Tsahal frappe le complexe du renseignement du Hamas à Gaza

Publié par

alors qu’Israël défend le choix de ses cibles

La frappe aérienne sur la cible du Hamas est intervenue alors que les sirènes de roquettes continuaient de retentir toute la nuit à Ashkelon et à Beer Sheva, avec deux barrages distincts visant chaque ville.

Par ANNA AHRONHEIM , TOVAH LAZAROFF , ZACHARY KEYSER   17 MAI 2021 08h03

Tsahal frappe le complexe du renseignement du Hamas à Gaza

Aux petites heures du lundi matin, Tsahal a mené une opération conjointe entre ses unités de cyber, de renseignement et de l’armée de l’air pour frapper un complexe de renseignement du Hamas à Gaza, a déclaré le porte-parole de Tsahal.


Des avions de combat de Tsahal ont mené des attaques généralisées contre des cibles terroristes à travers la bande de Gaza pendant toute la nuit, se concentrant dans les environs de la ville de Gaza.

Au cours de la campagne de cette nuit, les Forces aériennes de Tsahal ont ciblé les maisons de neuf membres du Hamas. Certaines des cibles servaient d’infrastructure du Hamas, tandis que d’autres contenaient des dépôts d’armes, a ajouté Tsahal.

Parmi les résidences ciblées figuraient les maisons du commandant du bataillon Beit Hanun, du commandant de la compagnie Beit Hanun, la maison d’un commandant de compagnie de la ville de Gaza et la maison d’un commandant du bataillon Shati au Hamas.

L’infrastructure militaire de la résidence du responsable des renseignements militaires du Hamas à Shejaiya a également été détruite lors de l’opération. Tsahal a détruit un tunnel dans le sud de Gaza, dont l’entrée a été construite près d’un jardin d’enfants.

« Cela prouve une fois de plus de quelle façon le Hamas construit délibérément ses moyens militaires au cœur des populations civiles », a déclaré Tsahal, ajoutant que « Tsahal a pris des précautions pour minimiser les dommages causés à la population civile ».

La frappe aérienne sur les cibles du Hamas est intervenue alors que les sirènes de roquettes continuaient de retentir toute la nuit à Ashkelon et à Beer Sheva, avec deux barrages distincts visant chaque ville.

Le Porte-parole de Tsahal, le Gen. de brigade Hidai Zilberman a répliqué aux critiques des actions de l’armée dans la bande de Gaza dimanche et en particulier le bombardement d’un bâtiment abritant des bureaux de presse samedi. «Je veux voir ce qui se passerait si une roquette était tirée sur Washington. Ils tirent des salves sur les populations civiles », a déclaré Zilberman interrogé sur l’attaque contre le bâtiment qui abritait les bureaux de l’Associated Press et d’Al Jazeera à Gaza. 

«Nous sommes au milieu d’une opération. Si le Hamas et le JIP pensent qu’ils peuvent se cacher derrière les médias, ces bâtiments ne sont pas pour eux un bon moyen derrière lesquels ils peuvent se cacher. L’armée israélienne a déclaré que le bâtiment abritait les bureaux des renseignements militaires du Hamas ainsi que d’autres bureaux appartenant au Jihad islamique palestinien. 

Israël a partagé des renseignements avec les États-Unis montrant comment le Hamas opérait à l’intérieur du même bâtiment qu’Associated Press et Al-Jazeera à Gaza, ont déclaré dimanche des responsables à Jérusalem. D’autres responsables d’un bureau gouvernemental ont confirmé que l’appel téléphonique du président américain Joe Biden au Premier ministre Benjamin Netanyahu samedi concernait en partie le  bombardement du bâtiment et qu’Israël avait montré à Biden et aux responsables américains la nature des renseignements à l’origine de la décision de cette action.


Pendant ce temps, dimanche, l’armée de l’air israélienne a frappé le domicile du chef du Hamas Yahya Sinwar et de son frère alors que des groupes terroristes palestiniens dans la bande de Gaza ont tiré des barrages de roquettes vers le centre d’Israël tout au long de la nuit de samedi.


Au début de la journée de lundi, 23 Gazaouis sont morts dans les frappes de Tsahal à Gaza, avec un total de 197 morts depuis le début des escalades la semaine dernière, dont 58 enfants et 34 femmes.  Quelque 2 900 roquettes ont été tirées de la bande de Gaza vers Israël depuis le début de l’opération qualifiée par l’armée du nom de «Gardiens des murs», dont environ 450 sont tombées à l’intérieur de l’enclave. Dôme de Fer a intercepté quelque 1 150 roquettes.

