Mansour Abbas menace en direct de tout révéler sur ses accords avec Bibi

Publié par

Abbas : Il y a des documents qui prouvent que le Likoud ment, jusqu’à présent j’ai dit que je ne les publierai pas

Avant le vote fatidique sur le budget de l’Etat, le président de la RAAM s’est rendu sur le plateau d’une interview en studio et a tenu à souligner : « nous sommes partenaires dans la formation du gouvernement pour adopter le budget ». 

S’adressant à Binyamin Netanyahu : « Admettons que vous ayiez promis des choses – et que vous avez eu tort sur le résultat (des élections) »

Yonit Levi|L’édition principale| Publié le 02/11/21 21:01 
 
Alors que la bataille budgétaire se poursuit avant le vote fatidique, Mansour Abbas est arrivé hier soir (mardi) pour une interview dans « l’édition principale » – dans laquelle il a révélé qu’il détenait des informations sur le Likoud qu’il préférait garder pour lui à ce stade, mais qu’il pourrait très bien mettre sur la table si les pressions exercées contre le vote du Budget allaient trop loin. Le président de Ra’am a également envoyé un message à Netanyahu et à ses lieutenants : « Admettons que vous ayiez aussi promis des choses – et que vous vous êtes trompé (sur le résultat final des élections).

« Je propose au Likoud d’admettre qu’il a accepté que je fasse partie du gouvernement (et pas simplement d’une coalition comme chez Bennett?) »

« Nous n’avons, bien sûr, pas de dossier criminel à sortir contre eux » (rien d’illégal dans ces pourparlers de coalition), a-t-il déclaré. « Jusqu’à présent, je me suis abstenu de détailler ce qui s’est réellement passé dans les pourparlers politiques avec Netanyahu pendant deux ans. Je n’ai commencé à révéler des petites choses qu’hier. L’histoire a commencé en avril 2019 – nous avons négocié la possibilité de former un gouvernement dirigé par le Likoud à une majorité de 60 sièges. Nous nous sommes assis ensemble pour discuter à Kafr Qassem, nous avons parlé, parlé, esquissé des choses. On nous a proposé un partenariat de coalition », a-t-il ajouté (soit finalement, la même configuration qu’avec Naftali Bennett).

Mansour Abbas (Photo : Flash 90)
Mansour Abbas | Photo : Flash 90

« Le Premier ministre (de l’époque, Netanyahu) m’a lu le discours dans lequel il voulait informer les citoyens de l’accord de partenariat entre le Likoud et RAAM. Je suggère au Likoud – avouons qu’il y avait effectivement des choses à nous reprocher, et que vous aviez tort de nous avoir fait confiance, que nous ne la méritions pas, finalement, d’être vos partenaires, mais pourquoi mentir ? », a-t-il poursuivi.

A la lumière des discussions en amont préparant les votes qui décideront du sort de la coalition, Abbas a déclaré que « nous avons confirmé notre position, nous étions partenaires dans la formation d’un gouvernement pour adopter un budget afin que nous puissions en profiter en tant qu’Arabe et Israélien 0au sein de cette société. »

« Il n’y avait pas et il n’y aura pas d’argent du gouvernement qui ira à l’association (pour les orphelins de Gaza) »

Ayala Hasson

Le président de RAAM faisait référence, dans cette interview,0 à une enquête publiée par Ayala Hasson dans News 13, selon laquelle le haut responsable de la RAAM  Razi Issa a assisté à une conférence à Gaza avec Razi Hamed, un haut responsable du Hamas – et il a affirmé que :

« je comprends l’inconvénient de publier la photo et j’essaie de répondre à ce problème. L’argent qui est parvenu à cette association provient de dons autorisés et prévus par la loi. Nous invitons les forces de l’ordre et les responsables de l’application des lois à surveiller nos activités financières.

Il n’y a pas eu et il n’y aura pas d’argent du gouvernement qui a été ou serait canalisé en direction  de cette association. Nous ne transférerons pas l’argent que nous avons reçu du gouvernement à une organisation qui aide le Hamas. »

Mansour Abbas et Bibi Netanyahu (Photo : Knesset Channel)
Abbas et Netanyahu | Photo : chaîne de la Knesset

« Cela n’a pas dérangé le Likoudlorsque nous étions leurs partenaires (la photo date de bien avant les dernières élections), il y a quelques mois. Nous ne sommes pas dans un république bananière – il y a l’état de droit, il y a les forces de l’ordre et il y a les organisations de sécurité (Shin Bet, Lahav 433 contre la corruption) qui supervisent tout.

Nous avons opéré dans le cadre de la loi pendant 25 ans sous le régime de Netanyahu. C’est une manipulation politique pour contrecarrer le vote, puis le transfert du budget », a-t-il déclaré.

Le droit de réponse du Likoud : « Nous n’avons jamais accepté d’abroger la loi Kaminitz et bien sûr nous n’accepterons jamais de transférer des millions au Hamas via la RAAM pour les veuves et les orphelins de terroristes comme le font aujourd’hui Bennett, Shaked et Lapid.

(L’accord de coalition avec Raam, dont le soutien est essentiel à l’existence du gouvernement, comprend des dizaines de milliards de fonds et des plans de développement gouvernementaux pour la société arabe, la légalisation de trois villages bédouins non reconnus et un amendement à la loi Kaminitz controversée de 2017, qui vise les constructions arabes illégales).

D’après l’émission de Yonit Levisur la chaîne 12 : mako.co.il

Mansour Abbas menace en direct de tout révéler sur ses accords avec Bibi

2 commentaires

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :