Israël : la presse idiote utile du terrorisme islamique

Posted by
Des recrues des Brigades Izz al-Din al-Qassam s'entraînant à Gaza, le 20 juillet 2019.
Des recrues des Brigades Izz al-Din al-Qassam s’entraînant à Gaza, le 20 juillet 2019. Mahmud Hams, AFP

Texte par :

Israël : la presse idiote utile du terrorisme islamique

Par Marie Autesserre

Sommé d’expliquer pourquoi il lui faut protéger son peuple contre une engeance qui partout ailleurs sème la violence, la mort et la désolation. Seul Israël doit justifier, depuis plus de 2 millénaires, pourquoi il ne veut pas être pillé, violé, brutalisé, injurié, martyrisé, lynché, assassiné et exterminé. Justifier pourquoi désormais, Israël préfère se tenir debout en treillis guidé par le droit d’exister et l’amour des siens, plutôt que courbé en pyjama rayé.

Hamas (dont la Charte explicite est rappelée ici en lien), Jihad islamique, Hezbollah, Iran, jurent la mort d’Israël comme une raison d’être, et les media occidentaux, France en tête, arment le bras de l’ennemi. La manipulation médiatique et celle des élites politiques, agit ainsi pour au moins deux raisons : couardise dhimmie, et détestation du Juif ancrée dans l’inconscient. S’y ajoutent la soumission à des calculs géopoliticiens d’Etat, mais c’est une autre sujet.

Cependant que l’islam politique, qui ne comprend que la force, utilise cette soumission, la presse jusqu’à la moelle, tout en méprisant profondément leurs acteurs, Mélenchon en tête – le déshonneur soit sur lui, ou le Journal Le Monde, entre autres. L’effet boomerang des calomnies contre Israël est potentiellement dévastateur. La même complaisance, complicité, collaboration envers les terroristes islamiques sur notre sol occidental, sape minutieusement les fondements de notre civilisation, ainsi vouée à l’extinction.

La synergie maléfique de détestation d’Israël et de détestation de son identité propre, tire l’Occident, l’Europe, la France en tête, vers sa chute. En France, accentués par les effets pervers de l’abandon de ses « colonies », tous les indicateurs sont au rouge. L’islam politique a infiltré toutes les institutions et tout l’espace public, il y prospère et y grandit. Et ce, malgré les prises de consciences militaires, et plus récemment, policières.

Revenons aux premiers effets dévastateurs en Israël des discours mensongers de nos media : les collaborations subventionnistes.  L’auteur fut témoin de camions ONU chargés de tonnes de vivres à destination des territoires palestiniens, constituant en enfilade un bouchon routier de 4 heures. L’Europe donne tant et plus. L’Europe donne tant, et sans trop y regarder.
Parallèlement, le Hamas continue d’affamer la population de gaza en s’empiffrant d’une part et nourrissant l’industrie du terrorisme guerrier d’autre part.
En plus d’attiser la haine et soulever des foules en Occident prêtes à mettre le feu dans nos rues – la récente interdiction ministérielle est un geste salutaire bémol mais avant tout intéressé par un hypothétique maintien de l’ordre – un second type d’effet est constaté.

La consultation de commentaires d’opinion relatifs à une télévision en territoire palestinien est éloquente. Force est de constater que la quasi-totalité des élans, sont sans surprise religieux, ponctués d’ « allhou ackbar ». Mais surtout, Irakiens, Algériens et autres arabo-musulmans déclarent simplement un soutien ému et enflammé aux entreprises guerrières de la « Palestine ».

Les commentaires haineux et revendications exterminationistes, ne sont pas ici majoritaires. Ils le sont à bien d’autres endroits, le fait de racailles de banlieue rongées par l’oisiveté et l’ennui, et autres « radicalisés » plus instruits, terroristes en puissance et supposés solitaires partout dans le monde. Mais ici le travail de sape des media, les propos complices des dirigeants et le soutien concret des subventions occidentales, ont un effet de confortement tel que toute la place est laissée au soutien arabe solidaire le plus lénifiant. Le bon droit du « frère palestinien » est exprimé, puisque semble-t-il mis à part quelques rares dissonances pointées comme sionistes, le monde entier le leur accorde volontiers.

