D’importants groupes juifs américains appellent Biden à agir contre l’antisémitisme

Publié par

Suite à une série d’attaques antisémites contre les Juifs menés par des gangs de partisans palestiniens organisés en milices, les groupes juifs disent qu’ils « craignent que la façon dont le conflit a été utilisé pour amplifier la rhétorique antisémite, ne cesse d’enhardir les acteurs dangereux et ne les pousse à attaquer les juifs, ces explosions de violence antijuive pouvant avoir des conséquences bien au-delà de ces deux dernières semaines ».

Par  Dan Lavie et AP  Publié le  23/05/2021 12:45 Dernière modification: 23/05/2021 12:19

Photo de une : Des manifestants pro-palestiniens manifestent à Times Square à New York, 20 mai 2021 | Photo du dossier: AP / Craig Ruttle

Les principales organisations juives américaines ont demandé à la Maison Blanche d’agir contre l’antisémitisme, à la suite d’une série d’incidents anti-juifs, au prétexte des combats entre Israël et le Hamas terroriste dans la bande de Gaza ces dernières semaines.

Dans la lettre, les signataires ont écrit: « Nous craignons que la façon dont le conflit a été utilisé pour amplifier la rhétorique antisémite, enhardir les acteurs dangereux et attaquer les juifs et les communautés juives, n’aient de graves conséquences bien au-delà de ces deux dernières semaines. »

Ils ont exhorté Biden « à dénoncer avec force cette tendance dangereuse et à se tenir aux côtés de la communauté juive, face à cette déferlante de haine, avant qu’elle ne s’aggrave ».

Parmi les signataires de la lettre figuraient la Fédération juive d’Amérique du Nord, la Ligue anti-diffamation, le Comité juif américain, l’Union orthodoxe et l’Organisation sioniste des femmes Hadassah d’Amérique.

La lettre fait suite à la publication de données ADL montrant un pic d’incidents antisémites sur plusieurs plateformes de réseaux sociaux, y compris 17 000 tweets disant que le leader nazi Adolf « Hitler avait raison ».

L’ADL a enregistré des dizaines de rassemblements anti-israéliens à travers les États-Unis depuis le déclenchement de la violence entre Israël et le Hamas, et beaucoup d’autres sont en préparation [visiblement, après couvre-feu au PO]. L’organisation a noté des signes accusant les Juifs d’avoir tué Jésus et d’avoir perpétré un génocide contre les Palestiniens lors des manifestations. Il a indiqué que 193 incidents d’antisémitisme avaient été signalés au cours de la première semaine de violence, contre 131 incidents de ce type qui avaient été signalés la semaine précédente.

Dans un communiqué, le chef de l’ADL, Jonathan Greenblatt, a déclaré que «l’ADL reste ferme dans son engagement à lutter contre l’antisémitisme et la haine avec chaque once d’énergie dont nous disposons. Nous travaillons activement avec les autorités des villes du pays pour identifier les auteurs de la haine et protéger les communautés juives. Nous appelons les dirigeants de tout notre pays à dénoncer l’antisémitisme et à se tenir aux côtés de la communauté juive face à cette vague de haine avant qu’elle ne s’aggrave. « 

Selon une étude récente du Pew Research Center, les trois quarts des juifs américains disent qu’il y a plus d’antisémitisme aux États-Unis qu’il y a cinq ans, et 53% disent se sentir moins en sécurité. Les Juifs qui portent des vêtements religieux distinctifs tels que des kippot et chapeaux sont particulièrement susceptibles de se sentir moins en sécurité.

Plus de deux douzaines de personnes ont été arrêtées alors que des manifestants pro-israéliens et pro-palestiniens se sont affrontés à Times Square à New York et la police enquêtait sur l’agression d’un gang contre un juif correspondant aux caractéristiques d’un crime de haine, a déclaré la police vendredi.

