Les Iraniens protestent contre les pannes d’électricité et scandent « Mort à Khamenei »

Publié par

Certaines manifestations en Iran contre les pénuries d’électricité sont devenues politiques, avec des chants de « Mort au dictateur » et « Mort à Khamenei ».

Des militants manifestent contre le gouvernement iranien devant le ministère fédéral allemand des Affaires étrangères après qu'un avion de ligne ukrainien s'est écrasé en Iran, à Berlin, en Allemagne, le 13 janvier 2020 (Crédit photo : HANNIBAL HANSCHKE/REUTERS)
Des militants manifestent contre le gouvernement iranien devant le ministère fédéral allemand des Affaires étrangères quand un avion de ligne ukrainien s’est écrasé en Iran, à Berlin, en Allemagne, le 13 janvier 2020
(Crédit photo : HANNIBAL HANSCHKE/REUTERS)
Le président Hassan Rouhani s’est excusé mardi auprès des Iraniens pour les coupures de courant massives lors d’une vague de chaleur. Elles ont suscité de nombreuses critiques et déclenché des manifestations de rue.
Les responsables ont imputé les pannes d’électricité à la hausse de la demande d’électricité, ainsi qu’aux faibles précipitations réduisant la production hydroélectrique. Les fermes minières illégales de crypto-monnaie ont accès à l’électricité subventionnée.

Pannes répétitives et excuses qui tombent à plat

« Je m’excuse auprès de notre cher peuple qui a rencontré des problèmes et des souffrances ces derniers jours. Je l’exhorte à coopérer (en limitant la consommation d’électricité). Les gens se plaignent des pannes de courant et ils ont raison », a déclaré Rouhani dans des propos diffusés par la télévision d’État. .
« Le ministère de l’Énergie n’est pas en faute… mais le ministre devrait venir expliquer à la population quel est le problème et nous devons trouver une solution. »
Des habitants en colère se sont rassemblés dans plusieurs villes pour protester contre les pannes. Souvent, elles ne respectent pas les horaires d’interdiction annoncés par les compagnies d’électricité gérées par l’État, selon les médias iraniens et les publications sur les réseaux sociaux.

L’impossible conservation des aliments

Les manifestations sont devenues politiques dans certaines régions, avec des gens scandant « Mort au dictateur » et « Mort à (le chef suprême, l’ayatollah Ali) Khamenei » et d’autres slogans pendant les pannes d’électricité, selon des vidéos publiées sur les réseaux sociaux.

Reuters n’a pas pu vérifier de manière indépendante l’authenticité des vidéos.
« Les manifestants ont déclaré que les coupures de courant fréquentes avaient causé de nombreux problèmes, notamment des coupures d’eau dans les appartements. Les témoins insistent sur la détérioration de la viande, de la volaille et d’autres articles dans les réfrigérateurs et des dommages aux appareils électroménagers », a rapporté l’agence de presse semi-officielle ISNA depuis la ville de Kordkuy, dans le nord-est du pays. .

 

Laisser un commentaire