Un Palestinien tué lors d’une interception de transfert d’un million de shekels à des terroristes

Publié par

Confiscation de fonds du terrorisme : un Palestinien tué lors d’un raid de sécurité près d’Hébron

 

Une force du bataillon Samson de la brigade Kfir, qui a fait une descente dans une entreprise à Halhul, à la suite d’un rapport faisant état du transfert d’un million de shekels à des terroristes, a été attaquée par des émeutiers qui ont lancé des pierres et des cocktails Molotov. Mahmoud Abu Ayyur (27 ans) a été tué par des tirs de Tsahal et cinq autres Palestiniens ont été blessés.

 
Mahmoud Abu Ayyur, 27 ans, a été tué à midi (jeudi) lors d’affrontements entre forces de sécurité et Palestiniens dans la ville de Halhul, au nord d’Hébron. Le jeune Palestinien a reçu une balle dans l’abdomen et est décédé des suites de ses blessures. Cinq autres Palestiniens ont été blessés dans les affrontements, qui se sont déroulés dans le cadre d’un raid de Tsahal sur une entreprise, à la suite d’un rapport faisant état d’un transfert de fonds d’un montant d’environ un million et cent mille shekels en espèces à des terroristes.
2Voir la galerie

Mahmoud Abou Ayyour

Mahmoud Abou Ayyour
 
Tsahal a noté qu’une force du bataillon Samson de la brigade Kfir a fait une descente dans l’entreprise en plein jour. Il n’y a pas eu de victimes parmi les combattants qui sont sortis de l’infiltration avec l’argent confisqué.
Un porte-parole de Tsahal a déclaré que « les forces de Tsahal, de la police des frontières et du Shin Bet opéraient dans la ville de Halhul pour confisquer des fonds terroristes.
 
Il était également expliqué que « pendant l’opération, des troubles se sont développés avec la participation de dizaines de Palestiniens qui ont jeté des pierres et lancé des explosifs et des cocktails Molotov sur les forces de Tsahal, qui ont dû utiliser des moyens pour disperser les manifestations et les tirs. Il n’y a pas de victimes dans nos forces. »

L'argent confisqué

Des fonds du terrorisme confisqués
( Photo : porte-parole de Tsahal )
 
La semaine dernière, trois Palestiniens ont été tués par les forces de sécurité en un jour. Un garçon, Odeh Muhammad Odeh (17 ans), a été tué par balle dans le haut du corps dans le village d’al-Mida à l’ouest de Ramallah. Il a été transporté dans un état critique à l’hôpital où il est décédé des suites de ses blessures. Les Forces de Tsahal ont alors déclaré que le garçon avait lancé un cocktail Molotov sur les forces de sécurité.
 
Quelques heures plus tôt, un ancien prisonnier actif au sein du Front populaire avait été tué par balle dans de violents affrontements qui avaient éclaté dans le camp de réfugiés de Daheishe à Bethléem alors que les forces de sécurité pénétraient dans la zone.
 

Un commentaire

Laisser un commentaire