Le Hamas menace d’escalade sans versement de son argent qatari dans une semaine

Publié par

Pourquoi la subvention qatarie n’arrive-t-elle pas à Gaza ? Le Hamas lance un ultimatum et menace d’escalade

Le journal Al-Ahbar, affilié au Hamas, a rapporté que l’organisation avait envoyé un message à Israël selon lequel si la subvention qatarie n’atteignait pas la bande de Gaza d’ici la fin de la semaine prochaine, elle commencerait à intensifier ses attaques. Pendant ce temps, les parties ne sont pas près de conclure des accords.

Le brouhaha politique israélien, la contestation de tous les leaders en lice favorisent ce climat à exploiter par les terroristes.

Elior Levy|07:29118

Distribution de la bourse qatarie

Selon les rythmes réguliers précédant le conlfit, la subvention qatarie en espèces doit entrer dans la bande de Gaza la semaine prochaine, grâce à laquelle environ 100 000 familles nécessiteuses de la bande de Gaza recevront 100 dollars chacune. La subvention comprend également l’achat de carburant à Israël pour faire fonctionner la centrale électrique de la bande de Gaza.

Mais l’opération Gardien des Murs s’est terminée par un cessez -le- feu grâce à la médiation égyptienne dans le cadre initial échangeant le calme contre la trêve – et ce n’est qu’alors qu’ont commencé les négociations pour formuler des accords sur la réhabilitation de la bande de Gaza et tenter de parvenir à un accord d’échange de prisonniers. Ces derniers jours, selon un article publié ce matin (vendredi) dans le journal Al-Ahbar proche du Hamas, le Qatar a envoyé un message à l’organisation terroriste selon lequel la subvention ne devrait pas arriver. dans des conditions encore non-éclucidées. Le Hamas a menacé d’escalade.

Distribution de la bourse qatarie
Un défilé militaire à Gaza

Selon le reportage, en réponse à l’annonce du Qatar, le Hamas a envoyé un message cinglant à Israël par l’intermédiaire des médiateurs égyptiens indiquant qu’il envisageait de reprendre des mesures d’escalade à la clôture du périmètre, telles que le gonflage de ballons incendiaires et explosifs, la restauration des manifestations nocturnes et les tentatives de frapper le périmètre de la clôture pour créer une pression sur Israël. On a également dit que le Hamas avait lancé un ultimatum pour que la subvention qatarie soit introduite dans la bande de Gaza d’ici la fin de la semaine prochaine, après quoi il commencerait à intensifier les mesures.

A la date de ce week-end, Israël et le Hamas ne sont pas encore près de conclure des accords. En conséquence, les livraisons habituelles en provenance d’Israël ne sont pas encore revenues à la normale.

Les points de passage de Kerem Shalom et Erez ne sont ouverts qu’à l’introduction de produits de base dans la bande de Gaza et à l’entrée de représentants d’organisations internationales uniquement, et l’espace de pêche reste limité et ne s’élève qu’à six milles.

Un autre niveau de sanctions est qu’il semble qu’Israël n’autorisera pas l’introduction de la subvention qatarie sans que des accords complets soient obtenus. D’autre part, l’introduction de l’arbitrage des Emirats Arabes Unis, alliés d’Israël dans le contrôle des flux d’argent et de leur destination constituerait une nette amélioration de ce nécessaire travail de filtrage, visant à empêcher que l’argent ne finance les tu/n9nels et l’armement du groupe terroriste…

On se souviendra qu’à la fin des combats, le Premier ministre Netanyahu et le ministre de la Défense Ganz ont annoncé qu’à partir de maintenant, Israël répondrait de manière disproportionnée à tout tir de ballons incendiaires ou de tirs de roquettes depuis la bande de Gaza. Des sources impliquées dans les détails de ces tractations ont estimé dans une conversation avec Ynet que l’explosion des négociations entre Israël et le Hamas pourrait conduire à la reprise des hostilités entre les parties, cependant, les sources ont déclaré qu’elles pensent que si une série de combats commence, ce sera court et ne durera au maximum que plusieurs jours.

ynet.co.il

Laisser un commentaire