Catastrophe pour l’Iran : son plus grand navire de guerre coule!

Publié par

Il n’est pas clair de savoir si l’incendie était accidentel (comme disent les milieux autorisés), mais des tensions ont plané sur la région au cours de la dernière année en plein flux d’informations faisant état de diverses attaques contre des navires iraniens et israéliens.

Par SETH J. FRANTZMAN   2 JUIN 2021 09:40

   

Cette photo publiée par la marine américaine montrerait un navire de la marine iranienne et des membres des forces iraniennes à bord du pétrolier civil WILA en route vers les Émirats arabes unis, dans les eaux internationales du détroit d'Ormuz, le 12 août 2020. Photo prise le 12 août 2020. 12, 2020 (crédit photo : US NAVY/HANDOUT VIA REUTERS)

Cette photo publiée par la marine américaine montrerait un navire de la marine iranienne et des membres des forces iraniennes à bord du pétrolier civil WILA en route vers les Émirats arabes unis, dans les eaux internationales du détroit d’Ormuz, le 12 août 2020. Photo prise le 12 août 2020. 12, 2020 (Crédit photo : US NAVY/HANDOUT VIA REUTERS)

L’Iran a subi une nouvelle catastrophe humiliante après que son plus grand navire de guerre, le Kharg, qu’il maquille en « navire de soutien à l’entraînement naval », a été détruit dans un incendie. L’incendie s’est produit près du port de Jask et des rumeurs ont circulé toute la nuit. La catastrophe a été confirmée dans la matinée à Tasnim News en Iran et d’autres sources ont rapporté le même accident gravissime pour l’état de la flotte iranienne. L’Iran dit que « des mesures ont été prises pour éteindre l’incendie, le personnel formé a débarqué et a été ramené à terre ». C’est le dernier incendie à détruire un important atout iranien.

Il n’est pas clair de savoir si l’incendie était accidentel, mais des tensions ont plané sur la région au cours de la dernière année, en plein flux d’informations faisant état de diverses attaques contre des navires iraniens et israéliens ainsi que du harcèlement iranien contre des navires américains. Des navires iraniens ont accosté un navire des garde-côtes américains en avril et les États-Unis ont saisi une cargaison d’armes iraniennes sur un boutre en mai.  

Une vidéo et des photos prétendaient montrer l’incendie. Le navire est parti s’entraîner en mer il y a quelques jours. Il a pris feu pour une raison quelconque lorsqu’un « système » a fait un fiasco à bord. Le Kharg a subi des dommages dévastateurs malgré tous les efforts de l’Iran pour envoyer du personnel militaire pour combattre l’incendie. Cela survient justge le lendemain du crash d’un avion iranien et la mort de deux pilotes d’élite.  Tasnim indique que « selon les relations publiques de la deuxième zone maritime de Jask, malgré 20 heures d’efforts tous azimuts et l’utilisation des installations de secours maritimes, en raison de la propagation du feu dans diverses parties, l’opération de sauvetage de Kharg, navire de soutien à la formation, s’est avérée totalement inefficace et le navire a coulé bel et bien.

L’Iran dit que le navire a connu quatre décennies de service. Environ 400 personnes ont été sauvées du navire. Un responsable a déclaré que, malheureusement, ce navire a pris feu à 11 heures hier et que des forces de secours ont été immédiatement dépêchées sur les lieux de l’accident et qu’avec une action et une rapidité d’action opportunes, elles ont pu sauver la vie de tous les membres d’équipage et cadets en formation. »

Le navire a coulé à huit heures du matin, heure iranienne. Les responsables iraniens ont déclaré que « la cause de l’accident est encore inconnue et dès que les forces seront transférées de Jask à Bandar Abbas, nous informerons à cet égard… Ce navire est l’un des navires les plus avancés de l’armée iranienne et est parfois appelé porte-hélicoptères », a déclaré le responsable des relations publiques de la 1ère région de Najaf. 

Il était considéré comme l’un des plus grands navires de guerre de la région. « Ce navire pourrait fournir de l’électricité à la ville comme à Bandar Abbas avec ses générateurs, de sorte qu’en faisant fonctionner tous les générateurs et systèmes à vapeur, il pourrait atteindre 6 000 kWh d’électricité. »

Cela semble être un revers majeur pour l’Iran. L’Iran a récemment tenté d’augmenter son empreinte navale, en acquérant de nouveaux navires et en envoyant des navires en mer Rouge et au Venezuela.  En novembre de l’année dernière, l’Iran a présenté un navire de guerre appelé Shahid Roudaki orné de drones et d’armes. L’Iran a également déclaré en février avoir reçu 340 nouveaux navires pour la marine du CGRI. Les sous-marins iraniens semblent cependant être en cale sèche. Le Kharq était grand et a participé à de nombreuses activités au fil des ans. Il était considéré comme un navire important pour les opérations à longue distance. C’est parce que les frégates iraniennes et autres navires en ont besoin comme une sorte de navire-mère. En avril, un autre navire iranien appelé Saviz qui fonctionne comme une sorte de « navire-mère » a été attaqué en mer Rouge.

Selon des fuites et les dénonciations assez crapuleuses du Wall Street Journal, aux ordres des courants radicaux du Congrès américain à l’égard d’un allié, Israël a mené une douzaine d’attaques contre des navires iraniens au cours des dernières années, principalement des navires transportant du pétrole. L’Iran a été accusé d’avoir attaqué trois navires liés à Israël cette année également dans des zones autour du golfe d’Oman. 

jpost.com

2 commentaires

Laisser un commentaire