Tsahal mène des attaques contre les avant-postes du Hezbollah en Syrie

Posted by

– Rapports syriens

Un hélicoptère israélien frappe l’avant-poste du Hezbollah sur le Golan syrien

L’agence de presse d’Etat syrienne rapporte tôt jeudi qu’une « agression israélienne » a été menée par un hélicoptère au-dessus d’une zone du gouvernorat syrien de Quneitra.

Par  Neta Bar , Lilach Shoval et le personnel de l’ILH  Publié le  05-06-2021 07:52 Dernière modification: 05-06-2021 09:38

Israeli soldiers on duty near Quneitra at the Israeli –Syrian border, on 28 April 2015. Sirens were heard in Israeli towns north of the Golan Heights, after shells landed on the Israeli side of the border EPA/ATEF SAFADI *** Local Caption *** 29.04.15 02.10.15

Un soldat de Tsahal regarde la frontière israélo-syrienne dans la ville de Quneitra | Archives: EPA / Atef Safadi

Dans ce qui peut être la deuxième frappe aérienne israélienne en Syrie au cours des deux dernières nuits, l’agence de presse officielle syrienne a rapporté jeudi matin qu’une « agression israélienne » avait été menée par un hélicoptère au-dessus d’une zone du gouvernorat syrien de Quneitra sur les hauteurs du Golan syrien, « sans provoquer de dommage ».

Les médias arabes ont rapporté que la cible de l’attaque était un avant-poste du Hezbollah près de la frontière israélienne.

Dans la nuit de mercredi, les médias d’État syriens ont affirmé qu’une personne avait été tuée et six autres blessées lors d’une frappe israélienne contre la ville portuaire méditerranéenne de Lattaquié, dans le nord-ouest du pays.

Les unités de défense aérienne syriennes ont répondu aux attaques de missiles de mercredi soir, selon le reportage, sans donner plus de détails.

Les médias d’État syriens ont par la suite cité un responsable militaire anonyme disant qu’une usine de plastique et d’autres cibles avaient été touchées dans la région côtière de la Syrie. Il a ajouté que les unités de défense aérienne syriennes ont abattu « certains des » missiles israéliens avant qu’ils n’atteignent leurs objectifs.

Il a déclaré que les victimes étaient des civils (mais des combattants des milices iraniennes peuvent chercher à rester anonymes).

Israël a lancé des centaines de frappes contre des cibles militaires liées à l’Iran en Syrie au fil des ans, mais reconnaît ou discute rarement de telles opérations.

Israël considère le retranchement iranien sur sa frontière nord comme une ligne rouge, et il a frappé à plusieurs reprises des installations liées à l’Iran et des convois d’armes à destination du groupe terroriste libanais du Hezbollah.

La frappe aérienne à l’aube de mercredi a eu lieu près de deux semaines après qu’un missile anti-aérien syrien errant a frappé profondément en territoire israélien et déclenché des sirènes de raid aérien près du réacteur nucléaire de Dimona dans le sud.

L’incident a incité Israël à répondre par des frappes aériennes sur le lanceur de missiles et d’autres cibles en Syrie.

israelhayom.com

C’est la deuxième nuit consécutive que les médias syriens rapportent une attaque attribuée aux Forces de Tsahal en Syrie.

Par la rédaction du JERUSALEM POST , TZVI JOFFRE   6 MAI 2021 06:41

Les Forces de Tsahal ont mené des attaques contre des avant-postes du Hezbollah près de Quneitra à la frontière syrienne mercredi soir, selon des reportages syriens cités par les médias israéliens. C’est la deuxième nuit consécutive que les médias syriens rapportent une attaque de Tsahal en Syrie.

Mardi, une attaque aérienne israélienne présumée a visé un site près de Lattaquié et de Tartous le long de la côte méditerranéenne de la Syrie, selon l’agence de presse syrienne SANA.  Un sous-traitant a été tué et six autres blessés, dont un enfant, selon les médias syriens.

Les dernières frappes aériennes israéliennes présumées en Syrie ont été signalées à la fin du mois dernier après qu’un missile sol-air a été tiré depuis la Syrie et a explosé près du réacteur nucléaire de Dimona, dans le sud d’Israël. Le missile aurait été tiré en réponse à une frappe israélienne présumée en Syrie.

Laisser un commentaire