L’Iran veut à tout prix tuer des Israéliens à Istanbul… et ailleurs

Publié par

Une double chasse à l’homme est en cours à Istanbul : « L’Iran a ordonné le meurtre d’Israéliens à tout prix, ce n’est pas fini »

 

Alors que les escouades iraniennes tentent de traquer les touristes israéliens, les personnels de sécurité turcs et israéliens travaillent 24 heures sur 24 pour déjouer le complot : « Les Iraniens sont devenus frénétiques et veulent du sang israélien, tous ceux qui sont à Istanbul mettent leur vie en jeu. » Les Arabo-israéliens sont également dans le collimateur.

Gantz : « Israël est prêt à réagir avec force partout »

Itamar Eichner
 
Au cours du week-end, des agents de sécurité turcs et israéliens ont mené une opération sans précédent à Istanbul pour contrecarrer le complot iranien visant à commettre des assassinats et des enlèvements contre des civils israéliens.
 
 
De hauts responsables israéliens ont averti qu’en désespoir de cause, les Iraniens avaient donné des instructions à leurs escouades en Turquie, des escouades composées d’Iraniens et de citoyens turcs recrutés, pour assassiner des Israéliens à tout prix – et si nécessaire, chercher à vérifier les passeports des touristes pour rechercher des Israéliens.
 
Un haut responsable israélien a déclaré que « les Iraniens sont dans un état de folie et de pression terrible. Ils veulent voir couler du sang israélien et donc ceux qui s’obstinent à rester à Istanbul mettent leur vie en jeu« .
 
 
J’appelle tous les Israéliens en Turquie à obéir aux instructions des forces de sécurité », a déclaré le ministre de la Défense Benny Gantz hier soir (samedi).
 
« Israël s’emploie à contrecarrer les tentatives iraniennes de mener une attaque, et se prépare à répondre avec force à toute attaque contre des citoyens israéliens – n’importe où. (dans le monde) »
5Voir la galerie

Rue Istiklal à Istanbul

« L’événement n’est vraiment pas derrière nous. » Avenue Istiklal à Istanbul
( Photo: GettyImages )

Les forces de sécurité turques à Istanbul

Les forces de sécurité turques à Istanbul
( Photo : AFP )

Bnei Gantz dans une interview avec Ynet

Appelé les Israéliens à « obéir aux instructions ». Ganz, ministre de la Défense
( Photo: Dana Koppel )
Au cours du week-end, des opérations inhabituelles ont été menées dans les rues d’Istanbul pour contrecarrer ces attaques – et une chasse a été menée contre les escadrons iraniens qui sont sortis pour « chasser les Israéliens« .
 
Un haut responsable israélien a déclaré que pour les Iraniens, chaque citoyen détenteur d’un passeport israélien est une cible de meurtre ou d’enlèvement, y compris les Arabes israéliens. L’avertissement explicite et inhabituel aux Israéliens restés à Istanbul de réduire l’activité au minimum possible a été lancé après des discussions tenues au sein de l’establishment de la défense. 
 
« Rien n’est encore fini », ont déclaré de hauts responsables, après le week-end dramatique. « L’événement n’est pas vraiment derrière nous, nous sommes au beau milieu. Nous travaillons très dur avec nos partenaires turcs, car il y a encore des Israéliens à Istanbul. Il y a eu un travail intensif tout le week-end et il y a beaucoup d’interactions avec les Turcs. Ils coopèrent avec nous d’une manière extraordinaire. »
 
L’establishment de la défense a déclaré qu’à Istanbul, environ 2 000 citoyens israéliens (moins de la moitié de ce qu’ils étaient il y a quelques jours) qui n’ont pas tenu compte des avertissements de ne pas venir à Istanbul, et ont appelé ceux qui s’y trouvaient déjà – à partir immédiatement.
 
Depuis que l’avertissement s’est aggravé hier, l’establishment de la défense a senti un changement vers le mieux, affirmant que ceux présents à Istanbul suivaient les directives et prenaient la menace au sérieux : « Nous voyons un changement radical. Les Israéliens restent dans des chambres, ne bougent pas de club en club. 
 
« Ils vont quitter le pays, mais c’est un changement sérieux, et c’est tout à l’honneur des Israéliens. En tout cas, la menace existe toujours dans toute sa gravité. »

Istanbul Turquie Rehovot Tensions Sécurité Voyage Avertissement Voyageurs Israéliens À L'étranger Été

« Il y a un changement radical. Les Israéliens restent dans des chambres »
( Photo: Yoav Zeitun )

Hussein Tayeb

Chef de l’organisation de renseignement des gardiens de la révolution
 
Au cours des deux derniers jours, suite à l’activité intense à Istanbul, il y a eu des tentatives réussies pour déjouer des assassinats- mais la menace demeure. « L’incident n’est pas vraiment derrière nous », a déclaré l’establishment de la défense.
 
« Une grande prudence doit encore être exercée, pour éviter d’arriver en Turquie complètement et avec un accent important sur Istanbul. Dans le cadre d’une coopération exceptionnelle avec les Turcs, une activité très intense est constamment menée pour protéger les Israéliens dans les zones hôtelières et dans la ville en général », qui commence à produire des résultats.
 
Mardi, des sources du renseignement israélien ont identifié Hossein Taeb, le chef de l’organisation de renseignement des Gardiens de la révolution, comme « tentant ces derniers jours de promouvoir une attaque contre des Israéliens innocents en Turquie, dans le cadre d’une campagne folle et morbide de lutte pour la préservation de son statut au sein de l’établissement de sécurité iranien. »
 
Taeb occupe le poste actuel depuis 2009, après avoir été commandant du Basij, une organisation para-militaire de volontaires subordonnée aux Gardiens de la révolution.
Selon des informations en Iran, des votes au sein de l’establishment iranien exigent la destitution de Taeb du poste de chef du renseignement au sein des Gardiens de la révolution, suite à son échec à mettre fin aux actions attribuées à Israël en Iran et à son incapacité à promouvoir une opération de représailles hors du pays.
 
 
Les craintes d’une attaque iranienne se sont considérablement accrues ces dernières semaines après l’élimination le mois dernier de Hassan Siad Khodayari à Téhéran, par des hommes armés qui lui ont tiré dessus près de chez lui, un assassinat que l’Iran a attribué à Israël et promis de se venger.
 
En Iran, plusieurs scientifiques et experts en drones, missiles et engins aérospatiaux sont morts le mois dernier, ainsi que des membres des gardiens de la révolution. L’un d’eux est le scientifique de l’aviation Ayub Antzari, qui aurait été empoisonné à mort lors d’un dîner auquel il était invité.
 
Simultanément aux informations faisant état de la mort d’Antzari, la mort de Kamran Malapur, un scientifique nucléaire iranien qui travaillait dans l’installation de Natanz, où plusieurs explosions ont été attribuées à Israël dans le passé, a également été signalée…
 
Yoav Zeitun a participé à ce reportage. 
 

Un commentaire

Laisser un commentaire