Le Premier ministre Bennett met en garde contre le danger historique de la désunion juive à Tisha Beav

Publié par

Des militants sionistes religieux purs et durs dérangent le service de prière conservateur, la lecture du livre des lamentations, dans la section égalitaire du Mur occidental.

Le Premier ministre Naftali Bennett lisant le Livre des Lamentations avec son fils au début du jeûne du 9 Av. (crédit photo : ODED KARNI)
Le Premier ministre Naftali Bennett lisant le Livre des Lamentations àc son fils au début du jeûne du 9 Av.(crédit photo : ODED KARNI)

Un état de bientôt quatre-vingt ans

Le Premier ministre Naftali Bennett a mis en garde contre le danger historique de désunion au sein du peuple juif et le risque d’échec à achever une huitième décennie de souveraineté unie, dans des commentaires qu’il a publiés samedi soir, au début du jeûne de Tisha Beav.

« À deux reprises, nous avons échoué et perdu notre État juif, cette fois nous le préserverons », a promis Bennett dans des remarques qu’il a publiées sur Facebook samedi soir.
Le Premier ministre a fait plusieurs références à la perte historique de la souveraineté juive et de l’unité sur la Terre d’Israël dans les temps anciens au cours de la dernière campagne électorale et de la période de négociations de coalition, et a fait valoir que la tenue de tours d’élections répétés mettrait en danger l’État juif moderne.

Traiter les désaccords

« Le peuple juif a eu deux fois un État juif sur la Terre d’Israël, et les deux fois nous n’avons pas réussi à terminer la huitième décennie en tant qu’État indépendant, à cause de guerres internes et de haines gratuites », a écrit le Premier ministre.
Le royaume d’Israël des XIe et Xe siècles avant notre ère s’est scindé en deux 78 ans après l’accession au trône du roi David, tandis que le royaume indépendant des Hasmonéens des IIe et Ier siècles av. J.-C. a été conquis par les Romains après 73 ans d’indépendance.

« Maintenant que nous avons à nouveau, pour la troisième fois, un État indépendant, et que nous sommes dans sa huit décennie, nous devons faire tout notre possible pour le protéger – pour toujours », a écrit Bennett.

Les divisions affaiblissent la résilience

Il a déclaré qu’enfant, il n’avait jamais compris la déclaration talmudique selon laquelle le Second Temple avait été détruit à cause d’ une « haine gratuite », mais qu’aujourd’hui il ne comprenait que trop bien, en référence aux divisions politiques et aux schismes sociétaux actuels.
« Au moment du siège romain de Jérusalem, la nation était divisée, chaque groupe s’est retranché sur sa propre position et a brûlé les magasins de nourriture des autres, dans le cadre de la lutte de pouvoir intestine, de sorte que les Romains avaient la tâche beaucoup plus facile. », a écrit Bennett.

Apprendre à écouter

« La fin amère que nous connaissons tous, et jusqu’à aujourd’hui, chaque année à cette date, nous pleurons la terrible destruction dont un peuple, faisant preuve de plus d’amour, de retenue et d’écoute gratuite, aurait pu nous sauver.
«En fin de compte, nous sommes tous frères et nous vivons dans la même maison. Si nous nous disputions moins et écoutions davantage, peut-être n’aurions-nous pas tous nos appétits rassasiés, mais nous réussirions à protéger notre maison et à faire beaucoup plus. Nous ne sommes pas obligés d’être d’accord mais ne nous haïssons pas.

Sionistes religieux s’opposant à la prière Massortie

Lors d’un incident manquant d’unité et de compréhension, plusieurs centaines d’ activistes religieux sionistes purs et durs sont descendus sur la section égalitaire du Mur occidental et y ont organisé des services de prière, perturbant gravement les services d’un groupe Massorti (conservateur).
Un porte-parole du mouvement Massorti a déclaré que le groupe orthodoxe avait commencé à réciter la prière des personnes en deuil, et par la suite chanté, pendant la lecture du Livre des Lamentations par le groupe Massorti, ce qui rendait extrêmement difficile l’écoute de la lecture.
Le groupe religieux-sioniste a utilisé la section égalitaire au cours de la semaine dernière pour protester contre ce qu’il a qualifié de « braderie organisée pour tromper, de la part du gouvernement, aux mouvements réformistes ».
La section égalitaire est généralement utilisée par les mouvements massorti (conservateur) et réformiste pour les services de prière et les célébrations, et a été assignée à cette fin au début du siècle par la Haute Cour de justice.

Laisser un commentaire