Nasrallah déclare la guerre économique… aux Rois du Pétrole!

Publié par

             Même pas peur!

Le Liban de l’influenceur Nasrallah lance une guerre qu’il ne peut pas gagner contre le Golfe!

“Ryad sera vaincu au Yémen! S’insurge Nasrallah – An image grab taken from the Hezbollah-run Manar TV shows Lebanon’s Hezbollah chief Hassan Nasrallah delivering a speech in southern Beirut on December 6, 2011 in his first public appearance since 2008.

Le Liban ouvre un nouveau front avec le Golfe et devrait perdre des milliards de dollars

En raison des propos embarrassants du ministre libanais de l’Information, les Émirats arabes unis, le Koweït, l’Arabie saoudite, Bahreïn et l’Arabie saoudite ont rappelé leurs personnels diplomatiques du Liban.

Avec  Assaf Gibor 25 Hechvan 5782 (31/10/2021 11:44)

Manifestants au Liban. Photo : EPA

Le Liban sous tutelle attaque Ryad à coups de communiqués cinglants

Les Émirats arabes unis ont annoncé hier (samedi) le retour de leur personnel diplomatique du Liban et ont ordonné aux citoyens des Émirats arabes unis de s’abstenir de prendre l’avion pour s’y rendre. Khalifa Shahin al-Marr, ministre adjoint des Affaires étrangères et de la Coopération internationale aux affaires politiques, a annoncé que la décision de rappeler le personnel diplomatique avait été prise conformément à la position de l’Arabie saoudite.

La décision des Émirats arabes unis emprunte les mêmes voies que le retour des équipes diplomatiques de Bahreïn, du Koweït et de l’Arabie saoudite, dans les pays d’origine et l’expulsion des ambassadeurs libanais vers Beyrouth. Par ailleurs, l’Arabie saoudite a annoncé l’arrêt des importations en provenance du Liban, une décision qui plonge le Liban, qui s’enfonce dans une crise économico-sociale inouïe, dans un gouffre encore plus profond.

George Qardahi, qui devrait bientôt s’éjecter de son poste…

La crise entre les États du Golfe et le Liban a commencé à cause d’une déclaration du ministre libanais de l’Information George Qardahi, qui a accusé l’Arabie saoudite et les Émirats arabes unis de nuire au Yémen. Le ministre s’est prononcé contre l’opération militaire menée par l’Arabie saoudite et les Émirats arabes unis contre les Houthis au Yémen et a déclaré que les Houthis menaient une bataille défensive contre des forces d’invasion. Cette déclaration a été considérée comme honteuse face aux attaques répétées de la faction affiliée à l’Iran contre des points que l’Arabie Saoudite et les Emirats considèrent comme stratégiques, face à l’extension hégémonique de Téhéran.

 

Symptôme de toute perte de souveraineté libanaise

La déclaration du ministre a provoqué un véritable émoi dans le monde arabe en général et dans le Golfe en particulier, l’Arabie saoudite a noté que la déclaration est l’expression du fait que l’organisation Hezbollah s’empare en fait du Liban.

Vendredi, l’Arabie saoudite a informé l’ambassadeur du Liban dans le royaume de le quitter dans les 48 heures, et dans le même temps, l’Arabie saoudite a annoncé qu’”afin de maintenir la sécurité du royaume, nous arrêtons les importations en provenance du Liban“. Cependant, les Saoudiens ont clairement fait savoir que la communauté libanaise vivant en Arabie saoudite ne devrait pas quitter le royaume et qu’ils sont sous les auspices du roi.

Quand Nasrallah saborde ce qui restait de perfusions économiques au pays du Cèdre…

L’Arabie saoudite compte 350 000 Libanais, dont des milliers d’investisseurs et d’hommes d’affaires. La communauté libanaise détient des droits sur des entreprises et des actifs en Arabie saoudite pour une valeur de 100 milliards de dollars, et les transferts effectués de l’Arabie saoudite vers le Liban totalisent 2,25 milliards de dollars par an. L’année dernière, les exportations agricoles du Liban vers les États du Golfe ont totalisé 43 millions de tonnes, l’Arabie saoudite important 55 pour cent du total des fruits et légumes libanais.

  • Le Koweït : $23,97 millions ;
  • Le Qatar : $16,64 millions ;
  • Les Emirats arabes unis : $19,97 millions ;
  • Le sultanat d’Oman : $6,89 millions.

Bahreïn a également expulsé l’ambassadeur du Liban du pays et a justifié la décision par une série de déclarations d’hommes politiques libanais. Comme l’Arabie saoudite, il a également noté que les citoyens libanais vivant à Bahreïn n’ont pas besoin de quitter le pays.

Beyrouth, champion de l’export de captagon

Le Koweït a annoncé samedi qu’il renvoyait l’ambassade du Liban pour consultation en plus du retour de son personnel de l’ambassade situé au Liban. Le Koweït a justifié la décision par des déclarations négatives de politiciens libanais et l’échec du Liban à empêcher le trafic de drogue du Liban vers le Koweït et d’autres États du Golfe.

Les cargaisons de “grenades” inséminées au captagon, cadeau de Nasrallah au développement de l’économie mondiales des psychotropes

Ce n’est qu’en avril dernier qu’une énorme cargaison de grenades a été saisie au Liban à l’intérieur de laquelle étaient introduites en contrebande des pillules de captagon fabriquées au Liban. Dans la cargaison se trouvaient 5,3 millions de pillules placées dans des sacs à l’intérieur des grenades. L’ambassadeur saoudien au Liban, Walid Bakhari, a révélé que du début de 2020 à avril 2021, l’Arabie saoudite a saisi 600 millions de pilules “stimulantes” et des centaines de kilogrammes de cannabis introduits en contrebande du Liban dans le royaume.

P.S : nous n’avons pas encore recueilli le point de vue du bienfaiteur toutes catégories du Liban, le Président Emmanuel Macron.

Marc Brzustowski avec Makor Rishon

Le Liban de l’influenceur Nasrallah lance une guerre qu’il ne peut pas gagner contre le Golfe!

Un commentaire

Laisser un commentaire