2 femmes tuées, côté israélien, par une roquette à Ashkelon, Sirènes à Tel Aviv et le centre d’Israël

Publié par

Des roquettes tirées sur Tel Aviv alors que des sirènes retentissent dans le centre d’Israël

Plus de 480 roquettes ont été tirées sur Israël depuis hier • Tsahal frappe plus de 150 cibles dans toute la bande de Gaza

Par ANNA AHRONHEIM , TZVI JOFFRE , IDAN ZONSHINE   11 MAI 2021 20h59

 Les terroristes de la bande de Gaza ont tiré un barrage de roquettes en direction de Tel Aviv mardi soir, déclenchant des sirènes dans tout le centre du pays. Le tir de barrage est survenu quelques heures après que le Hamas a averti Israël qu’il tirerait des missiles sur Tel Aviv si les forces de Tsahal continuaient de frapper des bâtiments dans la bande de Gaza. Un- immeuble de dix étages abritant des bureaux du Hamas s’est effondré à Gaza.

Plus de 650 roquettes ont été tirées sur Israël depuis hier • Tsahal frappe plus de 150 cibles dans toute la bande de Gaza

Sahumi Sandush, employée de maison indienne, environ 32 ans, mère d’un enfant de 9 ans, tuée par un missile palestinien.

https://www.jpost.com/breaking-news/cogat-announces-closure-of-gaza-border-crossing-over-rocket-fire-667730

Une frappe de Tsahal tue le chef de l’escouade de roquettes du Jihad islamique palestinien à Gaza. (Crédit : Unité du porte-parole de la FID)

Deux femmes, une israélienne et une Indienne, Sahumi Sandush, ont été tuées à Ashkelon mardi, alors que des barrages de roquettes ont frappé la ville du sud et Tsahal a continué de cibler les sites terroristes du Hamas et du Jihad islamique palestinien (JIP) dans toute la bande de Gaza. Le Premier ministre Benjamin Netanyahu a annoncé que l’intensité et le taux d’attaques augmenteraient à la suite d’une visite au siège du commandement sud de Tsahal. 

Des gens courent chercher un abri alors que des sirènes alertant de la présence de roquettes retentissent, le 10 mai 2021 (Reuters)

« Nous sommes en pleine campagne », a-t-il déclaré. « Depuis hier, Tsahal a attaqué des centaines de sites du Hamas et du Jihad islamique à Gaza. Nous avons neutralisé les commandants, nous avons atteint bon nombre de leurs objectifs de qualité. Le Hamas sera frappé d’une manière inattendue.

« Des résidentes d’Israël ont été tuées – une femme (une Indienne) dans la trentaine, mère d’un enfant de 9 ans et l’autre, Israélienne, d’environ 80 ans – lorsque des roquettes ont frappé leurs maisons à Ashkelon. Quelques minutes plus tard, Tsahal a rapporté avoir tué deux hauts commandants du JIP responsables des tirs de roquettes à Gaza. 


Plus de 80 Israéliens ont été blessés alors que près d’une douzaine de bâtiments à Ashdod et Ashkelon ont été touchés par des roquettes, selon la police israélienne. L’un des bâtiments était une école. L’un des terroristes palestiniens tués a été identifié comme étant Samah Abed al-Mamlouk. L’armée israélienne et le Shin Bet (Agence de sécurité israélienne) ont déclaré qu’il avait été attaqué dans une cachette avec un certain nombre d’autres membres du Jihad islamique. Al-Mamlouk, selon l’armée israélienne, était en charge de l’arsenal de roquettes du JIP. 

Lors d’une autre frappe, Hassan Abu al-Atta, commandant adjoint de la Brigade de Gaza du Jihad islamique, a également été tué lorsque les Forces israéliennes ont frappé un appartement dans un immeuble de huit étages dans le quartier de Rimal à Gaza. Il était le frère de  Baha abu Al-Ata  qui a été tué dans une élimination ciblée israélienne en 2019.

Iyad Sharir
Yiad Sharir, chef des missiles antichars du Hamas, éliminé




Plus tôt mardi, le ministre de la Défense Benny Gantz a approuvé l’appel de 5 000 réservistes alors que Tsahal se préparait à une offensive à grande échelle dans la bande de Gaza, tandis que les attaques à la roquette contre le sud d’Israël se poursuivaient.