Les maisons de Sinwar et de son frère Muhammed, qui est en charge de la logistique et des effectifs du Hamas, «servaient d’infrastructure terroriste importante», a déclaré Tsahal dans un communiqué. L’IAF a également mené des frappes aériennes contre plusieurs autres maisons, ainsi que les bureaux de Samah Sarag, chef de la planification et du développement du bureau politique du Hamas, la résidence de Youssef Abel-Wahab, commandant du bataillon Hamas de Zeitoun à Gaza, la résidence d’Ahmad Abd El Aal, un haut responsable du renseignement militaire du Hamas. Des dizaines d’usines d’armes et de sites de stockage à Tzabrah tel Aloha, Sheik Amodan et dans la ville de Gaza, ainsi qu’au domicile d’un responsable du Hamas, ont également été frappés. L’armée a déclaré que ces sites étaient situés dans les maisons des membres de la marine et des aéroports du Hamas, des escouades antichar et des cyber-unités offensives.

L’IAF a également mené des frappes aériennes contre plusieurs autres maisons, y compris des commandants de bataillon dans le quartier de Zeitun et à Jabalya. 

Des dizaines de sites de production et de stockage d’armes, dont 11 à Shujaiya et à Khan Yunis, ont également été touchés dans toute la bande de Gaza. Ceux de Shujaiya et Khan Yunis ont été touchés juste alors qu’ils tiraient des roquettes vers Israël, a indiqué Tsahal. L’armée israélienne a déclaré que plus de 90 cibles appartenant au Hamas et au JIP avaient été frappées au cours des dernières 24 heures dans toute l’enclave côtière bloquée. L’armée a également lancé des frappes contre la «Phase B» (seconde tranche) du métro du Hamas sous le nord-ouest et le centre de Gaza avec des dizaines d’avions et une centaine de missiles de précision.

Selon le porte-parole de Tsahal, le général de Brigade Hidai Zilberman, le Hamas a dépensé des dizaines de millions de dollars pour construire cet atout stratégique. «Chaque mètre du tunnel coûte environ 500 dollars et un kilomètre coûte un demi-million de dollars», a-t-il déclaré. «Vous pouvez imaginer à quoi d’autre ils auraient pu dépenser de l’argent

Zilberman a déclaré que l’armée continuerait de frapper ce système dans les prochains jours, ainsi que les lance-missiles à plusieurs canons qui sont utilisés par les groupes terroristes pour lancer des salves vers Israël. L’armée israélienne a frappé entre 40 et 45 de ces lanceurs, qui possèdent entre quatre et neuf roquettes de moyenne à longue portée pouvant être tirées toutes les secondes. Alors que l’IAF a commencé à éliminer ces lanceurs au cours des 36 dernières heures, le public israélien n’en verra aucun effet avant un certain temps, a déclaré Zilberman.

Plus de 130 roquettes ont été tirées vers Israël depuis l’enclave entre samedi soir à dimanche matin, dont environ la moitié (55 roquettes) ont été tirées vers le centre d’Israël pendant la nuit, envoyant des milliers de personnes se réfugier à Tel Aviv et dans plusieurs autres villes de la région de Gush Dan. Des sirènes ont également été activées dans les villes du sud de Beer Sheva, en Cisjordanie et dans certaines parties du Néguev.

Aucun blessé n’a été signalé en raison de coups directs ou d’obus dans le tir de barrage samedi soir, bien que 10 personnes aient été blessées alors qu’elles couraient vers des abris anti-bombes. S’attendant à ce que les combats se poursuivent pendant plusieurs jours, Zilberman a averti le public israélien de continuer à chercher refuge lorsque les sirènes de roquettes sont activées.

jpost.com

2 commentaires

  1. C’est malheureux pour tout le monde néanmoins c est nécessaire et encore très insuffisant.
    Bravo Israel

  2. IL Y A UNE CHOSE QUE JE N’ ARRIVE PAS A COMPRENDRE ! COMMENT , CONNAISSANT LA PUISSANCE DE FEU D’ ISRAËL IL OSENT S’ EN PRENDRE A CE PAYS ? SI JE CONSTATE QU’ UN MEC EST PLUS FORT QUE MOI …JE NE VAIS PAS LUI CHERCHER DES NOISES .

Laisser un commentaire