Biden est une catastrophe. L’exécuteur de Ben Laden règle ses comptes avec le lâchage afghan

Publié par

“Joe Biden est une catastrophe” : le liquidateur de Ben Laden et ex-Navy Seal Robert O’Neill fustige le retrait des troupes américaines d’Afghanistan

L’ancien militaire a pointé Joe Biden comme étant le responsable de la prise de Kaboul, en Afghanistan, par les talibans. 
 
Robert O'Neill © Jacquelyn Martin/AP/SIPA

Robert O’Neill © Jacquelyn Martin/AP/SIPA

« La pire défaite de l’histoire des Etats-Unis. » Robert O’Neill n’a pas mâché ses mots sur son compte Twitter ces derniers jours.

L’ancien militaire américain, connu pour être l’homme qui aurait neutralisé le leader d’Al-Qaïda Oussama Ben Laden, s’en est pris à Joe Biden, relate CNews ce mercredi 18 août. Il a jugé, dans un message sur le réseau social, que le président démocrate était « une catastrophe » et que ses collaborateurs étaient des « losers », comprendre des perdants. Et ce, après la chute de l’Afghanistan aux mains des talibans le week-end dernier.

Cela faisait plusieurs mois que le locataire de la Maison Blanche marchait dans les traces de son prédécesseur, Donald Trump. Lorsqu’il était à la tête des Etats-Unis, l’ex-président républicain avait amorcé le début du rapatriement des troupes américaines restées en Afghanistan. Joe Biden avait ensuite fait de même, mais en souhaitant accélérer le retrait des soldats encore mobilisés sur place au début de l’année 2021.

Rencontre avec Robert O’Neill, l’homme qui a tué Ben Laden

Robert O’Neill veut la démission du chef d’Etat-major des armées

L’ancien membre des Navy Seals – des commandos de l’US Navy – a donc largement critiqué l’actuel président des Etats-Unis dans une série de tweets. « Les membres de la Maison Blanche ont dit qu’ils ne s’attendaient pas à ce que les talibans gagnent si rapidement (le territoire afghan, ndlr). Ils auraient dû demander à quelqu’un qui a vraiment combattu », a-t-il renchéri. Robert O’Neill a d’ailleurs réclamé la démission du chef d’Etat-major des armées des Etats-Unis, Mark A. Milley, relaie CNews.

Pour rappel, Robert O’Neill, 45 ans, faisait partie des 23 soldats de l’opération Trident de Neptune, lancée contre le repaire du leader d’Al-Qaida, Oussama Ben Laden, le 2 mai 2011, à Abbottabad au Pakistan. Il assure être « l’homme qui a tué Oussama ben Laden » lors d’un raid qui aura duré environ quarante minutes.

Un commentaire

Laisser un commentaire