu’elle courait vers un abri. Un autre homme dans la cinquantaine a été grièvement blessé après que sa maison ait été touchée directement par une roquette dans la ville d’Ashkelon. 

Une maison du conseil régional d’Eshkol a également été détruite après avoir été touchée par une roquette jeudi soir.

Le ministère de la Santé de Gaza, dirigé par le Hamas, a déclaré que 115 Palestiniens étaient morts depuis le début des combats et que 600 autres avaient été blessés. Israël soutient que la grande majorité de ceux qui ont été tués sont soit des membres du Hamas ou du Jihad islamique palestinien, soit ont été tués par des tirs de roquettes du Hamas qui ont atterri à l’intérieur de l’enclave.

Quelque 2 000 roquettes et mortiers ont été tirés vers Israël depuis la bande de Gaza depuis le début des combats. 220 projectiles supplémentaires ont été tirés jeudi soir et vendredi matin, dont 30 ont atterri dans le territoire dirigé par le Hamas.

jpost.com

Laisser un commentaire