Rentrez chez vous, braves gens, nous le Hamas, on va bien.

Publié par
Salle de réception de l’hôtel Al Mathaf -Gaza-City 

Photo 1 : terrasse hôtel Al Mathaf

Chers manifestants

Nous, le Hamas, vous remercions de votre sollicitude et de manifester pour nous aussi largement. 

Si vous vous faites vraiment du mauvais sang pour nous, chefs du Hamas, tapez sur Google « hôtel Al Mathaf », vous verrez notre fleuron 5 étoiles à Gaza et nous pensons que vous serez rassurés.

Jusqu’à présent, nous avons toujours pris soin que les Israéliens ne bombardent pas le centre-ville. C’est assez simple car ils sont un peu simplets ; ils bombardent uniquement les lieux où des roquettes sont stockées ou d’où elles sont envoyées. Tout cela a lieu dans les banlieues lointaines de Gaza, des écoles, des hôpitaux, jamais au Centre. 

Nous espérons d’ailleurs vous y accueillir bientôt, plage privées, résidences de luxe, commerce de luxe. Dès que nous aurons la victoire.

La population de Gaza est très compréhensive, elle sait que nous, les guerriers, avons besoin de confort et de luxe pour préparer la victoire. 

Chambre hôtel Al Mathaf

Ils n’ont pas à manger ? S’ils voyaient les restaurants et les cafés de Gaza City, ils seraient fiers de nos réalisations. 

Et ils seront fiers aussi d’apprendre que tout cela a été réalisé avec l’aide internationale qui leur était destinée. 

Grâce à eux, à leur dévouement, nous avons pu lancer ces merveilleuses roquettes et tuer des civils israéliens. lls seront fiers d’apprendre que nous avons mis cinq ans à les préparer, sans relâche. Et grâce à vous, ce sont les Israéliens qu’on blâme. Ils voudraient bien nous liquider, se débarrasser de nous, mais voilà, il y a vous, il y a la communauté internationale, qui va toujours les en empêcher au dernier moment. Et même si cela n’arrivait pas, nous sommes prêts à mourir en martyrs.

Members of Israeli security and emergency services work on a site hit by a rocket in Ramat Gan near the coastal city of Tel Aviv, on May 15, 2021, following the launching of rockets from the Gaza Strip controlled by the Palestinian Hamas movement towards Israel. – An Israeli man was killed after a rocket fired by Palestinian militants in Gaza hit the central city of Ramat Gan near Tel Aviv, police and medics said. (Photo by Gil COHEN-MAGEN / AFP)
Gaza en 2019 (documentaire de Pierre Rehov) et jusqu’à il y a dix jours

Il y a 16 ans, quand les Israéliens ont évacué la bande de Gaza, nous avons craint un moment que vous ne nous suivriez pas quand nous disions : « libérez Gaza occupée », alors que Gaza était totalement libéré. Mais vous avez bien compris notre message : c’est toute la Palestine que nous voulons libérer. 

Même si les Juifs étaient en Palestine bien avant nous, les Arabes, comment osent-ils dire que c’est aujourd’hui leur pays ? Ce ne sont que des Juifs. S’ils s’étaient convertis à l’islam, iols pourraient vivre où ils veulent, en Palestine ou ailleurs.

Vous nous comprenez, vous les Européens qui les avez massacrés aussi. 

Manifester, c’est bien. Mais n’oubliez pas non plus de contribuer à la solidarité, nous en aurons besoin. Il va falloir refaire des missiles, c’est très cher de nos jours.

A bientôt.

(réponse imaginée par Paul Foster)

Un commentaire

Laisser un commentaire