Une cellule de 4 Palestiniens démantelée avant un attentat imminent

Publié par

Les forces israéliennes arrêtent une cellule palestinienne qui planifiait une attaque terroriste « imminente »

Des affrontements ont éclaté entre les Palestiniens et les forces israéliennes au nord de Ramallah en plein milieu des arrestations.

Des soldats de Tsahal opèrent en Cisjordanie, le 11 avril 2022 (crédit photo : IDF SPOKESPERSON'S UNIT)
Des soldats de Tsahal opèrent en Cisjordanie, le 11 avril 2022
(crédit photo : UNITÉ DU PORTE-PAROLE de Tsahal)
 

Les forces de sécurité israéliennes ont arrêté un certain nombre de Palestiniens mercredi soir dans les villes de Silwad et Kobar, au nord de Ramallah, qui planifiaient une attaque terroriste imminente contre des cibles israéliennes.

Des soldats de Tsahal, des membres du Shin Bet et des officiers de l’unité antiterroriste de la police des frontières ont participé aux arrestations.

 
 
Les Palestiniens mettent en garde contre les
 
 

Les forces israéliennes sont entrées dans la zone après que Maad Hamad, qui était détenu par l’Autorité palestinienne pour avoir perpétré un attentat terroriste meurtrier en 2015, s’est évadé. Le citoyen israélien Malachi Rosenfeld avait alors été tué et trois autres blessés dans la fusillade menée par Hamad près de Shvut Rahel en 2015.

Le Shin Bet a reçu mercredi les informations selon lesquelles Hamad s’était échappé et prévoyait une attaque terroriste contre des cibles israéliennes dans un avenir immédiat.

Après plusieurs heures, Hamad a été arrêté par les forces israéliennes à Kobar, et trois autres Palestiniens soupçonnés de promouvoir des opérations terroristes avec Hamad ont été arrêtés à Silwad.

 

Des soldats de Tsahal procédant à des arrestations en Cisjordanie dans le cadre de l'opération Break the Wave, 12 avril 2022 (crédit : Tsahal SPOKESPERSON'S UNIT)Des soldats de Tsahal procédant à des arrestations en Judée-Samarie dans le cadre de l’opération Briser la vague (Break the Wave), 12 avril 2022 (crédit : Unité du porte-parole de Tsahal)

Les forces de sécurité ont encerclé la maison où les suspects se cachaient et après que les suspects ont refusé de sortir, ils ont tiré sur la maison et les suspects se sont rendus sans être blessés. Les suspects ont été transférés pour interrogatoire par le Shin Bet.

 

Des affrontements violents ont éclaté entre les Palestiniens et les forces israéliennes lorsque les forces israéliennes sont entrées dans la zone, avec des dizaines d’émeutiers lançant des pierres et tirant sur les forces, selon des rapports palestiniens.

Un Palestinien a été tué à cet endroit et un certain nombre d’autres ont été blessés lors des affrontements, selon les informations.

Des vidéos de la scène ont montré les émeutes, avec une vidéo montrant un véhicule israélien perdant le contrôle et heurtant un mur, des émeutiers entourant par la suite le véhicule. Les forces de sécurité à bord du véhicule ont été secourues en toute sécurité.

« Nous avons mis la main sur le meurtrier de feu Malachi Rosenfeld », a déclaré mercredi soir le Premier ministre Naftali Bennett. « Il y a sept ans, l’odieux terroriste Maad Hamed a perpétré une attaque au fusil d’assaut contre un véhicule dans la zone proche de l’avant-poste de Kida et tué Malachi Rosenfeld de mémoire bénie et blessé trois de ses amis, qui rentraient chez eux après un match de basket ( Shai Maimon était l’un des blessés de l’horrible attaque). »

« Nos forces, le Shin Bet, l’unité antiterroriste et Tsahal sont entrés en action et l’ont capturé, empêchant ainsi une attaque sérieuse », a ajouté Bennett. « Nos forces ont également arrêté d’autres suspects impliqués dans l’attaque. Le bras long d’Israël atteindra quiconque lèvera la main contre nous. Il n’y a pas de date de prescription. Je félicite nos soldats. »

Un Palestinien qui a lancé un cocktail Molotov sur des soldats de Tsahal près de Husan, à l’ouest de Bethléem, mercredi soir, a été abattu par les forces israéliennes. Des affrontements ont éclaté dans la région peu de temps après, des émeutiers lançant des pierres sur des soldats israéliens. Quatre Palestiniens ont été blessés dans les affrontements.

Peu de temps après, un civil israélien aurait été attaqué par des Palestiniens à Husan qui ont incendié son véhicule, selon des informations palestiniennes. Il est arrivé peu de temps après à Beitar Illit sans subir aucune blessure corporelle.

Le Croissant-Rouge palestinien a déclaré mercredi l’état d’alerte et d’urgence au milieu de la flambée de violence en Cisjordanie.

