Des dissidents iraniens se rendront en Israël la semaine prochaine –

Publié par

 Pourquoi ?

Les expatriés et dissidents iraniens soutiennent les Israéliens à la lumière des dernières attaques du Hamas et du Jihad islamique palestinien, parrainés par l’Iran.

La journaliste iranienne Nada Amin, qui a obtenu l'asile en Israël, a organisé une manifestation de soutien au peuple iranien et à ses protestations contre le régime iranien, à la porte de Jaffa dans la vieille ville de Jérusalem (Crédit photo : HADAS PARUSH/FLASH90)
La journaliste iranienne Nada Amin, qui a obtenu l’asile en Israël, a organisé une manifestation de soutien au peuple iranien. Elle  incarne ses protestations contre le régime en Iran, à la porte de Jaffa dans la vieille ville de Jérusalem
(crédit photo : HADAS PARUSH/FLASH90)

Accompagnés par des proches de l’Administration Trump

Une délégation de dissidents iraniens et d’expatriés prévoit d’effectuer une visite de solidarité en Israël, la semaine prochaine, avec des responsables de l’administration Trump.
La mission est organisée par l’Institute for Voices of Liberty (iVOL), un institut politique dédié à la promotion de la liberté, des droits de l’homme et de la démocratie en Iran, a-t-on pu lire dans un communiqué de presse. Il comprend huit expatriés iraniens et quatre anciens responsables. Il vise à démontrer son soutien à Israël à la lumière des dernières attaques du Hamas et du Jihad islamique palestinien, qui sont parrainés par l’Iran.
La délégation rencontrera des représentants du ministère des Affaires étrangères, visitera une unité de Tsahal et entendra des experts en sécurité. Il prévoit de visiter les villes de la périphérie de la bande de Gaza, ainsi que la frontière nord pour se renseigner sur la menace du Hezbollah. Les participants visiteront également les sites historiques de Jérusalem.

A quand les Accords de Cyrus?

Les accords d’Abraham montrent qu’il existe un potentiel pour une paix, une sécurité et une prospérité accrues au Moyen-Orient. Les Iraniens méritent également d’y participer, malgré leur régime hostile et antisémite, a déclaré l’ancienne conseillère adjointe américaine à la sécurité nationale Victoria Coates.
Victoria Coates avec Yisrael Katz
Coates a cité un éditorial qu’elle et Len Khodorkovski, ancien conseiller principal du représentant spécial des États-Unis pour l’Iran, ont écrit dans le Jerusalem Post cette année. Ils appellent à des « accords Cyrus » entre Israël et les Iraniens, du nom de Cyrus le Grand, le Roi perse qui permit aux Juifs de construire le Second Temple à Jérusalem (plus que de rigueur avant Ticha Be Av).
Len Khodorkovski

« Cette mission iVOL est une étape importante vers la réalisation de cette vision ; une fois que la République islamique aura rejoint tant d’autres régimes impitoyables et autoritaires sur le tas de cendres de l’histoire », a déclaré Coates.

Stratèges et défenseurs du peuple juif

Khodorkovski devrait rejoindre la délégation, ainsi qu’Ellie Cohanim, ancienne envoyée spéciale adjointe à la surveillance et au combat contre l’antisémitisme, née en Iran, et le stratège du département américain de la Défense Adam Lovinger.
Ellie Cohanim
La plupart des membres du groupe se rendront en Israël pour la première fois. Ils rencontreront des Israéliens d’origines et de religions diverses lors de leurs visites à Jérusalem, à Tel-Aviv et dans d’autres endroits proches des frontières de Gaza et de la Syrie, ciblés par le régime iranien et ses séides terroristes.
Le Stratège de la Défense Adam Lovinger

L’Iran plonge dans le vortex d’un nouveau régime ultra-autoritaire

L’organisation « existe pour refléter les voix des Iraniens en quête de liberté », a déclaré Bijan R. Kian, membre du conseil d’administration d’iVOL, un irano-américain qui a été reconnu coupable de lobbying illégal lié à l’enquête sur l’ancien conseiller à la sécurité nationale Michael Flynn.
Bijan R. Kian avec Michaël Flynn
« Nous avons organisé cette mission historique en Israël pour montrer la solidarité des Iraniens libres avec le peuple d’Israël et pour distinguer le peuple iranien en quête de liberté du régime criminel, inepte et corrompu qui s’est imposé à lui », a-t-il déclaré.

Laisser un commentaire