L’Arabie saoudite détruit un site secret iranien d’assemblage de missiles balistiques

Publié par

Coalition arabe au Yémen : nous avons détruit un site secret iranien d’assemblage de missiles balistiques

 

 IranHouthim,

Un site balistique en pleine capitale

La coalition militaire arabe dirigée par l’Arabie saoudite combattant les Houtis au Yémen a annoncé mardi 30 novembre à l’aube qu’elle avait attaqué un “site secret” appartenant à des experts des Gardiens de la révolution iraniens à l’intérieur de la capitale Sanaa, qui est contrôlée par la milice houthie.

La coalition a déclaré avoir démoli un site d’assemblage et de stockage de missiles balistiques à l’intérieur de la capitale Sanaa et également détruit des ateliers d’assemblage de missiles balistiques “à la base d’Aldilmi- près de l’aéroport de Sanaa.

La coalition a confirmé avoir pris des mesures de précaution afin de ne pas blesser les civils ni toucher les installations civiles en leur causant des dommages périphériques, selon la télévision officielle Saudi Al-Ahbaria.

Attaques par vagues de la coalition arabe

D’autre part, l’agence de presse Houthie a rapporté aujourd’hui, mardi 30, que “les avions de chasse ont mené 4 attaques agressives sur la capitale Sanaa.

Une source de sécurité houthie a déclaré à l’agence de presse yéménite (Saba) que des avions de combat avaient attaqué l’aéroport international de Sanaa en trois vagues successives.

La source a précisé que les avions ont attaqué le site du “Jardin du 21 septembre”, sans préciser s’il y a eu des victimes parmi les civils sur le site ou parmi les militaires qui se trouvaient dans la zone du site attaqué.

La coalition dirigée par les Saoudiens mène une intervention militaire au Yémen depuis mars 2015, après que les Houthis ont occupé la plupart des régions du nord du pays, forçant le président du pays, Abd Rabbo Mansour Hadi, à se réfugier en Arabie saoudite.

Les houtis contrôlent la majeure partie du pays

Actuellement, les Houthis cherchent à contrôler la province pétrolière de Maarib, qui est le dernier bastion du gouvernement légitime dans le nord du pays, renforçant ainsi la position du groupe soutenu par l’Iran dans toute future négociation visant à mettre fin à la guerre dans le pays.

Selon des rapports d’organisations humanitaires et internationales, le grave conflit a coûté la vie à des dizaines de milliers de personnes et déplacé des millions d’autres de leurs foyers, provoquant la crise humanitaire la plus grave au monde, selon l’ONU.

Environ 20 millions de personnes dans le pays dépendent de l’aide humanitaire, tandis qu’environ deux millions d’enfants yéménites souffrent de malnutrition aiguë.

 

2 commentaires

Laisser un commentaire