Un suspect palestinien blessé et arrêté à Tulkarem

Un Palestinien soupçonné d’être impliqué dans des activités terroristes a été arrêté mercredi par la police des frontières à Tulkarem.

Lorsque les policiers sont arrivés pour arrêter le suspect, il a tenté de s’enfuir et les policiers se sont lancés à sa poursuite et lui ont tiré dessus, le blessant. Le suspect a été arrêté et transféré pour traitement médical.

Lors de l’arrestation, des émeutes ont éclaté con tre des forces israéliennes. Les policiers ont aperçu un émeutier armé d’une arme à feu et lui ont tiré dessus. Aucun Israélien n’a été blessé dans l’incident.

Selon des informations palestiniennes, trois Palestiniens ont été blessés par balles réelles à Tulkarem, et l’un d’eux a été arrêté.

Des représentants des factions palestiniennes de la bande de Gaza se sont réunis au bureau du chef du Hamas Yahya Sinwar mercredi après-midi pour discuter de la situation en Judée-Samarie et à Jérusalem, en pleine diffusion d’avertissements des factions contre les actions présumées d’Israël à Jérusalem.

On considère jusqu’à présent que Sinwar n’est pas intéressé à étendre le conflit, mais serait prêt à réagir s’il estime que le Hamas n’a pas le choix, a rapporté KAN.

Par ailleurs, deux Palestiniens ont été tués et au moins quatre autres blessés lors d’affrontements avec les forces de Tsahal dans la région de Jénine jeudi matin, a rapporté le ministère palestinien de la Santé sur sa page Facebook.

Les noms des deux hommes tués sont Shas Kammaji et Mustafa Abu Al-Rub, ont rapporté les médias palestiniens. Kammaji était le frère d’Ayham Kamamji, l’un des six évadés de la prison de Gilboa qui est en prison pour deux condamnations à perpétuité consécutives, aprèss avoir enlevé et tiré sur l’adolescent Eliyahu Asheri en 2006.

Les troupes ont arrêté deux suspects et trouvé deux pièces d’armes à feu, un gilet pare-balles avec des chargeurs et des uniformes des FDI dans le camp de réfugiés de Nur Shams à la périphérie de Tulkarm. Plus tard dans la journée, deux Palestiniens ont été blessés par des tirs israéliens près d’une université à Tulkarem.

 

 Les forces de Tsahal opèrent en Cisjordanie dans la nuit du 13 avril 2022, dans le cadre de l'opération Break the Wave. (crédit : UNITÉ DU PORTE-PAROLE de Tsahal)Les forces de Tsahal opèrent en Cisjordanie dans la nuit du 13 avril 2022, dans le cadre de l’opération Break the Wave. (crédit : UNITÉ DU PORTE-PAROLE de Tsahal)

Des émeutes ont également eu lieu après l’entrée de Tsahal dans Kafr Dan au nord-ouest de Jénine. Les Palestiniens ont lancé des explosifs improvisés et tiré à balles réelles, auxquelles Tsahal a répondu par des tirs à balles réelles. Aucun soldat n’a été blessé, a indiqué Tsahal.

Les forces ont également opéré à Khirbat Sir, une ville située à 8 kilomètres à l’est de Kalkilya, et ont arrêté six suspects.

Au total, 18 suspects ont été arrêtés et remis au Shin Bet pour interrogatoire, a indiqué Tsahal.

Bar Lev : Les forces de sécurité sont chargées de stopper et de détruire le noyau dur de la terreur à Jénine

Le ministre de la Sécurité publique, Omer Bar Lev, a souligné que les opérations de sécurité israéliennes en Cisjordanie continueraient de s’intensifier dans les semaines à venir, lors d’une visite sur la ligne Seam  mercredi après-midi.

 

Le ministère de la Sécurité publique Omer Bar Lev visite Seam Line, 13 avril 2022 (crédit : MINISTÈRE DE LA SÉCURITÉ PUBLIQUE)Le ministère de la Sécurité publique Omer Bar Lev visite la Seam, 13 avril 2022 (crédit : MINISTÈRE DE LA SÉCURITÉ PUBLIQUE)« 

Ce qui s’est passé récemment à Jénine – aujourd’hui, et au cours des deux dernières semaines – c’est que Tsahal, le Shin Bet, la police, les forces de la police des frontières opèrent avec une grande intensité, mais cette intensité ne fera qu’augmenter », a déclaré Bar Lev dans une allocution aux agents de la police des frontières. « Cela ne peut pas s’arrêter. Cela ne fera qu’augmenter, car ce qui se passe aujourd’hui à Jénine, et en particulier dans le camp de réfugiés, est inconcevable. Et comme vous le savez tous aussi bien que moi – Si jamais vous n’arrêtez pas cette violence sur place, elle s’étend et continue de s’étendre partout. Par conséquent, la tâche des forces de sécurité aujourd’hui est d’arrêter et de détruire dans l’œuf du serpent ce qui se passe dans le camp de réfugiés de Jénine.

jpost.com

2 commentaires

Laisser un commentaire