Du reste, l’acteur principal côté palestinien, le Hamas lanceur de roquettes assassines plus ou moins ajustées – 30% environ atterrit à Gaza même, en zone urbaine – est le grand absent de ces grandes déclarations populaires enflammées.  Encore plus occultées, ses exactions vis-à-vis des propres civils palestiniens, tous boucliers humains en puissance – quid des tunnels terroristes construits sous des écoles palestiniennes. Lââ, le grand meneur au casse-pipe de femmes et d’enfants n’est pas mentionné.

Sheikh Jarrah revient souvent en revanche en hashtag porteur de revendication. En référence, rappelons-le, des habitations occupées sans droit ni titre par des arabes palestiniens depuis 60 ans, familles de ce fait sous le coup d’une expulsion. Cette action a bien évidemment été retardée de sorte à ne pas envenimer la situation.

Nos journaux titrent aussi comme déjà vu sur ce même portail, sur les méchants policiers israéliens attaquant de paisibles fidèles, alimentant le mythe pro-Nazi du Mufti de Jerusalem, d’un danger sur Al Aqsa : une image vaut 1000 mots, mais ils sont passés à côté.

Mont du Temple : arabes et leurs munitions prêts à déclencher des hostilités tout en inversant les rôles

Ainsi galvanisés par les pleutreries de l’opinion occidentale – Occident que pourtant ils vomissent, les arabo-musulmans d’Israël, qui n’ont pas besoin d’être pro-Hamas et d’ailleurs sont-ils parfois déconnectés de ces réalités, sont mûrs pour lyncher des Juifs à toute heure et en tout lieu.
Sur les réseaux sociaux, des amis Juifs israéliens témoignent : ici, ils n’ont pas dormi de la nuit, calmant les enfants dans les abris sous le tonnerre des bombes, là, une courageuse femme raconte qu’un arabe a pénétré chez elle pour l’agresser, et qu’elle doit son salut à la vaillance de son chien.
Galvanisés aussi, les acteurs et partisans du Hamas qui surenchérissent dans la frénésie destructrice du lance-roquette.

Photo Hananya Naftali                                  —                    Extrait de reportage IDF

 

 

Par le jeu des media et des discours de gauche, le peuple de Gaza lui-même, bien qu’opprimé par le bourreau Hamas, finit partiellement par croire les sornettes désignant un Israël supposé assaillant et coupeur de vivres.

Mensonges pro-terroristes par omission, expressions de complicités victimaires ou les deux à la fois ? Toujours est-il que la désinformation médiatique fait son chemin dévastateur dans la part d’opinion arabe encline à soutenir le terrorisme palestinien et à passer à l’acte.

A ceux qui objecteront qu’à force de sionisme on puisse voir de l’antisémitisme partout, nous pouvons rétorquer qu’il est partout. La civilisation occidentale a pris naissance dans ses mensonges. Il semblerait qu’elle y prendra fin.

Une chose est sûre : il faut être Juif pour pouvoir soutenir une telle adversité compte tenu de surcroît, de ces lâchetés des Nations dans leur ensemble.

Par Marie Autesserre

2 comments

  1. Excellent ! Je fais suivre.
    Pour la France ,ils sont 35000 journalistes petits soldats ,pour répandre la haine de l état Juif .
    Ceux qui ont entre leurs mains ,l éducation ,la culture font le même travail de désinformation depuis 3 générations de français !
    Le mal est fait ,croyez le sans trop de difficulté ,car les germes de l antisémitisme ne disparaîtront jamais

  2. La guerre est partout, Liban, Irak, Syrie, Yemen, Soudan, Israel maintenant, Turquie (contre les Kurdes), Somalie, j’en oublie, et qui est derrière tout çà? Les musulmans ! Et qui est responsable? Les Juifs bien sûr !
    Avez-vous vu Mélenchon à la tête d’ une manif contre ces guerres fratricides ? Jamais ! Il n’ aime que les pauvres Palestiniens. Et les autres ? Raciste !
    Mais, quel faux-cul avec sa tête de curé défroqué….
    C’est moi la république ! l’ arrêt publique ! la raie publique ! l’ art est publique ! la diarrhée publique ! la m… quoi !
    Et il veut être Président ! Que le ciel nous en préserve…..

Laisser un commentaire