« C’est absolument écœurant et inacceptable », a déclaré le maire Bill de Blasio à la radio publique WNYC . «Nous avons relevé un homme cruellement roué de coups simplement parce qu’il semblait juif aux yeux de certaines personnes. Nous avons eu des gens qui ont lancé des feux d’artifice très puissants et causé du tort à d’autres et brûlé certaines personnes, au moins une personne.

La mêlée de jeudi soir a abouti à plus de deux douzaines d’arrestations pour des accusations, notamment d’agression de crime de haine, d’entrave à l’administration gouvernementale, de résistance à l’arrestation, de rassemblement illégal, de conduite désordonnée et de possession criminelle d’une arme, selon la police de la ville. La police a déclaré que son unité chargée des crimes de haine enquête sur l’attaque contre l’homme juif ainsi que sur des « feux d’artifice de qualité professionnelle » lancés sur des passants, blessant une femme.

Une vidéo publiée sur les réseaux sociaux prétendant montrer l’attaque contre l’homme décrit un groupe de personnes frappant et donnant des coups de pied à ce qui semble être une personne à terre dans la rue. Un homme semble balancer violemment une béquille sur lui.

L’homme blessé, Joseph Borgen, s’est ensuite entretenu avec les médias, disant vendredi à FOX-5 qu’il «se recroquevillais sur moi(lui)-même (pour me protéger la tête), s’assurant simplement que je survivrais».

« Ils utilisaient leurs poings. Ils me donnaient des coups de pied, des coups de poing, des coups de pied sur tout le corps. J’ai des ecchymoses sur les côtes, le dos, partout », a déclaré Borgen, 29 ans, qui est apparu avec des ecchymoses visibles sur le visage.

« Ce qui s’est passé hier n’est pas la réponse aux problèmes de qui que ce soit. Indépendamment de la couleur de votre peau, de la race dont vous seriez, de l’ethnie, de la religion. C’est tout simplement un mensonge à bien des niveaux », a-t-il déclaré.

Waseem Awawdeh, djihadiste daesho-palestinien. Tee-shirt négateur de l’existence d’un Etat Juif. « Palestine du Jourdain jusqu’à la Mer ».

Vendredi après-midi, la police a annoncé sur Twitter que Waseem Awawdeh, 23 ans, avait été arrêté pour avoir utilisé une béquille lors du lynchage de l’homme dans cette zone. Il a été accusé d’agression pour crime de haine et d’autres chefs d’accusation. Il n’a pas été possible de déterminer immédiatement s’il avait un avocat.

La police n’a pas fourni plus de détails.

En Allemagne, visiblement devant un centre juif

Vendredi, le gouverneur Andrew Cuomo a condamné l’attaque et a déclaré que le groupe de travail sur les crimes de haine raciale et ethnoreligieuse de la police d’État offrirait son aide.

<< New York est la maison vibrante et dynamique d’accueil et de résidence pour les gens du monde entier. Cette mosaïque fait de New York le lieu extraordinaire qu’elle est. Les personnes de toutes confessions, origines et ethnies doivent pouvoir marcher dans les rues en toute sécurité et sans harcèlement, sans craindre de violence à leur encontre», a déclaré Cuomo dans un communiqué préparé.

Au cours d’une partie des manifestations, un grand feu d’artifice a explosé sur le trottoir, alors que des groupes de manifestants propalestiniens criaient à travers le Diamond District de Manhattan, qui est étroitement associé à la communauté juive de la ville.

Une vidéo publiée sur les réseaux sociaux montrait des gens se démenant pour se débarrasser de cette pyrotechnie alors qu’elle explosait, puis montrait des bousculades entre des passants et des manifestants, qui criaient des malédictions sur le sionisme.

Israël et le Hamas ont convenu d’un cessez-le-feu, jeudi, après 11 jours d’affrontements qui ont éclaté lorsque les groupes terroristes islamistes ont tiré des roquettes sur Jérusalem.

De Blasio a déclaré que la police de la ville avait renforcé sa présence dans les zones sensibles d’éventuelle confrontation entre des communautés juives et palestiniennes après le début des combats à l’étranger.

israelhayom.com

Laisser un commentaire