Attaques de Tsahal à Gaza à la suite d’émeutes et de ballons incendiaires

Publié par

 

Les « unités de harcèlement nocturne » de Gaza se révoltent à la frontière à l’est de la ville de Gaza * L’IAF a frappé des cibles du Hamas en réponse à des ballons incendiaires et à de violentes manifestations.

De la fumée et des flammes sont visibles après une frappe aérienne israélienne dans le nord de la bande de Gaza (crédit photo : REUTERS/MOHAMMED SALEM)
De la fumée et des flammes sont visibles après une frappe aérienne israélienne dans le nord de la bande de Gaza (crédit photo : REUTERS/MOHAMMED SALEM)
 
Le porte-parole de Tsahal a confirmé que des avions de l’IAF ont frappé des cibles du Hamas dans la bande de Gaza samedi soir, à la suite de violentes émeutes à la frontière avec Israël.
 
Les avions de Tsahal ont visé une base militaire utilisée par le Hamas pour l’entraînement et la fabrication d’armes, ainsi qu’un tunnel près de Jabalya, a indiqué l’armée israélienne dans un communiqué.
 
L’armée a mené ces frappes en représailles aux ballons incendiaires qui ont été envoyés en Israël depuis Gaza tout au long du week-end et au cours des derniers jours, provoquant deux incendies samedi, et en raison des violentes émeutes à la frontière. Les tirs ont blessé  quelque 11 manifestants palestiniens lors d’affrontements avec Tsahal sur les sites des manifestations, selon les médias palestiniens.
 
 
Selon les rapports de Gaza, les Palestiniens ont utilisé des mitrailleuses contre des avions de l’IAF, mais le porte-parole de Tsahal n’a fait aucun commentaire. Les rapports ont également affirmé que l’IAF a attaqué un poste militaire du Hamas à Salah a-Din dans la région centrale de la bande de Gaza à l’aide d’un véhicule aérien sans pilote.
 
 
Des « unités de harcèlement nocturne » se rassemblaient à sa frontière avec Israël à un point situé sur la clôture à l’est de la ville de Gaza à 20 heures, bien qu’un calme relatif s’ensuive après environ une heure. Les émeutes ont repris vers minuit.
 
Des centaines d’émeutiers se sont rassemblés à la frontière, ont brûlé des pneus et lancé des explosifs. Les forces de Tsahal se sont déployées dans la région ont répondu avec des munitions anti-émeutes et des fusils de sniper anti-émeute Ruger, selon l’Unité du porte-parole de Tsahal.
 
 
 Des forces spéciales et des unités de chars ont renforcé les troupes, a-t-il ajouté.
 
 
 
 
 
Au moins 11 Palestiniens ont été blessés à minuit, certains grièvement, par des tirs de Tsahal, selon des sources israéliennes et palestiniennes.
 
 
 
 
Plus tôt samedi, un garçon de 12 ans qui était présent lors des violentes émeutes à la frontière samedi dernier est décédé des suites des blessures qu’il a subies lors des violences.
 
 
 
 
 
 
« La période de calme qu’a connue Israël est passée, et il doit se préparer aux bruits de nos explosions. Nous continuerons notre mouvement populaire jusqu’à la levée complète du siège de la bande de Gaza », ont prévenu les unités de nuit dans un communiqué. déclaration de samedi.
 
Plus tôt dans la journée, deux incendies ont éclaté dans les villages près de la frontière sud d’Israël à la suite de ballons incendiaires provenant de la bande de Gaza. On a assisté à de nombreux lancers de ballons incendiaires en Israël au cours des derniers jours, déclenchant 10 incendies mardi après que les Forces de Tsahal ont frappé des cibles tout au long de la nuit de lundi.
 
Les tensions restent élevées malgré l’assouplissement de certaines restrictions sur la bande de Gaza qui est entré en vigueur mercredi, avant la réunion du Premier ministre Naftali Bennett et du président américain Joe Biden. 
 
 
 
 
 
 
Ceci est une histoire en cours de développement
 

Laisser un commentaire