Kochavi : « Nous continuerons à détruire les capacités nucléaires iraniennes »

Publié par

Chef d’état-major : « Nous continuerons à détruire les capacités iraniennes, les programmes contre le nucléaire iranien évoluent et s’affinent »

Lors de la cérémonie du passage de relais entre le précédent et l’actuel chef des renseignements des forces armées (ou AMAN -Agaf haModiin), le chef d’état-major, le général de division Aviv Kochavi, a déclaré que l’armée israélienne était obligée de fournir une réponse militaire au programme nucléaire de Téhéran : en savoir un peu plus sur ce qui se passe en Iran « 

Elisha Ben Kimon |Hier | 15:39
 

Israël renforce ses capacités d’intervention en Iran

 
Le chef d’état-major, le général de division Aviv Kochavi, a déclaré her après-midi (mardi 05/10) lors du remplacement du chef des forces armées que les Forces de Tsahal se sont engagées à fournir une réponse militaire efficace à temps contre le programme nucléaire iranien. Tsahal peut agir dans n’importe quelle arène et à tout moment. , a-t-il déclaré. « Les plans opérationnels contre le programme nucléaire iranien continueront d’évoluer et de devenir plus sophistiqués. Quels que soient les développements, il est de notre devoir d’apporter une réponse militaire efficace et opportune. »
 
4 Voir la galerie

Aviv Kochavi Chef d'état-major lors de l'échange des commandants de sécurité

Chef d’état-major Kochavi, aujourd’hui
( Photo: porte-parole de Tsahal )
 

Les prochaines actions stupéfieront les Iraniens

Il a ajouté que « toutes les unités de sécurité et la communauté du renseignement sont impliquées dans cet effort, et à en juger par les percées qui ont eu lieu ces dernières années, les plans opérationnels seront améliorés et surprenants ». La communauté (du renseignement) en sait un peu plus sur ce qui se passe en Iran », a ajouté Kochavi. « Grâce aux renseignements, nous travaillons contre l’establishment iranien dans tout le Moyen-Orient.« 
 
 
Auparavant, le chef des forces armées sortant, le général de division Tamir Heiman, avait déclaré que « la réalité complexe au Moyen-Orient continue de nous interpeller. Les menaces évoluent, mais le défi reste constant dans deux agendas distincts : l’Iranien et le Palestinien. Le défi iranien est un défi à la fois pour son développement alarmant dans le domaine des influences nucléaires et régionales et dans ses capacités souterraines et les drones.
 

Le régime ne tombera pas de si tôt

« L’Iran est la source de la puissance des appareils qui nous font face. » « Bien qu’il s’agisse d’un régime totalitaire sur le point de tomber, il est stable pour le moment. L’histoire enseigne la fin de ces régimes sombres, et nous devons accélérer les processus susceptibles de se produire à l’avenir. »

Une cérémonie pour remplacer les chefs de la Division du renseignement

 
( Photo: porte-parole de Tsahal )

Le président iranien élu Ibrahim Raisi reçoit une lettre de nomination du guide suprême Ali Khamenei

Le président iranien Raisi avec le guide suprême Khamenei. Heiman : « L’histoire enseigne la fin de tels régimes »
( Photo: Reuters )
Dans son discours, Heiman a également évoqué l’échec de l’opération secrète à Khan Yunis, au cours de laquelle le lieutenant-colonel M. a été tué.
 
 
« Nous avons considérablement amélioré la méthode de fonctionnement et mis en œuvre une séquence d’opérations réussie et révolutionnaire« , a-t-il déclaré.
 

Dans le renseignement réside notre force primordiale

« Un continuum qui a jeté les bases de la supériorité continue du renseignement, du développement opérationnel et du changement de cet ensemble vital et important, un ensemble qui constitue l’une des capacités stratégiques de l’État d’Israël. »
 
 
Heiman a également noté que, dans les Forces armées, servent désormais beaucoup plus d’officiers avec le grade de lieutenant-colonel et de colonel qu’auparavant.
 
Le nouveau chef des forces armées, le général de division Aharon Haliva, a déclaré dans son discours lors de la cérémonie que l’aile qu’il dirige aujourd’hui se renforce, alors qu’il se trouve dans une réalité complexe.
 

L’Iran attaque à Chypre et en Colombie

 
C’est le résultat d’un renseignement précis et des activités du Forces armées », a-t-il déclaré. « C’est notre point le plus puissant en tant qu’armée – et en tant que peuple. »
 
Les propos du chef de cabinet sur l’Iran sont intervenus après que le porte-parole du Premier ministre a annoncé hier que l’Iran tentait de nuire à des hommes d’affaires à Chypre, et comme on le savait également en Colombie. selon des informations de Reuters.
 
Le mois dernier, le Premier ministre Naftali Bennett a déclaré dans un discours à l’Assemblée générale des Nations Unies que le programme nucléaire de l’Iran avait atteint un « tournant ». Le programme nucléaire de l’Iran a atteint un tournant, tout comme notre tolérance. « Les mots n’arrêtent pas la rotation des centrifugeuses« , a déclaré Bennett.

 Restes d'un drone qui a explosé sur le pétrolier Mercer Street en juillet

Restes d’un drone qui a explosé sur le pétrolier Mercer Street en juillet
( Photo: AFP )

Le redoutable drone Shahed 136 frappe à 2000 km

Le premier ministre a également consacré une grande partie de son discours aux drones armés de l’Iran . « – drones sans pilote que l’Iran fournit à ses supplétifs tout au long des côtes du Moyen -Orient.
 
Bennett a déclaré que le bombardier UAV iranien qui a fait sauter le pont du pétrolier » Mercer Street «  près d’Oman en juillet dernier était du type Shahed-136, un drone qui aurait une énorme autonomie de vol de plus de 2 000 km. Il a averti que la menace des drones ne se limitait pas à Israël : « Ils prévoient de couvrir le ciel du Moyen-Orient avec cette force meurtrière », a-t-il déclaré.
 

 
 
 

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :