Les Frères Musulmans quittent la Turquie pour le Canada et l’Europe

Publié par

Les Frères musulmans s’apprêtent à quitter la Turquie

Le mouvement des Frères musulmans a décidé de retirer ses membres et ses activités de Turquie. Il part s’exporter vers d’autres pays où il a une forte présence

Les autorités turques poursuivent leurs efforts erratiques visant à se rapprocher de l’Egypte et des pays du Golfe par étapes accélérées. Elles souhaitent donner des gages d’ouverture d’une nouvelle page des relations.

Les autorités turques ont décidé  d’arrêter les activités médiatiques  des Frères musulmans sur leur territoire. Elles ont donné instruction à plusieurs stations du groupe de stopper toutes leurs activités sur les réseaux sociaux. Le mouvement des Frères Musulmans commence à démanteler son bureau en Turquie. Elle va les remigrer la Fraternité musulmane vers le « Dar al Harb » (le « domaine de la guerre » (en arabe : دار الحرب) de l’Amérique, du Londonistan et de l’Europe.

Une source bien informée a révélé à Al-Arabiya.net (journal saoudien) que le groupe avait décidé de retirer ses membres et ses activités de Turquie. Il part pour d’autres pays, tels que le Canada, le Royaume-Uni, les Pays-Bas et la Malaisie, ainsi que plusieurs pays balkaniques.

La source a confirmé qu’Ibrahim Munir, le secrétaire général par intérim du groupe, avait décidé de dissoudre l’administration des frères turcs et le conseil de la choura du groupe. Il a ainsi repoussé de six mois les élections qui devaient avoir lieu en juillet.

Fusion des chaînes satellitaires existantes

Les frères prévoient de déplacer ses chaînes satellite, qui sont dirigées vers l’Égypte, hors de Turquie dans un délai de trois mois. Le groupe a, en outre, décidé de déplacer la chaîne satellitaire en propriété exclusive « Watan ». Elle va la faire fusionner avec « Al-Hiwar « , la chaîne du militant palestinien Azzam al-Tamimi de Londres.

Britain-Based Palestinian Academic: Al-Aqsa is the Most Free Mosque in the Islamic World

Azzam Al-Tamimi : La mosquée Al-Aqsa, tenue par les sionistes, est la [mosquée] la plus libre du monde islamique.

La chaîne satellitaire Al-Sharq, détenue par l’ancien candidat à la présidentielle Ayman Nur, a l’intention de diffuser également en dehors de la Turquie. Elle devrait tenter de se conformer aux instructions des autorités turques et de cesser les incitations contre l’Égypte et les États du Golfe. Abdul Rahman Abu Dayan, le financier de la chaîne satellite, a décidé d’en faire une chaîne diversifiée. Il recherche actuellement un éditeur pour les nouveaux programmes jusqu’à ce que la chaîne soit transférée de manière ordonnée à Londres.

Une reprise houleuse des discussions avec l’Egypte

Il est à noter que la Turquie a annoncé sa volonté de reprendre les contacts diplomatiques avec l’Egypte en mars dernier.

En mai dernier, une délégation turque conduite par le vice-ministre des Affaires étrangères Sadate Onal a effectué une visite au Caire. C’était la première depuis 2013, pour des entretiens exploratoires avec des responsables égyptiens.

Sadat Onal, vice-Ministre turc des AE

Plus tard, le ministre égyptien des Affaires étrangères Sameh Shukri a révélé que les pourparlers étaient pour le moment suspendus. Il n’y avait pas de date précise pour la reprise des réunions exploratoires, visant à rétablir les relations entre les deux pays. Ces interruptions se passent sur fond de désaccords entre le Caire et Ankara sur un certain nombre de questions.

Les revirements politiques d’Erdoğan sont fréquents. On sait qu’ils suivent actuellement les méandres et les plongeons de la Livre turque. cette monnaie s’échange aujourd’hui à 0,097 €.

 

Laisser un commentaire