Un Juif de New York frappé au visage par une foule anti-israélienne

Publié par

Un Juif de New York frappé au visage par une foule anti-israélienne, confie-t-il au’Post’

Un groupe d’un rassemblement BDS aurait jeté Matt Greenman au sol et lui aurait donné des coups de poings et de pieds au visage alors qu’il ne pouvait pas se relever.

 

Matt Greenman avec un œil au beurre noir après avoir été prétendument attaqué lors d'un rassemblement BDS. (crédit photo : avec l'aimable autorisation de Matt Greenman)
Matt Greenman avec un œil au beurre noir après avoir été attaqué lors d’un rassemblement BDS. (crédit photo : avec l’aimable autorisation de Matt Greenman)

Matt Greenman a été agressé lors d’un rassemblement anti-israélien à New York contre lequel il protestait mercredi dernier, a-t-il affirmé au Jerusalem Post.

 

« Je marchais avec mon drapeau israélien sur le dos en guise de cape devant les manifestants lors d’une manifestation palestinienne à New York le 20 avril 2022 », a raconté Greenman au Post . Il aurait protesté seul contre l’événement, marchant avec des béquilles en raison d’une entorse au pied. « Je me suis retourné et un type a établi un contact visuel avec moi. Il avait l’air extrêmement en colère dans son regard, à un niveau tel que je savais que ce type pouvait faire quelque chose (de violent). »

Greenman a dit qu’il a été suivi et l’homme l’a menacé en disant que « quand nous serons dans un endroit plus privé, je te réserve un chien de ma chienne spécialement pour toi ».

 

Peu de temps après, l’homme et un groupe qui l’accompagnait auraient attaqué Greenman. Ils l’ont jeté à terre et lui ont donné des coups de poings et de pieds au visage alors qu’il était étendu là.

 

« C’est le traitement réservé au terroriste », a-t-il entendu dire à son propos, alors que la foule partait.

 

Matt Greenman avec un œil ensanglanté après avoir été prétendument attaqué lors d'un rassemblement BDS. (crédit : Avec l'aimable autorisation de Matt Greenman)Matt Greenman avec un œil ensanglanté après avoir été attaqué lors d’un rassemblement BDS. (crédit : Avec l’aimable autorisation de Matt Greenman)« Je suis allé aux urgences, on m’a dit que j’avais une légère commotion cérébrale, une fracture possible au-dessus de l’œil, mais le gonflement était trop important pour être confirmé par le scanner », a déclaré Greenman.

« Cependant, quelque chose n’allait pas bien, ce qui est un signe de fracture potentielle. Mon visage est tout boursouflé. J’ai des égratignures au coude, aux genoux, au cou et une ecchymose au bras, ainsi qu’un traumatisme au visage et à la tête. »

Greenman a déclaré qu’il avait déposé plainte à la police et que son cas était traité par des détectives de l’unité des crimes de haine du NYPD.

« La police ne m’a pas dit grand-chose, à part qu’ils me tiendront au courant de l’évolution de l’affaire », a déclaré Greenman.

Le rassemblement, organisé par Within Our Lifetime (WOL) et le Mouvement de la jeunesse palestinienne dans le cadre de la campagne « 10 jours de lutte pour la libération des prisonniers palestiniens » de Samidoun, a fait l’objet de sévères critiques avant l’événement en raison de sa rhétorique radicale en faveur de la « résistance palestinienne ». », appelant à résister par « tous les moyens nécessaires ». Ce qui sous-entend le terrorisme.

Les événements précédents organisés par WOL appelaient à « mondialiser l’Intifada ». On a également critiqué vivement un autre événement affilié à Samidoun à Toronto dimanche, pour incitation à la violence, au cours duquel les participants ont applaudi les attaques à la roquette et la mort lors des récentes attaques terroristes contre Israël.

Selon Greenman, la rhétorique radicale du rassemblement de mercredi à New York ne se limitait pas aux publicités et aux affiches.

« Ce qui m’a le plus marqué, c’est la façon dont ils scandaient ‘Nous ne voulons pas de 2 États, nous voulons ’48 !' », a déclaré Greenman. « C’est la rhétorique antisioniste contre laquelle je voulais me dresser. »

En décembre, deux hommes juifs de New York ont ​​​​été attaqués parce que l’un d’eux portait un sweat-shirt de Tsahal. Comme Greenman, Blake Zavadsky a également écopé d’un œil au beurre noir.

« Tout le monde ne restera pas silencieux face à l’antisionisme, qui est l’une des formes de racisme les plus largement acceptées dans la société contemporaine, et c’est ce que je voulais montrer avec ma propre contre-manifestation grâce à mon drapeau », a déclaré Greenman.

jpost.com

2 commentaires

Laisser un commentaire