« Pour chaque jour de tir sur les citoyens d’Israël – nous renverrons [le Hamas et le JIP] des années en arrière et les frapperons durement », a déclaré Gantz lors d’une évaluation opérationnelle avec des officiers du commandement du sud et des chefs de municipalités locales du sud.

Tsahal frappe des terroristes qui ont tiré des missiles antichar depuis la bande de Gaza, (Crédit: Unité du porte-parole de Tsahal)

« Nous ne nous arrêterons pas avant le retour du calme. Nous ne nous arrêterons pas tant que nous n’aurons pas atteint un calme à long terme et provoquer de graves dommages à l’infrastructure terroriste », a ajouté Gantz au sujet des opérations de Tsahal dans les prochains jours.

Gantz a déclaré mardi soir qu’il prévoyait que le Hamas prononcera un « discours de victoire », mais que la réalité est qu’ils subiront un « coup très grave ».

« Nous sommes à moins d’un jour depuis le début de l’opération, en train de mener une vague massive d’attaques dans une campagne qui a commencé à Jérusalem. Nous nous sommes lancés dans une campagne qui portera des coups stratégiques au Hamas. »

Le chef d’état-major de Tsahal, le lieutenant-général. Aviv Kohavi a également ordonné le renforcement de la division de Gaza avec des brigades d’infanterie et blindées ainsi que le redéploiement continu des unités de renseignement et aériennes.

Kohavi a ordonné la poursuite des frappes contre les armes et les sites de stockage du Hamas et du JIP, ainsi que l’extension des frappes à d’autres cibles, y compris des membres des groupes terroristes.

« Tsahal continuera d’agir résolument pour restaurer la sécurité des habitants du Sud, et tous les commandants doivent se préparer à l’expansion de la campagne, sans limite de temps », a déclaré Tsahal dans un communiqué.

Les Forces de Tsahal ont frappé plus de 140 cibles dans tout Gaza dans la nuit de lundi alors que le sud d’Israël était bombardé par plus de 400 roquettes (650 à l’heure actuelle) depuis lundi après-midi, blessant plus de 80 Israéliens.

En représailles aux tirs de roquettes qui, selon les groupes terroristes, ont eu lieu dans le cadre d’une opération appelée «Épée de Jérusalem» (côté palestinien), les Forces de Tsahal ont mené des vagues de frappes aériennes contre des cibles terroristes dans une opération qu’ils appellent «Gardiens des Murs».

Peu de temps après, un certain nombre de barrages de roquettes ont été tirés sur Ashdod et Ashkelon, trois immeubles résidentiels ayant été touchés directement par des roquettes, entraînant de légers blessés.

Le Hamas a assumé la responsabilité des barrages, déclarant que les << Brigades Al-Qassam ont mené la plus grande frappe de missiles à ce jour sur les villes « occupées » d’Ashdod et d’Ashkelon, en réponse au ciblage continu par l’ennemi des maisons et des résistants, et la suivante sera plus importante, Si Dieu le veut. »

Le Porte-parole de Tsahal, le Gen. de brigade Hidai Zilberman a averti dans la matinée que l’armée était «préparée pour une variété de scénarios», y compris une escalade, et a déclaré que l’opération durerait «plusieurs jours» et porterait un coup dur au Hamas.

En tant que tel, Tsahal a déployé des batteries supplémentaires Dôme Fer dans la région sud de Gush Dan.

Le 101e bataillon de la brigade de parachutistes et le commando Egoz ont été appelés dans le sud d’Israël et le 202e bataillon a été appelé en Cisjordanie mardi matin. Sous les ordres du commandement du front intérieur de Tsahal, les conseils locaux dans un rayon de 40 kilomètres de la bande de Gaza ont fermé les écoles mardi et interdit les grands rassemblements publics. Ces restrictions ont été prolongées jusqu’à mercredi et, selon les nouvelles directives, seules 10 personnes peuvent se rassembler à l’extérieur et 100 à l’intérieur, à condition qu’il y ait un abri anti-bombe à proximité pouvant accueillir tous les participants. Les restrictions de mercredi comprenaient également la région de Dan et la Shfela. Dans ces zones, les écoles et les lieux de travail étaient autorisés à ouvrir s’il y avait des abris dans la zone pouvant accueillir des étudiants ou des employés. Jusqu’à 30 personnes sont autorisées à se rassembler dans des espaces ouverts et 300 dans des espaces fermés.

