Jusqu’à 43% d’augmentation du développement d’anticorps COVID après la troisième dose

Publié par

 – étude

Une étude publiée vendredi a révélé que les individus immunodéprimés développent 43% d’anticorps de plus avec le troisième vaccin qu’avec le second, ce qui suggère que le troisième vaccin est très efficace.

Un travailleur de la santé prépare un vaccin dans un établissement exploité par le Tel Aviv Sourasky Medical Center sur la place Rabin, le 31 décembre 2020. (Crédit photo : MIRIAM ASTER/FLASH90)
Un membre du personnel de la santé prépare un vaccin dans un établissement exploité par le centre médical Sourasky de Tel Aviv sur la place Rabin, le 31 décembre 2020. (Crédit photo : MIRIAM ASTER/FLASH90)
 
Quarante-trois pour cent de plus de personnes de moins de 65 ans immunodéprimées ont développé des anticorps après avoir reçu une troisième injection du vaccin Pfizer contre le coronavirus, qu’après avoir reçu la deuxième injection, selon une étude publiée vendredi par le Tel Aviv Sourasky Medical Center. 
 
On a mené l’étude auprès de 240 patients immunodéprimés qui ont reçu la troisième dose depuis que le gouvernement a approuvé la décision le mois dernier.
 
 
Selon les chercheurs, seulement 25 % des patients transplantés d’organes ont présenté une réponse anticorps au vaccin après leurs première et deuxième doses. Après un troisième vaccin, environ 50 % ont répondu.
 
 
De même, parmi les patients hématologiques, un tiers de patients en plus ont répondu à la troisième dose par rapport à la deuxième dose.
 
 
 
En général, pour les moins de 65 ans, il y avait un taux de réponse de 70 % par rapport à un taux de réponse de 27 % après la deuxième injection. Et, pour les plus de 65 ans, quelque 43 % ont développé des anticorps contre 7 % après la seconde dose.
 
 
La semaine dernière, un rapport similaire a été publié par le Rabin Medical Center-du Campus Beilinson à Petah Tikva, qui a révélé que le troisième vaccin avait doublé le nombre de receveurs de greffe qui ont développé des anticorps contre le coronavirus. 
 
 

Une preuve incontestable de l’efficacité de la troisième dose

« Les données sont une preuve claire que le troisième vaccin fonctionne », a déclaré le Dr Ruthi Rachmimov, directrice du département de transplantation rénale de Beilinson.
 
Tard jeudi soir, le ministère de la Santé a approuvé la vaccination des personnes de 50 ans et plus avec une troisième dose. Plus de 50 000 personnes âgées de 50 à 60 ans se sont déjà inscrites pour recevoir l’injection. 
 
 
Israël a approuvé l’administration d’une troisième dose aux personnes de plus de 60 ans fin juillet.
 
 

jpost.com

Laisser un commentaire