Le camp de Jénine se prépare à défendre son héros fugitif de la prison de Gilboa

Publié par

 

Le prisonnier évadé Zakaria Zubeidi sera protégé par sa famille et ses amis dans le camp de réfugiés de Jénine s’il y retourne, alors que des amis de sa famille distribuent des bonbons pour célébrer son évasion.

La police israélienne à un poste de contrôle temporaire dans la région de Gilboa, alors qu'elle recherche les six fugitifs palestiniens qui se sont évadés hier d'une prison de haute sécurité dans le nord d'Israël. 7 septembre 2021. (Crédit photo : NATI SHOHAT/FLASH90)
La police israélienne à un poste de contrôle temporaire dans la région de Gilboa, alors qu’elle recherche les six fugitifs palestiniens qui se sont évadés hier d’une prison de haute sécurité dans le nord d’Israël. 7 septembre 2021.
(crédit photo : NATI SHOHAT/FLASH90)
 
Si Zakaria Zubeidi, l’un des six prisonniers de sécurité qui se sont évadés de la prison de Gilboa, retourne au camp de réfugiés de Jénine, Israël ne pourra jamais le capturer, ont déclaré mardi des hommes armés masqués et des militants politiques des groupes terroristes.
 
 
« Si Zakaria retourne chez lui dans le camp, tout le monde ici le protégera », a déclaré son oncle, Jamal, alors que trois hommes armés masqués appartenant à « l’unité de surveillance » du camp installaient un poste de contrôle de fortune à l’entrée du camp de réfugiés de Jénine.
 
 
« Le camp est l’endroit le plus sûr pour Zakaria », a-t-il ajouté. « Regardez combien de personnes sont dans les rues pour empêcher l’armée israélienne d’entrer dans le camp. »
 
 
 
Pendant que l’oncle parlait, les hommes armés de « l’unité de surveillance » ont repéré un véhicule noir suspect qui s’approchait d’eux. L’un des hommes armés a tiré des coups de semonce en l’air, forçant le conducteur à faire demi-tour et à fuir la zone.
 

Craintes d’un-e prise d’assaut pour récupérer les fugitifs

 
« Nous pensions que ce sont des soldats israéliens infiltrés à la recherche de Zakaria et des autres prisonniers », a expliqué l’ un des hommes armés « Nous avons reçu des informations disant que l’armée israélienne envisage de prendre d’assaut le camp pour ensuite ratisser et rechercher les six prisonniers qui se sont échappés de la prison de Gilboa. Nous sommes prêts à déjouer toute tentative de l’armée israélienne d’attaquer le camp. Nous avons des centaines d’hommes armés qui attendent les soldats israéliens.
 
 

Des soldats israéliens montent la garde dans la ville de Jénine en Cisjordanie, le 6 septembre 2021. Six prisonniers palestiniens se sont évadés d'une prison en Israël lundi, provoquant une chasse à l'homme massive, ont annoncé les autorités israéliennes. L'évasion extrêmement rare a eu lieu pendant la nuit au pénitencier de Gilboa, un établissement de haute sécurité (crédit : NASSER ISHTAYEH/FLASH90)Des soldats israéliens montent la garde dans la ville de Jénine en Cisjordanie, le 6 septembre 2021. Six prisonniers palestiniens se sont évadés d’une prison en Israël lundi, provoquant une chasse à l’homme massive, ont annoncé les autorités israéliennes. L’évasion extrêmement rare a eu lieu pendant la nuit au pénitencier de Gilboa, un établissement de haute sécurité (crédit : NASSER ISHTAYEH/FLASH90)

 

Un double coup dur pour Israël et les forces de sécurité palestiniennes

Pendant ce temps, des dizaines de sympathisants ont afflué vers la maison Zubeidi dans le camp pour exprimer leur solidarité avec la famille. Certains ont apporté du Knafeh, le dessert traditionnel du Moyen-Orient, tandis que d’autres ont distribué des bonbons pour célébrer l’évasion des six détenus.
 
 
Le frère de Zubeidi, Yahya, et l’oncle, Jamal, ont salué l’évasion comme un « acte héroïque ». Eux et plusieurs militants du camp ont déclaré que l’évasion était également un coup dur pour l’establishment de la sécurité israélienne.
 

Un projet d’évasion du Djihad Islamique?

Mais Yahya a souligné qu’il ne croyait pas que son frère était le cerveau de l’évasion. « Il a toujours aimé les aventures, mais je ne crois pas qu’il ait planifié l’évasion de prison », a-t-il ajouté.
 
 
Selon le frère, Zubeidi a passé ces dernières années à Ramallah, où il était employé comme haut fonctionnaire au ministère de l’Autorité palestinienne pour les Affaires des prisonniers. Zubeidi, un ancien commandant de la branche armée du Fatah, les Brigades des martyrs d’Aqsa dans le camp de Jénine, a été arrêté par Tsahal en 2019 pour son rôle dans une série d’attentats terroristes.
 

Jénine risque d’imploser

« La situation dans le camp est très mauvaise », a déclaré Yahya Zubeidi. « Je crois que la résistance [contre Israël] continuera. »
 

 des hommes armés masqués dans les rues du camp de réfugiés de Jénine (crédit : KHALED ABU-TOAMEH)Des hommes armés masqués dans les rues du camp de réfugiés de Jénine (crédit : KHALED ABU-TOAMEH)

 
Shami al-Shami, un ancien membre affilié au Fatah du Conseil législatif palestinien, a déclaré que les résidents du camp de réfugiés de Jénine et les groupes armés exigent la fin des « incursions » des forces de sécurité israéliennes dans le camp.
 

Israël et Abbas, objets des diatribes palestiniennes

« Les habitants du camp sont très frustrés et en colère », a déclaré al-Shami. « La situation économique est très mauvaise et de nombreuses personnes sont au chômage. Ce sont des solutions exigeantes. Ils veulent également qu’Israël leur remette les corps des Palestiniens qui ont été récemment tués à Jénine par l’armée israélienne. D’ici là, vous continuerez à voir des hommes armés dans les rues du camp.
 
 
Un militant politique du camp a déclaré que l’ évasion des six détenus était un coup dur non seulement pour Israël, mais aussi pour l’Autorité palestinienne. « L’Autorité palestinienne, qui continue de coordonner la sécurité avec Israël, a désormais mauvaise mine aux yeux de nombreux Palestiniens », selon le djihadiste. « Certaines personnes accusent même les forces de sécurité de l’Autorité palestinienne de travailler pour aider Israël à capturer ou à tuer les six prisonniers. Si Israël les tue, il y aura une intifada (soulèvement) contre Israël et l’Autorité palestinienne.
 

jpost.com

Laisser un commentaire