Israël détient une Espagnole depuis le 13 avril, pour aide financière au FPLP terroriste palestinien

Publié par
Juana Ruiz Sanchez, mule financière pour les terroristes du FPLP

 Nziv Autorité palestinienne ,

Jeudi, les autorités israéliennes ont accusé une femme espagnole dans le cadre des lois antiterroristes dans le pays, l’accusant de détourner de grandes quantités de dons des gouvernements européens vers une organisation palestinienne armée et interdite.

Le tribunal militaire de Cisjordanie entend un acte d’accusation contre Juana Ruiz Sanchez. L’acte d’accusation contre elle est intervenu après une enquête qui a duré plus d’un an sur le financement du Front populaire de libération de la Palestine.

Israël, les États-Unis, le Canada et l’Union européenne considèrent le Front populaire comme une organisation terroriste.

A Catalan regional police officer ‘Mossos D’Esquadra » stands guard in Barcelona, during a counter-terrorism operation on January 15, 2019. (Photo by LLUIS GENE / AFP). L’Espagne aussi est contrainte de combattre le terrorisme et n’en ferait pas moins si un étranger transmettait de l’argent aux 2Djihadistes de Daesh à Madrid…

Juana Ruiz Sanchez, une citoyen espagnole vivant à Beit Sahur, une banlieue voisine de Bethléem, en Cisjordanie, travaille pour les comités de travail de la santé, une organisation civique palestinienne qui fournit (aussi) des services médicaux dans les territoires palestiniens et agit sous cette couverture pour alimenter les réseaux terroristes.

Les actes d’accusation comprenaient des crimes de financement du terrorisme et d’autres crimes. Selon l’Agence israélienne de sécurité intérieure, des allégations similaires sont attendues dans les prochains jours pour le chef comptable de l’Organisation nationale palestinienne, l’ancien comptable et ancien directeur du département des achats.

Ruiz Sanchez, 62 ans, est détenue en Israël sans mise en accusation (détention administrative pour terrorisme, qui peut durer jusqu’à 75 jours) depuis qu’elle a été arrêtée à son domicile près de Bethléem le 13 avril.

Les autorités espagnoles lui ont fourni une assistance consulaire et le consul général adjoint l’a accompagnée lors des audiences du tribunal militaire de la prison d’Ofer, a déclaré le ministère espagnol des Affaires étrangères dans un courrier électronique à l’Associated Press.

Espagne: niveau de menace terroriste élevé à «sévère» suite à un avertissement adressé aux touristes dans les hotspots |  Nouvelles de voyage |  Voyage |  Express.co.uk

Laisser un commentaire