Gantz en réunion d’urgence : Israël montera des représailles appropriées

Publié par

Premier drone kamikaze iranien contre un pétrolier en partie israélien.

The US Navy and other maritime forces often escort ships through hostile areas in the Gulf region

The US Navy and other maritime forces often escort ships through hostile areas in the Gulf region Rawad MADANAT US NAVY/AFP/File

Alors que la tension monte, Gantz promet une « réponse appropriée »

La Marine américaine à la rescousse du navire en feu

L’Iran a, pour la première fois, lancé un drone suicide vendredi 30 juillet, contre un navire marchand partiellement israélien, le Mercer Street, au nord de l’île omanaise de Masirah dans l’océan Indien. Deux membres d’équipage, un Britannique et un Roumain, ont été tués lorsque le navire a pris feu.

La marine américaine s’est précipitée au secours du navire en feu et l’a escorté jusqu’au port d’Abou Dhabi, aux Émirats arabes unis. Le drone a attaqué le navire alors qu’il se rendait de Dar es Salaam à Fujairah sans aucune cargaison à bord.

Transfert de propriété suite à d’autres incidents moins graves

Les propriétaires israéliens avaient transféré le navire à une propriété japonaise après des incidents précédents moins graves contre leurs navires dans la même région, tout en continuant à l’exploiter depuis leur bureau maritime Zodiac basé à Londres.

Les forces israéliennes sur le qui-vive

Vendredi soir, le ministre de la Défense Benny Gantz a convoqué une conférence d’urgence avec le chef d’état-major, le lieutenant général Aviv Kochavi et d’autres commandants supérieurs, à la suite de laquelle Gantz a annoncé qu’Israël ferait une « réponse appropriée » à l’attaque.

DEBKAfile ajoute : L’événement a innové comme indiqué par ce qui suit :

  1. Il s’agissait de la première attaque directe de drones armés de l’Iran contre un navire marchand israélien.
  2. Le drone a été identifié par un responsable américain comme un drone « à sens unique » (kamikaze, conçu pour s’écraser)– bien que les Américains soient restés à l’écart d’anciens incidents de ce genre. Il a ajouté que « d’autres drones ont participé », indiquant un assaut concerté. Cela a confirmé un rapport antérieur de la société privée de renseignement maritime Dryad Global d’une observation de drones autour du navire avant l’attaque.
    1. Des sources iraniennes, dont la chaîne de télévision en langue arabe Al Alam , ont rapporté que les drones auraient attaqué le navire israélien en représailles à la frappe aérienne israélienne du 22 juillet contre les bases des gardiens de la révolution à Qusayr, à 28 km de Homs dans l’ouest de la Syrie. Ils ont révélé que la frappe israélienne a fait un certain nombre de morts iraniens -dont un commandant d’al Liwa Fatemiyoun, milice afghane et un responsable du Hezbollah), contrairement à certaines allégations russes, évoquant un nombre total de missiles israéliens interceptés. (Les responsables russes ont péremptoirement affirmé que des systèmes de défense aérienne de fabrication russe, des BUK M2A auraient intercepté tous les missiles tirés par les jets israéliens lors de cette attaque.)
  3. C’était la première fois que Téhéran citait l’action militaire israélienne en Syrie pour justifier l’attaque d’un navire commercial israélien
  4. Des sources saoudiennes ont révélé que ce même vendredi soir, des drones armés manœuvrés par des rebelles yéménites houthis soutenus par l’Iran ont attaqué l’un de leurs navires a également été attaqué dans la mer Rouge.
First Iranian kamikaze drone against Israeli tanker. As tension rises, Gantz vows “appropriate response”
 

Laisser un commentaire