6 blessés, + de 250 roquettes tirées sur Israël; Tsahal frappe 120 cibles à Gaza

Posted by

Deux bâtiments à Ashkelon sont touchés alors que le Hamas menace de transformer la ville «en enfer» si les Forces de Tsahal continuent de frapper Gaza. Les médias palestiniens annoncent 20 tués dans les frappes de Tsahal sur la Bande.

Par les  agences de presse et le personnel de l’ILH  Publié le  05-11-2021 06:47 Dernière modification: 05-11-2021 08:26

Photo en-tête : Le bâtiment Ashkelon qui a été touché par une roquette du Hamas, 11 mai 2021 | Photo: Yossi Zeliger

Des groupes terroristes basés dans la bande de Gaza ont tiré plus de 250 roquettes sur Israël depuis lundi soir, alors que l’armée israélienne montait de multiples frappes contre les positions du Hamas ainsi que les plaques tournantes exploitées par d’autres groupes terroristes dans l’enclave côtière, tuant 15 terroristes et détruisant plus de 120 cibles à partir de 7h mardi.

L’armée israélienne a déclaré que les cibles détruites comprenaient des usines d’armes, plusieurs arsenaux, des installations d’entraînement, deux tunnels terroristes, un bureau de collecte de renseignements du Hamas et la maison d’un haut responsable du Hamas. La campagne militaire a reçu un nom officiel: l’opération Gardien des murs.

Le Hamas a lancé un barrage de roquettes sur la ville d’Ashkelon dans le sud d’Israël aux premières heures de mardi matin, affirmant qu’il s’agissait de représailles suite à des frappes de Tsahal contre un immeuble d’appartements civils près de la ville de Gaza.

La vidéo montrait des dizaines de roquettes tirées sur la ville alors que le système de défense Dôme de Fer s’engageait immédiatement à intercepter les projectiles. Pourtant, au moins deux bâtiments à Ashkelon ont subi un coup direct. Les ambulanciers paramédicaux ont signalé que cinq personnes avaient subi des blessures mineures et une reste à cette heure dans un état grave.

Le Hamas a déclaré dans un communiqué qu’il « transformerait Ashkelon en enfer » si les Forces de Tsahal continuent de viser des bâtiments civils à Gaza.

Le Porte-parole de Tsahal, legénéral de Brigade Hidai Zilberman a déclaré dans un communiqué que l’armée avait frappé 130 cibles du Hamas et du Jihad islamique à Gaza, tuant 15 terroristes.

« La campagne à Gaza est celle à laquelle nous nous préparons », a-t-il dit, ajoutant que sur les 200 projectiles tirés sur Israël jusqu’à présent, 90% ont été interceptés et des dizaines ont atterri à l’intérieur de la bande.

«Il y a de nombreuses victimes à Gaza à la suite de ces ratés», a-t-il noté.

Zilberman a noté que Tsahal prévoyait de « poursuivre ses frappes de haute intensité dans la journée à venir. Nous avons renforcé le déploiement des batteries Dôme de Fer dans les secteurs sud et central. Nous sommes prêts pour tout scénario, y compris une escalade à grande échelle. »

Abordant les informations selon lesquelles des civils palestiniens ont été tués dans des frappes de Tsahal, Zilberman a déclaré: «Nous faisons tout ce que nous pouvons pour éviter de tels incidents, mais le Hamas se cache au milieu des civils.

Une frappe aérienne israélienne contre des cibles terroristes dans la bande de Gaza, le 10 mai 2021 (AFP)

Des sirènes ont hurlé à travers les communautés adjacentes à la frontière Israël-Gaza presque sans interruption à partir de 18 heures lundi.

Lundi soir, une maison de la communauté méridionale du Conseil régional de Shaar Hanegev a également été touchée directement, avec seulement des blessures mineures.

Le ministre de la Défense, Benny Gantz, a déclaré une « situation de sécurité spéciale » dans une zone s’étendant à 80 kilomètres (50 miles) de la frontière, plaçant également des parties du centre d’Israël en état d’alerte. Des programmes de vie scolaire ont été supprimés dans des dizaines de villes. Le commandement du front intérieur a ordonné aux habitants du sud d’Israël de rester à proximité des zones fortifiées.

Le chef du Hamas Ismail Haniyeh a publié une déclaration disant que le groupe terroriste a « changé l’équilibre des pouvoirs sur le terrain. Nous prévaudrons contre toute menace extérieure des forces de l’occupation.

<< Le lien entre Gaza et Jérusalem est fixe et il ne changera pas. Lorsque Jérusalem a demandé notre aide, nous avons entendu l’appel. Nous avons décidé de poursuivre la lutte à moins que l’occupation ne mette fin à toutes les expressions d’agression et de terrorisme à Jérusalem et à la bienheureuse Mosquée Al -Aqsa.  » [Equation très dangereuse qu’Israël ,e peut pas laisser s’installer]

Une déclaration du Jihad islamique a déclaré: « Israël a commencé l’agression contre Jérusalem, et si l’agression contre Jérusalem ne s’arrête pas, alors il n’y a aucun intérêt à faire des efforts de cessez-le-feu ».

Le secrétaire d’État américain Antony Blinken a déclaré que les attaques à la roquette de Gaza contre Israël devraient cesser «immédiatement». Il a exhorté toutes les parties à prendre des mesures pour réduire les tensions.

Le Conseil de sécurité des Nations Unies a tenu une réunion urgente lundi sur les troubles à Jérusalem mais n’a publié aucune déclaration immédiate, les diplomates affirmant que les États-Unis pensaient que les commentaires publics seraient contre-productifs [Biden deviendrait-il intelligent?].

Les négociations entre les 15 pays sur le Conseil de sécurité portaient sur un texte qui pourrait être édulcoré à partir d’un projet initial proposé par la Norvège, ont déclaré des diplomates.

Les États-Unis, selon un diplomate, ont déclaré lors de la vidéoconférence à huis clos qu’ils «travaillaient dans les coulisses» pour calmer la situation et qu’ils n’étaient «pas sûrs qu’une déclaration à ce stade puisse aider».

Après de nouvelles discussions sur la possibilité d’un texte commun appelant à la désescalade de la violence, plusieurs diplomates ont déclaré à l’ AFP qu’il n’y aurait pas de déclaration du Conseil de sécurité lundi.

« Les États-Unis s’engagent de manière constructive pour garantir que toute action du Conseil de sécurité contribue à désamorcer les tensions », a déclaré un porte-parole de la mission américaine auprès de l’ONU.

israelhayom.com

One comment

Laisser un commentaire