Tsahal se prépare au « Mois de la Guerre »

Posted by

 Il s’agirait d’une campagne simultanée sur de multiples arènes dans le nord et le sud. Opinion

Commentaire off sur les réseaux sociaux :

« Sans aucun doute, Israël est déjà conscient que la fenêtre d’opportunité n’est que de très peu de temps pour qu’il puisse imposer un coup d’arrêt au projet nucléaire iranien, que les Iraniens tentent de faire aboutir, dès qu’il sera en mesure de fabriquer des bombes atomiques qui seront disponibles pour détruire l’État d’Israël. 

Israël sait que s’il entre en guerre pour sa survie, des missiles devraient s’écraser dans tout l’État d’Israël non seulement venant de l’est (Iran, Irak et Syrie), mais principalement du nord, du Hezbollah libanais et du sud par le Hamas et le Jihad islamique.

Une chose est sûre – ce sera une campagne longue et destructrice, et pas seulement pour les ennemis d’Israël : en fin de compte, il faut s’attendre à ce que les nations du monde fassent de leur mieux pour empêcher Israël d’obtenir une victoire écrasante et destructrice qui dissuadera nos ennemis de répéter une telle aventure au cours des décennies à venir.

Pour exactement les raisons mentionnées ci-dessus, Israël a décidé d’examiner ses systèmes de combat et leur fonctionnement sur une période d’un mois, ce qui représente probablement l’évaluation que c’est le temps maximum durant lequel Israël sera autorisé à traiter les arsenaux de missiles placés autour de ses frontières, dans notre région proche.

Et vous, cher lecteur, pouvez-vous dès à présent intérioriser cette situation? : Israël ne tiendra pas ses promesses de détruire complètement les pays qui l’attaqueront, non pas qu’il ne le pouvait pas du tout dans le passé, et non qu’il soit incapable à présent, mais simplement les nations du monde ne nous le laisseront pas faire.

Ne croyez pas ceux qui promettent de détruire le Liban et Gaza jusqu’au cœur! 

Croyez seulement au fait que vous devrez inévitablement traverser des expériences horribles et sanglantes, comme la communauté juive d’Israël n’en a pas vécu depuis la renaissance d’Israël en 1948. Et non, la menace sur Israël ne sera pas totalement éliminée. Elle sera partiellement retardée, et rapidement réhabilitée par nos ennemis sous les auspices de «notre amitié» occidentale, et les générations futures traverseront exactement le même masque atroce d’indécision et de lâcheté que ceux que vous avez couronnés pour vous servir dans la Terre Promise.

Comme c’est décourageant !!

Et l’exercice d’un mois que doit mener l’armée israélienne est destiné, en particulier, aux comités d’enquête d’après-guerre, dont tout le monde prie qu’on n’en aura pas besoin, car nous sommes déjà en retard. Tout le monde sait le prix que nous devrons acquitter et c’est inévitable.

Et nous n’avons pas d’autre choix que de croire en l’éternité d’Israël. »

L’auteur est anonyme. On peut intégrer son avertissement comme le scénario du pire, une prophétie dans la pure tradition antique (ou « Jérémiade ») , ou un rappel de la clôture de bien des conflits, au nord comme au sud, avec intervention faussement empressée (de sauver nos ennemis d’une humiliation écrasante) de l’ONU et de nos « amis » des grandes puissances. Mais c’est, précisément ce concept de demi-mesure que l’actuel chef d’Etat-Major le Rav Alouf Aviv Kochavi tend à remiser au musée des mauvais souvenirs, pour avancer rapidement vers une victoire stupéfiante sur plusieurs fronts, par son plan « Elan » (momentum). On peut lui faire confiance qu’un changement radical de doctrine est en train de s’opérer. Choisir de voir le verre à moitié plein comme le commentateur ci-dessus ou que « quelque chose » de bouleversant est en marche… Cette rapidité et cette concision dans les combats dépendront de l’effort maximal de coordination entre toutes les armes Terre-Air-Mer : c’est le concept d’opération pour la victoire. D’autre part, cette victoire dépendra aussi fortement de la lutte contre la désinformation et les groupes d’influence antisionistes hostiles, imposée à chaque cycle de conflit.

Mais n’y croiront que ceux qui le verront. CQFD Lessakel

Le porte-parole de Tsahal a publié l’annonce suivante:

« Dans le cadre du programme des exercices et de l’entraînement pour le courant 2021, le chef d’état-major, le général de Division Aviv Kochavi, a déclaré que les principales manœuvres de préparation pour 2021 seront mises en œuvre durant le » Mois de la guerre « . Le mois de la guerre est un exercice d’état-major général qui se déroulera pour la première fois en quatre semaines au cours du premier semestre dans la logique d’une période d’entraînement longue, continue et difficile et simule une situation réelle afin d’accroître l’état de préparation et de préparation de l’armée à la guerre.


L’exercice impliquera des forces régulières et de réserve de Tsahal de tous les commandements, armes et ailes, et avec la participation des forces de combat dans les airs, sur mer et sur terre. En outre, l’échelon politique, le Ministère de la défense, le Ministère des affaires étrangères et d’autres organes de sécurité y participeront.


Les grandes lignes de l’exercice en cours de formulation comprennent un scénario de campagne combinée « multi-arènes » dans le nord et le sud, conformément aux scénarios de référence les plus récents et les plus rigoureux et à la lumière de la réalisation du «concept d’opération pour la victoire». Dans le cadre de ce mois, seront pratiquées toutes les composantes de combats : laProtection multidimensionnelle consistera aussi à réduire la menace de l’industrie et du commerce chez l’ennemi, et la négation des réalisations de l’ennemi, grâce à l’utilisation d’une série de coups multidimensionnels éliminant les armes lourdes, les centres de commandement, les complexes d’entraînement, les infrastructures et les capacités de commandement et de contrôle de l’ennemi.


L’exercice simulera la pratique de la portée de manœuvres synchronisées, profondément en territoire ennemi, mesurant les capacités de l’état-major général et de l’activité des forces spéciales. En outre, on évaluera la transition de la situation de routine à l’urgence, la continuité des fonctions au sein de Tsahal et l’assistance inter-organisationnelle, intérieure et civile, les tirs et les manœuvres dans la zone bâtie, etc.

L’Etat-Major mettra en place un bras dans lequel siégeront les représentants de tous les organes de Tsahal pour faciliter la transmission et la coordination des ordres.

Pendant le mois de la guerre, une procédure de combat complète sera appliquée à l’état-major général et le quartier général exercera ses fonctions dans une arène de guerre, en les exerçant à la pratique d’une force et d’une intensité variables.

En tant que préparatifs préliminaires de l’exercice et dans le cadre de sa formation, il y aura un certain nombre de cours de formation générale sur des questions fondamentales.


Dans le cadre de l’exercice, des équipes de recherche et d’apprentissage multi-armées travailleront sur des centres de recherche sur les exercices, produisant des enseignements et un processus approfondi de réalisation des leçons de l’exercice, parallèlement aux leçons tirées des exercices généraux précédents
Le calendrier de l’exercice a été ajusté afin que les procédures relatives au coronavirus puissent être effectuées dans cette configuration. Les procédures corona sont soumises à une évaluation continue de la situation qui sera effectuée à l’approche de l’exercice. « 

L'État islamique revendique une attaque de sabotage contre le gazoduc égyptien vers Israël - Al-Monitor: The Pulse of the Middle East

Laisser un commentaire