Daniel Cohn-Bendit dérape et compare Trump à Hitler

Posted by

Par Auteur valeursactuelles.com / Lundi 18 janvier 2021 à 07:1042

Daniel Cohn-Bendit. Photo © CELINE BREGAND/SIPA

Invité à débattre sur le plateau de LCI notamment de la situation aux Etats-Unis à trois jours de l’investiture de Joe Biden, l’ancien député européen a choqué en quelques secondes. 

Il ne lui aura pas fallu longtemps pour déraper en plein direct sur le plateau de LCI, dimanche 17 janvier au soir. Accompagné de l’ancien ministre Luc Ferry, et de l’essayiste Jean-François Kahn, Daniel Cohn-Bendit n’avait d’ailleurs pas la parole au moment d’évoquer la future investiture de Joe Biden le 20 janvier et les récents événements au Capitole. Le thème : « La démocratie américaine abîmée ». Mais alors que Luc Ferry rappelle pour contrebalancer les propos, « Il ne faut pas oublier que Trump a eu une immense armée d’électeurs derrière lui », il est coupé immédiatement par l’ancien député écologiste qui lui rétorque « Hitler aussi ». Sauf que Daniel Cohn-Bendit prononce cette phrase à sept reprises, ne laissant pas continuer son interlocuteur, comme s’il était bloqué. 

Très rapidement sur les réseaux sociaux, cette comparaison en a outré plus d’un, de par le caractère outrancier des propos tenus, mais les téléspectateurs ont aussi violemment critiqué LCI de le laisser encore intervenir sur son antenne. Un des internautes qui a partagé la vidéo estime que « Daniel Cohn-Bendit n’a pas toute sa tête et est pris de crises de démences en direct », alors que le journaliste Clément Weill-Raynal déplore que LCI « invite Cohn-Bendit » alors qu’ils « virent Finkielkraut »« Lequel des deux a pourtant le plus fait l’apologie de la pédophilie ? », demande-t-il. Un rapport à son passé que d’autres ont ressorti également à l’image de l’avocat et essayiste, Gilles-William Goldnadel : « Non seulement l’apologiste de pédophilie Daniel Cohn-Bendit a table ouverte chez LCI tandis que Finkielkraut qui la condamne a été renvoyé, mais sans contexte il pratique le point Godwin en comparant Trump à Hitler à tous les étages ». 

Propos polémiques 

Le chroniqueur et polémiste, Kévin Bossuet, fustige quant à lui la comparaison :  « Décidément, la gauche soixante-huitarde n’a peur de rien…A part peut-être que son passé ne la rattrape mais ça, c’est une autre histoire. » 

Des accusations qui font écho à une vidéo qui était ressortie l’année passée sur la télévision suisse, ou dans une vidéo datant de 1975, on entend la figure de Mai 1968 raconter ses rapports aux enfants : « En ayant des expériences avec les gosses, en jouant avec eux, en ayant des rapports émotionnels et même sexuels, sexuels dans le sens émotifs, caresses, etc., j’ai appris beaucoup sur ma propre personne ». Ces propos lui avaient valu des accusations de pédophilie. 

Laisser un commentaire