L’Iran attribue la violence à Beyrouth à la « sédition israélienne »

Publié par

Le ministère iranien des Affaires étrangères a déclaré que la République islamique pensait que le peuple libanais, le gouvernement, l’armée et la « résistance » « vaincront avec succès les séditions soutenues par l’entité sioniste ».

L’Iran a condamné le meurtre de manifestants au Liban, décrivant les fusillades de jeudi comme une sédition soutenue par Israël, a déclaré vendredi Press TV sur Twitter. « L’Iran pense que le peuple, le gouvernement, l’armée et la résistance au Liban surmonteront avec succès les séditions soutenues par l’entité sioniste » , a déclaré l’agence de presse IRNA, citant le porte-parole du ministère iranien des Affaires étrangères, Saeed Khatibzadeh.
Six personnes ont été tuées et 32 ​​ont été blessées lorsque des tireurs isolés ont ouvert le feu sur les manifestants et des partisans des mouvements chiites Hezbollah et Amal, qui demandent que le juge enquêtant sur l’explosion meurtrière du port de Beyrouth l’an dernier soit limogé. Les organisateurs des manifestations ont affirmé que des snipers tiraient depuis les toits. Les affrontements à Beyrouth ont commencé dans le quartier majoritairement chrétien d’Ain el-Remmaneh, le même endroit où la guerre civile de 1975-1990 a éclaté.

Des rafales de coups de feu ont pu être entendues pendant des heures. Les dirigeants libanais ont appelé au calme, le président Michel Aoun qualifiant la violence à Beyrouth d' »inacceptable » et déclarant qu’elle « nous a ramenés à une époque révolue ». Les États-Unis ont appelé à une cessation immédiate de la violence, le porte-parole du département d’État, Ned Price, déclarant que « le travail des juges doit être exempt de violence. Ils doivent être exempts de menaces. Ils doivent être exempts d’intimidation, y compris celle du Hezbollah ». Les États-Unis désignent le Hezbollah comme une organisation terroriste. Cet article a été publié par i24NEWS .
 

Un commentaire

Laisser un commentaire