Tsahal intensifie ses opérations car Abbas ne parvient plus à lutter contre l’influence du Hamas

Publié par

Israël intensifie ses opérations antiterroristes en Cisjordanie, alors qu’Abu Mazen est de plus en plus faible face aux pressions

Tôt jeudi matin, un militant du Jihad islamique palestinien a été abattu après avoir ouvert le feu sur les troupes israéliennes opérant à Burqin près de Jénine.

 Des manifestants palestiniens affrontent les forces israéliennes lors d'une manifestation à la frontière entre Israël et Gaza, à l'est de la ville de Gaza, le 21 août 2021. (Crédit photo : ABED RAHIM KHATIB/FLASH90)
Des manifestants palestiniens affrontent les forces israéliennes lors d’une manifestation à la frontière entre Israël et Gaza, à l’est de la ville de Gaza, le 21 août 2021(Crédit photo : ABED RAHIM KHATIB/FLASH90)
 
L’armée israélienne a intensifié ses opérations antiterroristes en Cisjordanie en raison d’une diminution de la préparation des forces de sécurité de l’Autorité palestinienne à réprimer les infrastructures du Hamas et du Jihad islamique.
 
 
L’intensification de l’activité israélienne est en partie la cause d’une récente augmentation des affrontements dans les villes de Cisjordanie. Les responsables de la sécurité israélienne ont remarqué ces derniers mois comment les forces de sécurité de l’AP ont réduit leurs opérations.
 
 
Trois Palestiniens ont été tués par des tirs de Tsahal jeudi matin, un en Cisjordanie, un à Jérusalem et un à côté de la clôture d’enceinte dans le nord de la bande de Gaza.
 
 

Jénine centre de la terreur depuis les années 2000

Une ville particulièrement préoccupante pour le Shin Bet (Agence de sécurité israélienne) et l’armée israélienne est Jénine et ses villages environnants, où l’armée a récemment opéré pour briser une cellule du Hamas .
 
Tôt jeudi matin, un terroriste du Jihad islamique palestinien a été abattu après avoir ouvert le feu sur les troupes israéliennes opérant à Burqin près de Jénine.
 
 
L’homme a été identifié comme étant Alaa Nasser Zyoud, 22 ans, membre du mouvement terroriste des Brigades al-Quds du Jihad islamique palestinien. Le groupe a confirmé plus tard qu’il était membre de l’organisation.
 
 

 Tsahal et la police des frontières opèrent à Burqin près de Jénine, le 20 septembre 2021 (crédit : UNITÉ DU PORTE-PAROLE de Tsahal)Tsahal et la police des frontières opèrent à Burqin près de Jénine, le 20 septembre 2021 (crédit : UNITÉ DU PORTE-PAROLE de Tsahal)

 

C’est ainsi que l’opération Tzuk Eytan (2014) a commencé

Des troupes de l’unité d’infiltration de la police des frontières et de l’unité de reconnaissance antiterroriste Haruv de Tsahal sont entrées dans la ville, dans le cadre d’une répression en cours contre une grosse cellule du Hamas opérant dans la région et planifiant des attaques terroristes.
 
Selon Tsahal, les troupes ont agi contre un certain nombre de cibles au Burkin, notamment dans la cour où une fusillade a éclaté dimanche entre les troupes de Duvdevan et un terroriste palestinien armé.
 
Des affrontements ont ensuite éclaté au cours de l’opération d’arrestation, où Zyoud aurait ouvert le feu. Des soldats de Tsahal et des agents de la police des frontières ont riposté, le frappant et lui confisquant son arme, une mitraillette Carlo.
 

D’autres cellules poussent-elles sous la surface?

 
Le ministère palestinien de la Santé a déclaré que Zyoud avait été touché par deux balles dans la poitrine, une dans le cou et une autre dans la cuisse droite. Deux autres Palestiniens ont été blessés dans les affrontements.
 
Les forces étaient à Burkin pour arrêter les suspects et localiser les armes appartenant à cette cellule sur la base des renseignements fournis par le Shin Bet.
 
Aucun soldat israélien n’a été blessé.
 

