Roquettes du Hamas: production locale sous la direction et les connaissances iraniennes

Publié par


 Nziv IranHamasIsraël

Dès qu’on parle des missiles détenus par les Houthis au Yémen, le Hezbollah au Liban, le Hamas et le Jihad islamique à Gaza, l’Iran est présent, car il est le premier suspect à fournir à ces groupes des armes avancées.

Bien que ces missiles ne soient pas entièrement fabriqués en Iran, ils sont équipés de matériaux ou d’équipements que l’Iran leur a fournis, selon le Wall Street Journal.

L’armée israélienne a affirmé dimanche qu’Israël « est confronté au taux le plus élevé de tirs de roquettes sur son territoire, ce qu’il n’a jamais connu, puisque les factions armées de la bande de Gaza ont tiré environ trois mille sept cent missiles depuis le début, lundi dernier.

Le grand nombre de roquettes tirées sur Israël en une semaine ouvre la porte à une enquête sur l’arsenal de roquettes appartenant au Hamas, situé dans la bande de Gaza, où deux millions de personnes vivent dans des conditions difficiles, en raison du siège qui leur a été imposé depuis la prise du pouvoir par le Hamas, en juin 2007.

Le Wall Street Journal note que «l’arsenal de missiles du Hamas est plus grand et plus sophistiqué que jamais», car il a des missiles «fabriqués à Gaza avec des composants iraniens».

Les renseignements israéliens estiment que le Hamas et le Jihad islamique possèdent au moins 30 000 roquettes cachées à Gaza, selon un rapport publié par le  New York Times.

L’Iran, les missiles du Hamas et l’accord nucléaire

Les capacités du Hamas à produire des roquettes sont devenues plus importantes.  les archives
Les capacités du Hamas à produire des roquettes sont devenues plus importantes

Bien que l’Iran ne soit pas intéressé par une confrontation avec Israël dans une guerre ouverte, il ne s’oppose pas à soutenir le Hamas et à l’encourager à mener des attaques de missiles qui pourraient naturellement conduire à des conflits politiques, « de façon à faire imploser les accords abrahamiques signés l’année dernière entre Israël et certains Pays arabes « , unis contre les plans de l’Iran dans la région.

Le Wall Street Journal note que l’accord nucléaire de 2015 n’a pas arrêté les efforts de Téhéran dans ses programmes d’armement, qui ont continué à disperser et à armer les forces par procuration dans la région, y compris le Hamas.

On craint que le président américain Joe Biden ne revienne sur l’accord nucléaire, car cela n’aidera peut-être pas à calmer les choses au Moyen-Orient, mais au contraire – aidera l’Iran à poursuivre ses plans.

Intrants et fournitures dans la production 

Le Hamas possède des missiles à courte et moyenne portée.  les archives
Le Hamas possède des missiles à courte et moyenne portée

Un rapport du New York Times indique que l’industrie des missiles contrôlée par le Hamas repose sur diverses fondations.

Le Hamas utilise également des fournitures employées pour la construction, telles que de gros tuyaux, pour la production de missiles.

Les observateurs estiment que la majeure partie de l’arsenal du Hamas est connue sous le nom de roquettes Qassam, qui sont à courte portée et ont une portée de 10 km. Ils ont également des missiles à moyenne portée, d’une portée allant jusqu’à 40 km (25 milles). Leur missile le plus important est le Missile G80, un missile M-75 qui a été développé avec les technologies iraniennes, et a ajouté de nouvelles fonctionnalités en termes de précision et de portée d’impact.

Production nationale dans la technologie iranienne

Les dirigeants du Hamas ont reçu une formation approfondie sur la production et le développement de missiles en Iran.  les archives
Les dirigeants du Hamas ont reçu une formation approfondie sur la production et le développement de missiles en Iran

En mai 2019, l’un des commandants de l’armée du Hamas, Yahya Sinwar, a déclaré: «Sans le soutien de l’Iran, nous n’aurions pas eu ces capacités».

C’est un problème qui a conduit les commandants de Tsahal à comprendre que leur problème n’est plus la contrebande de missiles qui pourraient atteindre Gaza, mais avec la croissance des capacités et des compétences du Hamas dans la production locale.

Le rapport du New York Times cite des responsables et des experts palestiniens et israéliens qui ont déclaré que l’Iran avait fait don, fourni et passé en contrebande des armes au Hamas, ainsi que formé et développé les compétences de ses hommes dans la fabrication de missiles et même dans leur amélioration, voire améliorer leur précision. .

Le rapport du journal   »  the Sun« , indiquant qu’il est probable que les dirigeants du Hamas se sont régulièrement rendus en Iran, où il se sont entraînés à la production et à l’exploitation de systèmes de missiles avancés, lors de leur visite aux installations de production de missiles des gardiens de la révolution iraniens.

Une source du renseignement occidental a déclaré au  Daily Telegraph  que « la coopération entre l’Iran et le Hamas leur a permis de disposer d’armes plus efficaces, que ce soit en termes de portée, de précision ou de quantité de dégâts qu’elles peuvent causer ».

Laisser un commentaire