L’Europe certifie “Islamic Relief”, proche du Hamas terroriste, comme “partenaire humanitaire”

Posted by
Islamic Relief Australia delegation in Gaza presenting a cheque for $1 million to Islamic Relief Gaza (YouTube screenshot)

Aimablement transmis par Evelyne Tschirhart

DRDidier Dewitte

Islamic Relief Worldwide a été classé comme une organisation terroriste en Israël, y compris ses principales branches, car elle fait partie de l’appareil de financement du Hamas, a déclaré une porte-parole du ministère des Affaires étrangères israélien à nos confrères du WELT AM SONNTAG“L’IRW a transféré des millions de dollars au Hamas, une organisation terroriste reconnue par l’UE directement responsable du meurtre d’Israéliens, et a aidé le Hamas à mettre en place son infrastructure et son pouvoir”, a déclaré la porte-parole.

PHOTO/ARCHIVO – Heshmat Khalifa ( à droite), qui était jusqu’à récemment président de l’Islamic Relief Australia, a également utilisé les médias pour décrire le Hamas comme « le plus pur mouvement de résistance de l’histoire moderne »

Le gouvernement fédéral allemand accuse l’IRD de “liens personnels importants avec les Frères musulmans ou des organisations apparentées”. Les Émirats arabes unis ont classé Islamic Relief Worldwide comme faisant partie des Frères musulmans en 2014.

Le budget du partenariat actuel entre la Commission européenne et Islamic Relief Germany est toujours ouvert. En 2019, la Commission européenne a octroyé à Islamic Relief Germany la somme de 712.000 euros.

Financement du terrorisme : l’Allemagne interdit Ansar, une ONG musulmane

Par Le Figaro avec AFPPublié hier à 08:25, mis à jour hier à 08:52

German Interior Minister Horst Seehofer speaks during a news conference with Agriculture Minister Julia Kloeckner and Minister for Family Affairs, Senior Citizens, Women and Youth Franziska Giffey (not seen) in Berlin, Germany, April 28, 2021. REUTERS/Michele Tantussi/Pool

Sponsorisé par Bourse Figaro Partenaire2021, l’année du rendement ?LIRE LA SUITE

Le gouvernement allemand a annoncé ce mercredi l’interdiction de l’ONG musulmane Ansaar, accusée de financer le terrorisme islamiste sous couvert de son action caritative et visée par une série de perquisitions dans le pays.

À LIRE AUSSI :Allemagne : Alice Weidel, l’anti-islam, l’anti-Merkel, l’anti-Europe

Le ministre de l’Intérieur Horst Seehofer «a interdit les associations Ansaar International e.V. et ses branches», un réseau qui «finance le terrorisme dans le monde entier avec des dons», a tweeté le porte-parole du ministère. «Si vous voulez combattre le terrorisme, vous devez tarir ses sources d’argent», a déclaré Horst Seehofer. Cette interdiction a pris effet mercredi matin et s’est accompagnée de perquisitions et de saisies dans des domiciles et garages situés dans dix régions d’Allemagne, selon la radio SWR.

L’ONG, créée en 2012 et basée à Düsseldorf (ouest), est dans le viseur des autorités depuis plusieurs années. Elle récolte des dons pour des actions caritatives dans les régions en crise comme la Syrie, le Yemen ou la bande de Gaza. Mais selon un document du ministère de l’Intérieur cité par SWR, l’association est proche de la mouvance salafiste et des actions de «prosélytisme» sont menées auprès d’enfants accueillis dans les locaux de l’organisation en Allemagne qui fait la promotion du «salafisme extrémiste».

Les dons collectés par les associations servent également à soutenir le terrorisme via des organisations telles que la milice djihadiste syrienne Jabhat al-Nusra, qui a depuis été absorbée par la milice Hajat Tahrir al-Sham, le mouvement islamiste palestinien Hamas dans la bande de Gaza et de la milice Shebab en Somalie, avance le même document.

En tout neuf organisations sont considérées par le ministère de l’Intérieur comme des sous-organisations d’Ansaar International – notamment le Somali Committee for Information and Advice à Darmstadt, en Hesse, une fondation de l’ancien professionnel du football Änis Ben-Hatira à Berlin et l’association WWR-Help.

lefigaro.fr

Laisser un commentaire