» Pourquoi Israël ne donne-t-il pas d’armes à l’Ukraine » ? Zelensky critique le comportement israélien devant la Knesset

Publié par

 

Zelensky a salué Dôme de Fer comme le meilleur système de défense antimissile, demandant pourquoi Israël ne fournissait pas à l’Ukraine des armes défensives. 


Si le Président ukrainien a raison , du point de la Justice et de la morale pure, il n’intègre pas la dimension géostratégique : il veut s’intégrer à l’Europe, Israël défend son environnement au Proche et Moyen-Orient. En l’occurrence, la Russie de Poutine, prédatrice envers son peuple, n’a pas montré d’hostilité en 7 ans de frappes israéliennes en Syrie. Ce sont à ses frères européens, en premier lieu, qu’il devrait adresser ses reproches.

Le président ukrainien Volodymyr Zelenskiy s'adresse aux législateurs et au public israéliens, le 20 mars 2022. (Crédit photo : AVSHALOM SASSONI/MAARIV)
Le président ukrainien Volodymyr Zelensky s’adresse aux législateurs et au public israéliens, le 20 mars 2022.
(crédit photo : AVSHALOM SASSONI/MAARIV)
 

Le président ukrainien Volodymyr Zelensky a profité de son allocution devant les membres de la Knesset et les ministres par vidéoconférence dimanche soir pour implorer Israël d’envoyer son système de défense antimissile Dôme de Fer pour protéger les civils ukrainiens des frappes aériennes russes .

 

Zelensky a fait l’éloge de Dôme de Fer comme étant le meilleur système de défense antimissile au monde et s’est plaint qu’Israël ne fournisse même pas à l’Ukraine des armes purement défensives.

« Nous nous tournons vers vous et nous vous demandons s’il est préférable de fournir une aide ou une médiation sans choisir de camp », a-t-il déclaré aux députés et aux ministres. « Je vous laisse décider de la réponse à la question, mais je tiens à souligner que l’indifférence tue. »

 

Critiquant le Premier ministre Naftali Bennett, qui a servi de médiateur entre lui et Poutine, Zelensky a déclaré que la médiation peut être entre les deux parties mais pas entre le bien et le mal.

Comparant ce que son pays endure à la Shoah, Zelensky a déclaré que les Russes utilisent des termes comme « la solution finale » contre l’Ukraine. Il a déclaré que la date du 24 février de l’invasion russe était la même date à laquelle le parti nazi a été fondé en 1920 et a souligné que les Ukrainiens avaient sauvé des Juifs pendant la Shoah.

 
נאום זלנסקי לכנסת - נקי הפצה

 

Le discours coïncide avec un rassemblement pro-ukrainien sur la place, où environ 1 000 personnes sont actuellement présentes.

 

Manifestations pro-ukrainiennes sur la place Habima de Tel-Aviv alors que le président ukrainien Volodymyr Zelensky s'adresse à la Knesset, le 20 mars 2022. (Crédit : ILAN SPIRA)Manifestations pro-ukrainiennes sur la place Habima de Tel-Aviv alors que le président ukrainien Volodymyr Zelensky s’adresse à la Knesset, le 20 mars 2022. (Crédit : ILAN SPIRA)

 

Le président russe Vladimir Poutine et d’autres responsables russes ont à plusieurs reprises comparé les Ukrainiens aux nazis. 

Faisant appel aux Israéliens, Zelensky a cité les attaques russes près du mémorial de la Shoah de Babi Yar et du lieu de sépulture du rabbin Nachman à Ouman. Il s’est plaint qu’Israël n’ait pas sanctionné les entreprises russes. 

Il y avait 129 ministres et députés qui ont écouté Zelensky citer l’ancienne Premier ministre Golda Meir , née en Ukraine. Il y avait des députés qui se connectaient de l’étranger. Les députés du Judaïsme uni de la Torah, qui ont enterré dimanche le mentor de leur parti, le rabbin Haïm Kanievsky, ont participé à l’événement. 

Le président de la Knesset, Mickey Levy, a remercié Zelensky et a déclaré qu’il priait pour la fin de la guerre. Il a dit qu’il espérait que Zelensky pourrait se rendre à Jérusalem une fois la guerre terminée. 

Les députés se sont plaints de ne pas entendre la traduction. D’autres ont dit qu’ils étaient offensés par les comparaisons de Zelensky avec la Shoah.

 

Le président de la Knesset Mickey Levy (Yesh Atid) s'adressant au président ukrainien Volodymyr Zelensky, le 20 mars 2022. (crédit : NOAM MOSKOVITZ/KNESSET)Le président de la Knesset Mickey Levy (Yesh Atid) s’adressant au président ukrainien Volodymyr Zelensky, le 20 mars 2022. (crédit : NOAM MOSKOVITZ/KNESSET)

 

« Sa critique d’Israël était légitime, tout comme ses attentes croissantes à notre égard », a déclaré le chef du Parti religieux sioniste, Bezalel Smotrich. « Mais pas sa comparaison exaspérante et ridicule avec laShoah et sa tentative de réécrire l’histoire et d’effacer le rôle du peuple ukrainien dans les tentatives d’extermination du peuple juif. »

Le discours a été diffusé sur la place Habima de Tel-Aviv en présence d’un millier de personnes. Le maire de Tel Aviv, Ron Huldai, est venu au rassemblement, au cours duquel on a vu des affiches comparant Poutine aux nazis. 

 

« Laissant de côté toute considération politique, nous assistons à un événement où il est clair de comprendre ce qu’est le mal et ce qu’est le bien, qui est l’agresseur et qui est l’agressé », a déclaré Huldai. « C’est un moment de clarté morale. Indépendamment de la question historique du comportement du peuple ukrainien pendant la Shoah, ces événements actuels démontrent clairement une atrocité en cours. Face à une telle injustice, nous ne pouvons pas simplement choisir de ne pas écouter. Il y a des moments où l’on ne peut pas se taire ; et aujourd’hui, maintenant, c’est exactement l’un de ces moments. »

2 commentaires

Laisser un commentaire