Les Ministres allemand, tchèque, slovaque affichent leur soutien en venant à Jérusalem

Publié par

Les ministres des Affaires étrangères devraient rencontrer des Ashkénazes, puis visiter les sites où des missiles du Hamas ont frappé.

Par LAHAV HARKOV   19 MAI 2021 19:04

   

Des gens agitent les drapeaux d'Israël et du syndicat de la police devant la chancellerie à Berlin, en Allemagne, le 19 mai 2021 (crédit photo: MICHELE TANTUSSI / REUTERS)

Les gens agitent les drapeaux d’Israël et du syndicat de la police devant la chancellerie à Berlin, Allemagne, le 19 mai 2021.(crédit photo: MICHELE TANTUSSI / REUTERS)

Trois ministres européens des Affaires étrangères devraient se rendre en Israël cette semaine, quelques jours après que la commission des affaires étrangères de l’UE n’est pas parvenu à une déclaration commune sur les combats entre Israël et le Hamas. Les ministres des Affaires étrangères Heiko Maas, Jakub Kulhanek et Ivan Korcok, respectivement d’Allemagne, de République tchèque et de Slovaquie, prévoient de se rendre jeudi en Israël, à l’invitation de leur homologue israélien Gabi Ashkenazi. Le ministère israélien des Affaires étrangères a qualifié ce voyage de «moyen d’exprimer sa solidarité et son soutien», et a déclaré que d’autres devraient arriver la semaine prochaine pour la même raison, et dans le cadre des efforts du ministère pour renforcer la légitimité internationale d’Israël dans l’opération Gardien des murs. 

Les ministres devraient rencontrer des Ashkénazes, puis visiter les sites où des missiles du Hamas ont frappé.

« C’est une preuve supplémentaire du large soutien et de la légitimité qu’Israël reçoit de la part des nations du monde tout au long des jours de combat, grâce aux efforts diplomatiques menés par les ambassadeurs israéliens dans le monde et les employés du ministère des Affaires étrangères à Jérusalem », a déclaré Ashkenazi.

Le ministère allemand des Affaires étrangères a déclaré que la visite de Maas se concentrera sur « l’escalade actuelle au Moyen-Orient et les efforts internationaux pour mettre fin à la violence ».

Maas rencontrera également le ministre de la Défense Benny Gantz et le président Reuven Rivlin et se rendra à Ramallah pour rencontrer le Premier ministre de l’Autorité palestinienne, Mohammed Shtayyeh. Il reviendra en Allemagne ce jour-là.

Les ministères des Affaires étrangères tchèque et slovaque n’ont pas publié de déclaration sur la visite prévue. Korčok a également déclaré que son pays « condamne fermement » les tirs de roquettes depuis Gaza et a soutenu le droit d’Israël à se défendre, mais a appelé à « une désescalade immédiate et à l’exercice de la plus grande retenue ». Le ministère grec des Affaires étrangères, Nikos Dendias, s’est rendu mardi en Israël. Mardi également, le Conseil des affaires étrangères de l’UE n’est pas parvenu à une déclaration commune sur les combats en cours entre Israël et les groupes terroristes à Gaza.

Le Haut Représentant de l’UE, Josep Borrell, a fait sa propre déclaration peu de temps après la réunion, qui, selon lui, représentait l’orientation générale de ce qui avait été discuté. Il comprenait un appel au cessez-le-feu et une condamnation des roquettes du Hamas, ainsi que le nombre élevé de victimes civiles, et un appel à Israël pour qu’il utilise une force «proportionnée» et respecte le droit international.

La Hongrie a opposé son veto à une déclaration officielle, qui doit être faite par consensus, en raison de sa critique implicite d’Israël, tandis que d’autres pays, comme l’Irlande, estimaient qu’elle n’allait pas assez loin et appelaient à prendre des mesures actives contre Israël. Les représentants de certains pays ont déploré que l’UE continue d’envoyer de l’argent en aide à Gaza sans savoir où il aboutit et sans avoir aucune influence sur le Hamas, a rapporté KAN.

jpost.com

Laisser un commentaire