Exercices communs israélo-bahreino-émiratis pour mettre en garde l’Iran

Publié par

La marine israélienne manoeuvre avec les Émirats arabes unis, Bahreïn et envoie un message à l’Iran

 

L’exercice de cinq jours vise à renforcer la coopération maritime et militaire entre Jérusalem, Washington et les deux États du Golfe contre l’enracinement iranien dans la région ; “C’est beaucoup plus pratique de coopérer en mer”, ajoute un responsable

Reuters,Ynet|Publié: 11.11.21, 20:51

Favoriser l’interopérabilité entre Etats-Majors

Un exercice naval surprise mené par Israël, les Émirats arabes unis, Bahreïn et les États-Unis vise à envoyer un « message direct » à l’Iran et à sa « projection de puissance » dans la région, a déclaré jeudi un haut responsable de la marine israélienne.

 

“Nous avons l’intention de continuer à entretenir des relations avec les pays participant à l’exercice”, a-t-il déclaré. « Les Iraniens sont assez indépendants dans l’espace maritime, et il est important de maintenir leurs activités loin de l’État d’Israël afin de prévenir le terrorisme.

הים תרגלה לראשונה עם הצי החמישי של חיל הים האמריקאי בים האדום

L’exercice — qui a débuté mercredi en mer Rouge — constitue le premier exercice naval public entre les États-Unis, Israël et les deux pays du Golfe.

 

Loin des jumelles terrestres

“C’est beaucoup plus pratique de coopérer en mer. On est loin des regards indiscrets et on ne peut pas voir ce qui se passe depuis la terre”, a déclaré le responsable, ajoutant que si des exercices supplémentaires sont prévus, les États du Golfe pourraient ne pas y participer.

“Ce sont les pays avec lesquels nous avons un ennemi commun après tout”, a-t-il ajouté. “En mer, il existe de nombreux aspects de ce consensus, et parfois cela peut conduire à la coopération et à la compréhension mutuelle. Nous devons bloquer tout enracinement iranien et cette menace est partagée par d’autres pays de la région.”L’exercice de cinq jours comprend une formation sur l’USS Portland et “améliorera l’interopérabilité entre les équipes maritime des forces participantes devant interdire l’espace maritime à l’Iran”, a déclaré un communiqué du Commandement central des forces navales des États-Unis (NAVCENT).

הים תרגלה לראשונה עם הצי החמישי של חיל הים האמריקאי בים האדום

La Vè flotte garantit la relative tranquillité de la zone

« La collaboration maritime aide à protéger la liberté de navigation et la libre circulation des échanges, qui sont essentielles à la sécurité et à la stabilité régionales », a déclaré le vice-amiral Brad Cooper, commandant du NAVCENT, qui dirige la 5e flotte américaine et des forces maritimes combinées.

 

La 5e flotte américaine est basée dans l’État insulaire du Golfe de Bahreïn et opère dans le golfe Arabique, le golfe d’Oman, la mer Rouge et certaines parties de l’océan Indien. L’Iran a annoncé dimanche que ses propres exercices militaires maritimes, terrestres et aériens à grande échelle se tiendraient à l’est du détroit d’Ormuz, de la mer d’Oman et du nord de l’océan Indien.

 

Exercices maritimes iraniens agressifs en miroir

“L’exercice militaire sur la côte iranienne dans le golfe d’Oman vise à montrer la puissance militaire du pays et sa volonté d’affronter nos ennemis”, a déclaré à la télévision publique le contre-amiral Mahmoud Mousavi, porte-parole de l’exercice Zolfaqar-1400.

Amir Ali Hajizadeh, commandant de la Force aérospatiale du Corps des gardiens de la révolution islamique, a déclaré que toute erreur commise par Israël accélérerait sa destruction. S’adressant à l’agence de presse locale Tasnim, Hajizadeh a ajouté qu’Israël pourrait lancer une guerre, mais que l’Iran la terminerait.

La vidéo de l’exercice publiée par Téhéran a montré le lancement d’un missile balistique Qader qui, selon l’armée, est capable d’atteindre des cibles jusqu’à 300 kilomètres (186 miles).

 

L’agence de presse d’État des Émirats arabes unis a rapporté jeudi que le ministre des Affaires étrangères Abdullah bin Zayed s’était entretenu par téléphone avec son homologue iranien Hossein Amir-Abdollahian. Les deux hommes ont discuté des relations bilatérales et des moyens de les renforcer ainsi que de relever les défis posés par le changement climatique.

La marine israélienne manoeuvre avec les Émirats arabes unis, Bahreïn et envoie un message à l’Iran

ynetnews.com/

Laisser un commentaire