Evyatar : le Ku Klux Klan Palestinien s’en donne à cœur-joie

Publié par

Des émeutiers palestiniens près de l’avant-poste d’Evyatar ont érigé une croix gammée enflammée.

Des émeutiers palestiniens ont lancé des explosifs, brûlé des pneus et pointé des lumières laser pendant les émeutes nocturnes, qui ont commencé avant l’évacuation de l’avant-poste.

Des nationalistes blancs saluent les nazis lors d'une croix gammée qui brûle dans l'État américain de Géorgie en 2018. (Crédit photo : GO NAKAMURA/REUTERS)
Des nationalistes blancs saluent les nazis lors d’une croix gammée qui brûle dans l’État américain de Géorgie en 2018. Les Palestiniens les imitent (crédit photo : GO NAKAMURA/REUTERS).
 
Les émeutiers palestiniens près de l’avant – poste d’Evyatar évacué, ont mis en place une étoile de David en bois avec une croix gammée à l’intérieur, lors des émeutes,0 samedi soir, qui se sont produits sur une base quotidienne au cours des derniers mois, selon les médias palestiniens.
 
 
 
 
Les émeutiers ont lancé des explosifs, brûlé des pneus et pointé des lumières laser sur l’avant-poste abandonné pendant les émeutes nocturnes, que les Palestiniens appellent (semer) la « confusion nocturne ». Dans le passé, les unités de confusion nocturne le long de la frontière de Gaza ont utilisé des pneus incendiés et lancé des explosifs pour provoquer des troubles nocturnes. Preuve que l’influence du Hamas se répand. 
 
Une vidéo de la scène de samedi soir aurait montré des Palestiniens entourant la croix gammée et tenant des torches enflammées.
 
Une vidéo supplémentaire partagée samedi soir montrait un incendie et une grande explosion, les médias palestiniens rapportant qu’un baril avait bruyamment explosé.
 
 
 
Les Palestiniens appellent le site de l’avant-poste d’Evyatar « Jabal Al-Sabih » ou « La montagne du matin », parce que la lumière du soleil le frappe tôt.
 
Début juillet, les habitants d’Evyatar ont évacué l’avant-poste après avoir conclu un accord avec le gouvernement, dans lequel une base militaire sera installée au sommet de la colline rocheuse.
 
Ahmed al-Haj Ali, un haut responsable du Hamas de Naplouse, a déclaré que l’évacuation de l’avant-poste d’Evyatar était une victoire pour les habitants de Beita et la « résistance » palestinienne. Les résidents juifs ont été contraints de quitter l’avant-poste à cause de la « résistance », a-t-il ajouté.
 
Toutes les structures construites par les résidents resteront sur le site pendant que l’administration civile évalue si le sommet de la colline, dont le statut de propriété n’est pas clair et est donc considéré comme un terrain d’arpentage, peut être classé comme terrain de l’État.
 
Les Palestiniens des villages de Beita et Yatma prétendent qu’il leur appartient. Le Conseil régional de Samarie et le Mouvement Nahala, qui a dirigé l’initiative Evyatar, ont contesté cette revendication et ont fait valoir qu’elle peut être classée comme terre de l’État.
 
Si l’enquête de l’administration civile détermine que le sommet de la colline d’Evyatar peut être classé comme terrain de l’État, une yeshiva sera installée sur le site et on 0prévoit de légaliser l’avant-poste en tant que quartier de l’implantation de Kfar Tapuah et/ou en tant qu’implantation entièrement nouvelle.
 
Tovah Lazaroff a contribué à ce rapport.

jpost.com

Laisser un commentaire