Nouvelle base aérienne émiratie pour contrôler la Mer Rouge

Posted by

Les Émirats arabes unis construisent une nouvelle base aérienne au large du Yémen pour contrôler et protéger le transport maritime de la mer Rouge

 Israël , l’île de Perim , base d’hélicoptère de la mer Rouge , l’ Arabie , Émirats Arabes Unis

La mystérieuse base aérienne en cours de construction sur l’île de Mayun, dans le détroit de Bab al Mandeb, en mer Rouge, est révélée par DEBKAfile comme un projet militaire des Émirats arabes unis. Une base d’hélicoptères d’attaque sur l’île, communément appelée Perim, donnera au président émirati Sheikh Mohammed Bin Zayed les moyens de contrôler les pétroliers et la navigation commerciale à travers le point d’étranglement sud de la mer Rouge et jusqu’au canal de Suez. Cela donnera également aux Emirats un tremplin pour que les forces de déploiement rapide atteignent le Yémen, bien qu’elles se soient retirées du conflit civil dans ce pays en 2019-2020.

Ce n’est pas la première visite émiratie à Perim. Il y a cinq ans, ils ont construit une piste massive à travers la petite île, qu’ils ont abandonnée, en faveur d’une tentative de capture du port d’Aden, au sud du Yémen. bien qu’en 2020, ils l’ont remis à leur allié l’Arabie saoudite.

Se trouvant dépourvu de pied-à-terre militaire à l’entrée sud de la mer Rouge, Abu Dhabi a demandé au président du Yémen, Abd Rabbu Mansour, soutenu par l’Arabie saoudite, un bail de 20 ans sur l’île de Perim. Lorsque cela a été refusé en avril, le cheikh Ben Zayed a pris les choses en main et a revisité l’île. Depuis début mai, des navires des EAU chargés de matériel de génie lourd, de matériaux de construction et de troupes ont été aperçus en train de pénétrer dans l’île, faisant naître des rumeurs d’une mystérieuse installation aérienne «qu’aucun pays n’a revendiquée». 

Il y a cinq ans, les Emiratis ont construit une piste de 3 km sur l’île de 5,6 km de long qui était alors conçue pour les avions de combat et les bombardiers lourds. Aujourd’hui, une piste de 1,85 km suffit pour les hélicoptères et peut être terminée en quelques jours. La photo satellite jointe à cet article montre le port d’hélicoptères couvrant la majeure partie de la petite île. Il doit être terminé le mois prochain.

Cette base d’hélicoptères d’assaut modifie radicalement l’équilibre des forces dans cette région maritime internationale sensible. Il est lié à l’attaque israélienne de la première semaine d’avril, contre un navire de commandement avancé et de surveillance iranien appelé Saviz qui était stationné dans la mer Rouge. Les sources militaires de DEBKAfile rapportent qu’Israël a agi à la demande d’Abou Dhabi et de Riyad en raison du grand péril posé par cette présence iranienne sur les navires et les côtes de la mer Rouge. Ce serait alors une forme d’investissement à plus long terme, s’il n’y avait pas d’intérêt israélien perceptible dans l’immédiat. Cette opération qui a mis le Saviz hors de combat et la création de la nouvelle base d’hélicoptères émiratis à Perim arme les Émirats arabes unis, l’Arabie saoudite – et à travers eux, Israël – les moyens de contrôle pour sauvegarder cette importante route maritime.

Laisser un commentaire