Tsahal prépare le prochain round contre le Hamas, incertain du degré de dissuasion atteint

Publié par

Israël se prépare pour la prochaine guerre du Hamas, ne sachant pas à quel point le groupe de Gaza est vraiment dissuadé

Le Hamas tente de construire un récit gagnant autour des combats et de maintenir vivant le lien avec Jérusalem.

Par ANNA AHRONHEIM   27 MAI 2021 22:13

   

Le 19 mai 2021, le corps d'artillerie de Tsahal (Forces de défense israéliennes) a tiré sur Gaza, près de la frontière israélienne avec Gaza (Crédit photo: OLIVIER FITOUSSI / FLASH90)

Le corps d’artillerie de Tsahal (Forces de défense israéliennes) a été aperçu en train de tirer sur Gaza, près de la frontière israélienne avec Gaza, le 19 mai 2021.(crédit photo: OLIVIER FITOUSSI / FLASH90)

Malgré un cessez-le-feu fraîchement signé entre Israël et les groupes terroristes palestiniens dans la bande de Gaza , la Direction du renseignement militaire de Tsahal se prépare déjà à l’éclatement du prochain cycle de violence. La division du renseignement (Aman) pense que le Hamas est toujours en train de comprendre pleinement et de faire l’inventaire des dommages qui lui ont été causés lors de l’opération Gardien des murs. Le groupe terroriste tente également de construire un récit gagnant autour des combats, qui ont causé des dommages extrêmes à l’enclave déjà dévastée, et de maintenir le lien avec Jérusalem bien vivace.

Mercredi, le chef du Hamas Yahya Sinwar a minimisé les dommages causés à son infrastructure militaire infligés au cours de l’opération de 11 jours. Il a menacé de reprendre les combats si Israël «violait» la mosquée al-Aqsa à Jérusalem.

«Nous sommes prêts pour la grande bataille si l’ennemi commet une grande folie à Jérusalem et dans les lieux saints», a déclaré Sinwar. «Nous voulions transmettre un message à l’occupation et au monde selon lequel nous ne faisons pas de menaces au hasard – afin que le monde sache qu’al-Aqsa a des hommes qui la protègent.»

La violence entre la police israélienne et les fidèles palestiniens sur le mont du Temple pendant les derniers jours du Ramadan a été le prétexte au déclenchement des tirs de roquettes sur la capitale, ce qui a conduit Tsahal à mener des frappes intensives contre des cibles du Hamas et du Jihad islamique palestinien à travers l’enclave côtière spus blocus israélo-égyptien. Si Sinwar donne suite à sa menace, Tsahal affirme avoir des centaines de cibles prêtes à frapper et continue d’en ajouter d’autres. Selon une évaluation de l’Aman, Mohammed Deif, le commandant d’Izzadin al-Qassam, l’aile dite «militaire» du Hamas, voulait mener plusieurs attaques contre Israël, y compris un raid transfrontalier visant des troupes ou des civils, et submerger le système de défense aérienne Dôme de Fer par de grosses salves de roquettes.

jpost.com

Laisser un commentaire