Un planeur du Hezbollah survole la Galilée pendant 10 minutes, échappe à l’interception et retourne au Liban

Publié par

 

19 février 2022 Tribune Juive hezbollah 

Tsahal enquête pour comprendre les causes de ce dysfonctionnement de la défense anti-aérienne. Dôme de Fer est capable d’abattre des missiles de croisière et jusqu’à présent, la plupart des drones sont abattus…

Le système de défense antimissile Iron Dome en action. (crédit photo : bureau du porte-parole du ministère israélien de la Défense)

Le système de défense antimissile Dôme de Fer en action. (crédit photo : bureau du porte-parole du ministère israélien de la Défense)

Une source militaire affirme que compte tenu de l’inquiétude suscitée par les drones suicides iraniens, les défenses aériennes se sont pleinement engagées. On ne sait pas pourquoi la cible n’a pas été interceptée et l’armée examine l’incident.

Par  Lilach Shoval , Idan Avni et le personnel de l’ILH  Publié le  18/02/2022 12:33 Dernière modification : 18/02/2022 15h34

Un drone « Hassan » qui a pénétré dans l’espace aérien israélien au-dessus de la frontière nord avec le Liban a échappé aux intercepteurs anti-aériens du Dôme de Fer et a pu rebrousser chemin, a annoncé vendredi Tsahal. Plus tôt, l’armée a déclaré qu’elle pensait que le planeur ou « drone » avait été abattu, mais après une enquête sur la zone, Tsahal a déterminé que le drone s’était montré capable de retourner au Liban, a déclaré l’unité du porte-parole de Tsahal dans un communiqué.

Deux sirènes ont retenti dans la région de Galilée, au nord d’Israël, alors que le drone traversait l’espace aérien israélien. L’enquête de Tsahal a jusqu’à présent conclu que l’engin sans pilote était petit et non armé.

Drone du Hezbollah abattu par Tsahal, 7 janvier 2022 (crédit : IDF SPOKESPERSON'S UNIT)

Drone du Hezbollah abattu par Tsahal, 7 janvier 2022 (crédit : IDF SPOKESPERSON’S UNIT)

« Des intercepteurs du bouclier anti-aérien Dôme de Fer ont été lancés conformément au protocole et des avions de chasse ont été dépêchés pour patrouiller dans la zone à la recherche de l’intrus. Aucune instruction spéciale n’a été émise pour les civils dans la région », a déclaré Tsahal.

Une source militaire a déclaré à Channel 12 News que, compte tenu de l’inquiétude suscitée par les drones suicides iraniens, les défenses aériennes se sont pleinement engagées à la poursuite de l’engin infiltré dans l’espace aérien. On ne sait pas pourquoi la cible n’a pas été interceptée, contrairement aux fois précédentes, et l’armée examine également cela, selon le reportage.

Il s’agit du troisième incident de ce type au cours des dernières 24 heures.

Jeudi, Tsahal a abattu un avion sans pilote appartenant à l’organisation terroriste Hezbollah après qu’il a traversé la frontière avec le Liban.

Plus tard jeudi, Tsahal a abattu un autre drone, un UAV du Hamas qui a survolé la frontière avec Gaza et s’est écrasé dans l’enclave côtière après avoir été abattu, a indiqué Tsahal.

Les deux drones avaient été tracés et surveillés “tout au long de l’incident” avant d’être abattus, a indiqué l’armée dans deux communiqués distincts.

Les incidents de jeudi se sont produits juste au lendemain du discours du chef du Hezbollah, Hassan Nasrallah, qui a déclaré que son groupe fabriquait des drones militaires au Liban et disposait de la technologie pour transformer des milliers de missiles en sa possession en munitions à guidage de précision.

L’armée israélienne n’a pas donné plus de détails sur les incidents, mais a déclaré qu’elle “continuera à opérer afin d’empêcher toute tentative de violation de la souveraineté israélienne”.

Le 4 janvier, Tsahal a abattu un drone du Hezbollah survolant la frontière israélo-libanaise, au lendemain de l’anniversaire de l’attaque de drones américains qui a tué le commandant de la force iranienne Quds Qassem Soleimani, qui était responsable des opérations de l’Iran à l’étranger et du soutien aux groupes armés comme le Hezbollah.

israelhayom.com

Un commentaire

Laisser un commentaire