« Une guerre hybride a commencé contre la France » : nouvel avertissement de généraux

Posted by

Plusieurs jours après la tribune des généraux parue dans Valeurs actuelles, un deuxième groupe de haut-gradés alerte sur le risque d’une « guerre hybride » en France. Constatant l’état de délitement du pays, ils proposent « une stratégie globale » dans laquelle ils pointent la menace de « l’islamisme et [de] l’éclatement de la France ».

Par valeursactuelles.com Publié le 2 mai 2021 à 11h24

Image d’illustration. Des généraux lancent une alerte ©Alain Robert/Apercu/SIPA

Simple coïncidence ou menace imminente ? Quelques jours après la parution d’une tribune signée par des généraux dans Valeurs actuelles et soutenue par Marine Le Pen, seize haut-gradés sortent à leur tour du silence. Les seize militaires sont connus pour faire partie du Cercle de Réflexion Interarmées (CRI), lui-même descendant d’un précédent groupe « Les sentinelles de l’Agora ».

Cette alerte prend la forme d’un document de 21 pages, paru le 14 avril. Il est le fruit d’un travail « responsable et impartial » selon un des signataires. Le groupe est composé majoritairement de généraux et l’un d’entre-eux aurait même été le premier adjoint au maire de Prades Jean Castex.

Deux des signataires seraient d’ailleurs présents à la fois dans la tribune controversée des généraux et dans ce nouveau groupe de haut-gradés même s’ils écartent tout lien direct entre les deux initiatives. Cependant, le constat reste édifiant : « Une guerre hybride nous a été déclarée, elle est multiforme et s’achèvera au mieux sur une guerre civile, ou au pire sur une cruelle défaite sans lendemain », indiquent nos confrères du JDD.

Un « quarteron de généraux » lucides ?

Ce conflit aurait déjà débuté, souligne le document de 21 pages. « Une guerre hybride a commencé contre l’Europe et la France, énonce le texte, il faut forger les armes psychologiques, sociologiques, morales, éducatives, juridiques et pénales pour la conduire et la gagner ». Pour y remédier, le document à destination des groupes parlementaires propose une « stratégie multidimensionnelle » pour lutter contre la déchéance qui menace notre pays. Reste à savoir quel impact aura cette mobilisation des généraux sur l’opinion à un an de la présidentielle.

Laisser un commentaire