Nasrallah accuse Israël «  d’assassiner des juifs de la diaspora  » opposés à l’Aliyah

Publié par

Dans une nouvelle accusation de meurtres rituels, le chef du Hezbollah dit qu’Israël a tué des Juifs dans « de nombreux pays » parce qu’ils refusaient de faire leur aliya.

NDLR : Ce serait risible si le Hezbollah n’avait pas massacré des dizaines de Juifs de Diaspora, à Buenos-Aires (AMIA, 94), ou tentait sans relâche d’assassiner ses propres opposants, jusqu’en banlieu parisienne, il y a à peine deux ans.

Par  Dean Shmuel Elmas  Publié le  17-02-2021 07:16 Dernière modification: 17/02/2021 07:19

Le chef du Hezbollah Hassan Nasrallah s’exprime à la télévision Al-Manar le 4 mai 2020 | Photo de fichier: Capture d’écran via AP

Dans une nouvelle et surprenante accusation sanglante de meurtres rituels, le chef du Hezbollah, Cheikh Hassan Nasrallah, a déclaré mardi soir qu ‘«Israël tue lui-même les Juifs pour soutenir son initiative».

Nasrallah a fait cette fausse déclaration dans un discours marquant l’anniversaire de la mort de l’ancien commandant militaire du Hezbollah Imad Mughniyeh (12 février 2008en plein cœur du quartier de l’Ambassade iranienne à Damas).

Nasrallah a ensuite porté l’accusation selon laquelle «ils [Israël] ont tué de nombreux Juifs dans différents pays parce qu’ils ont refusé de déménager en Israël».

Dans d’autres remarques adressées au chef d’état-major de Tsahal, le lieutenant-général Aviv Kochavi, Nasrallah a déclaré: « Vous faites ce que vous voulez et nous ferons ce que nous voulons. Nous ne cherchons pas un affrontement ou une guerre, mais si vous déclarez la guerre, nous allons combattre, et si vous bombardez une ville, nous bombarderons une ville. Si vous bombardez des villages, nous bombarderons en retour. « 

Nasrallah a poursuivi en disant que « s’il y a une guerre avec Israël, le front intérieur israélien se trouvera dans une situation à laquelle il n’a jamais eu à faire face depuis 1948. »

Quant aux Palestiniens, Nasrallah a déclaré: «Personne ne parle de« l’accord du siècle »qui a disparu ou qui devient hors de propos». Il a également évoqué le 42 e anniversaire de la révolution islamique en Iran, que les partisans du régime de l’ayatollah ont célébré jeudi dernier (en situation d’échec chronique sur tous les fronts, sauf le nucléaire, le balistique et les milices exportatrices d’hégémonie).

«La République [islamique] s’est développée dans tous les domaines au fil des années, jusqu’à devenir une puissance régionale», a-t-il déclaré.

Les responsables du renseignement militaire en Israël estiment que si le Hezbollah ne veut pas d’une guerre à grande échelle avec Israël, il n’exclut pas quelques jours de combat pour venger les frappes en Syrie. Nasrallah a déclaré: « Personne ne peut promettre qu’une guerre ou quelques jours de bataille ne se transformeront pas en une guerre à grande échelle. »

israelhayom.com

Laisser un commentaire