«Nous continuerons d’agir vigoureusement contre le Hamas et d’autres organisations terroristes», a déclaré Zilberman, ajoutant que le Hamas est responsable de «ce qui se passe et en supportera les conséquences». Faisant référence aux victimes à Gaza, il a déclaré qu’alors qu’Israël «prend des précautions» pour minimiser les dommages possibles aux civils au cours de ses opérations militaires, le Hamas «place délibérément ses moyens militaires au cœur de la population civile de Gaza».  

Le porte-parole a souligné que si plus de 650 roquettes avaient été tirées vers Israël, un tiers d’entre elles sont tombées à l’intérieur de Gaza. Le système de défense antimissile Dôme de Fer a eu un taux de réussite de 90% pour intercepter des dizaines de roquettes tirées depuis la bande de Gaza, a-t-il déclaré.

Néanmoins, plusieurs maisons ont été touchées directement par les tirs de roquettes. 0Une roquette a frappé une maison à Nir Am, dans le Conseil régional de Sha’ar Hanegev, peu après minuit lundi soir; aucun blessé n’a été signalé.

Mardi matin, vers 6 heures du matin, une vague de roquettes a frappé deux résidences à Ashkelon. Une roquette a frappé une maison familiale; le père a subi des blessures modérées à graves à la tête, la mère était dans un état modéré et les enfants ont souffert de blessures légères. Plus tard dans la journée, un certain nombre de bâtiments résidentiels à Ashdod et Ashkelon ont été touchés par des roquettes.  

Le Hamas avait menacé Israël lundi de lancer les roquettes en raison des affrontements en cours à Jérusalem et peu après 18 heures, sept roquettes ont été tirées vers la capitale. Le Hamas a averti des responsables égyptiens dans la nuit de lundi que les groupes terroristes à Gaza refusaient de s’engager dans des négociations,*1 à moins qu’Israël ne retire les forces de sécurité du mont du Temple et du quartier de Sheikh Jarrah et libère toutes les personnes détenues lors des récents affrontements à Jérusalem et en Cisjordanie, selon Al -Araby Al-Jadeed. Le Hamas a également demandé l’annulation des expulsions prévues à Sheikh Jarrah.

Une autre maison d’Ashkelon qui a été touchée par la vague de roquettes de mardi matin. (Crédit Ashkelon News)

Le groupe terroriste a déclaré aux responsables égyptiens qu’ils «abandonnaient complètement» les accords précédents conclus avec Israël et commençaient à zéro. 30Les responsables égyptiens estiment qu’Israël et Gaza se dirigent vers une nouvelle escalade. Les responsables auraient demandé du temps pour essayer de contenir la crise et persuader Israël de prendre du recul avant que les affrontements n’atteignent «le point de non-retour».

Comme pour le Hamas, Tsahal ne manifeste pas non plus d’intérêt pour un cessez-le-feu pour le moment, Zilberman déclarant en réponse aux questions sur un éventuel cessez-le-feu « Parlez aux Palestiniens. Je n’en sais rien. »


Un missile guidé antichar a également frappé un véhicule civil près de Sderot, causant de légères blessures au conducteur, qui se trouvait à quelques mètres de son véhicule. Il a été transféré à l’hôpital pour un traitement médical.  

Un exercice de Tsahal, connu sous le nom de «Chariots de Feu», qui était censé être le plus grand exercice militaire et aurait impliqué toutes les unités de Tsahal, a été reporté. «Le chef d’état-major, Aviv Kohavi, a ordonné à Tsahal de concentrer ses efforts sur la préparation et la préparation aux scénarios possibles d’escalade [de la violence]», a déclaré l’armée dans un communiqué.

jpost.com

Laisser un commentaire