La poursuite de l’Intifada aux couteaux depuis octobre 2015

 
À Jérusalem, Issra Khuzaymah, 30 ans, de la ville cisjordanienne de Kabatiya, près de Jénine, a été abattue par la police israélienne après avoir quitté le complexe du mont du Temple près de la porte de la chaîne vers 6h30 et avoir sorti un couteau sur des agents.
 

 Tsahal et la police des frontières opèrent à Burqin près de Jénine, le 20 septembre 2021 (crédit : UNITÉ DU PORTE-PAROLE de Tsahal)Tsahal et la police des frontières opèrent à Burqin près de Jénine, le 20 septembre 2021 (crédit : UNITÉ DU PORTE-PAROLE de Tsahal)

 
Les forces médicales qui sont arrivées sur les lieux ont déclaré qu’elle était morte.
 
À la suite de la tentative d’attaque, les policiers ont temporairement fermé les portes du mont du Temple.
 

La barrière de Gaza toujours préoccupante

 
Jeudi matin également, un Palestinien qui s’est approché de la clôture d’enceinte le long de la frontière de Gaza a été abattu par les troupes de Tsahal. Il a été identifié comme étant Muhammad Ammar, 41 ans, du camp de réfugiés d’El-Bureij.
 
L’agence de presse palestinienne Maan a cité des témoins oculaires disant que les troupes de Tsahal avaient ouvert le feu sur un certain nombre d’agriculteurs et qu’Ammar chassait des oiseaux au moment où il a été abattu.
 
L’unité du porte-parole de Tsahal a déclaré que les troupes avaient identifié trois suspects qui s’étaient approchés de la clôture dans le nord de la bande de Gaza, l’un d’eux « ayant creusé le sol et portant un sac suspect. Après l’identification, les forces de Tsahal stationnées sur place ont tiré en direction du suspect. 
 
L’armée israélienne a déclaré qu’elle était au courant des rapports palestiniens sur le décès et qu’elle enquêtait sur l’incident.
 

Traiter le cancer de Gaza qui se répand en Cisjordanie

 
Un officier et un soldat de Tsahal ont été grièvement blessés et cinq Palestiniens ont été tués par des soldats de Tsahal dimanche, après que des affrontements armés ont éclaté entre Palestiniens et forces de sécurité israéliennes lors d’une vague d’opérations d’arrestations à travers la Cisjordanie. 
 

Des manifestants palestiniens se sont affrontés avec les forces de Tsahal à la frontière entre Israël et Gaza à l'est de Khan Yunis la semaine dernière. (crédit : ABED RAHIM KHATIB/FLASH90)Des manifestants palestiniens se sont affrontés avec les forces de Tsahal à la frontière entre Israël et Gaza à l’est de Khan Yunis la semaine dernière. (crédit : ABED RAHIM KHATIB/FLASH90)

Les deux combattants Duvdevan vont mieux

L’état de santé de l’officier et du soldat s’est amélioré pour tous les  deux, l’officier ouvrant les yeux et respirant par lui-même. Le soldat a commencé à se réveiller mercredi et a été sevré de son respirateur.
 
Les raids d’arrestation ont eu lieu dans cinq endroits différents, notamment à Kabatiya et Burkin où deux Palestiniens, dont un membre du JIP, ont été tués.
 
Alors que les forces de sécurité ont arrêté une vingtaine de terroristes appartenant à la cellule et confisqué cinq armes à feu, d’autres suspects appartenant à la même cellule n’ont pas encore été arrêtés.
 
Bien que Tsahal pense que les raids ont porté un coup important aux plans de la cellule, ils ne savent toujours pas si la menace posée par la cellule est résorbée et ils poursuivent les opérations pour la démanteler.
 
Ces opérations ont donc un double caractère conjoncturel (des attentats en préparation) et structurels : les tirs de missiles sur Jérusalem en mai ont démontré la volonté « toute fraîche » (et de longue haleine) du Hamas et du Jihad de prendre la direction d’une insurrection généralisée, y compris dans les villes mixtes israéliennes, si possible. L’affaire Nizar Banat n’a ensuite été que le symptôme de la subversion islamiste qui affecte la base de l’AP. Dans l’incertitude du lendemain, il est probable que beaucoup de membres des forces palestiniennes de sécurité, gravement corrompus, hésitent à se mettre à dos des terroristes qui, demain, prendraient les commandes à Ramallah…

jpost.com

 

Laisser un commentaire