Les terroristes ont rempli la plage de corps décapités

Posted by

Un groupe terroriste affilié à l’Etat islamique a pris le contrôle de la ville de Palma dans le nord du Mozambique et a massacré des dizaines de ses habitants. • Des centaines d’étrangers et de touristes ont été capturés à l’hôtel et l’armée tente de les sauver

Publié dans: 28.03.2021 22:57 Mis à jour à: 29.03.2021 00:10

  • Les terroristes de l'Etat islamique au Mozambique
  • Les terroristes de l’Etat islamique au Mozambique

Horreur au Mozambique: des membres de l’organisation terroriste de Daesh, Ansar al-Suna, qui a pris le contrôle de la ville côtière du nord de Palma la veille, ont exécuté des dizaines de personnes. Les terroristes de l’organisation ont attaqué une base militaire, des banques et des commerces de la ville côtière alors que la cible de l’attaque était un projet gazier de la compagnie énergétique française Total, situé à proximité de la ville. Près de deux cents étrangers et locaux ont trouvé refuge à l’hôtel Amarola, où vivent de nombreux travailleurs étrangers et, selon certaines informations, parmi les fugitifs on trouve également des membres d’une société de sécurité étrangère et citoyens britanniques.

Les forces armées ont commencé à évacuer les civils par mer et des dizaines de bateaux et de navires de divers types sont venus essayer d’aider à l’évacuation. « La plage est pleine de cadavres de civils qui ont tenté de s’échapper. Les terroristes ont décapité beaucoup d’entre eux. La plage en est pleine », a déclaré le colonel Lionel Wandeik, dont la société de sécurité aide la police mozambicaine à lutter contre le fléau du terrorisme.

Appel à l'aide de l'hôtel assiégé de Palma

Appel à l’aide de l’hôtel assiégé de Palma

Une vingtaine de ressortissants étrangers ont été évacués par hélicoptère de la ville, mais de nombreux autres sont toujours portés disparus. Les forces armées ont réussi à secourir un groupe d’une centaine de personnes au cours de l’après-midi, après avoir fui vers une mangrove près de la mer et réussi à se cacher des terroristes. Sept autres personnes ont été tuées lorsque des terroristes ont tendu une embuscade au convoi dans lequel ils voyageaient. Le groupe d’insurrection de l’Etat islamique existe depuis 2019 et ses membres ont réussi à maintenir une présence constante dans la zone frontalière nord du pays avec la Tanzanie. Les terroristes de l’Etat islamique sont aidés par des combattants étrangers qui viennent de divers pays d’Afrique de l’Est et recrutent des enfants dans leurs rangs, menaçant de décapiter ceux qui refusent.

israelhayom.co.il

One comment

  1. La carte ci-dessus est importante pour visualiser le problème de l’épidémie islamiste. 20% de la population du Mozambique, Etat d’Afrique australe, est musulmane. Juste au Nord, en Tanzanie, c’est 30% de la population qui est musulmane. C’est là qu’il faut avoir en tête que plus un pays est musulman, plus l’islamisme s’y développe comme un nourrisson au sein de sa mère. Et c’est alors qu’il fut également se souvenir que ces régions ont été le plus grand foyer esclavagiste au monde et de tous les temps, avec le marché de Zanzibar pour port de tri. Les 700 000 esclaves noirs par an et durant des siècles étaient castrés à l’entrée du marché, selon les registres de péage. Comme quoi, la repentance et la culpabilisation occidentales sont bien une supercherie idéologique. L’épidémie musulmane ne se répand pas par le contact. Plus au Nord, plus proche du monde arabe, le Kenya est moins islamisé, plus occidentalisé et les attentats visent en premier lieu les intérêts israéliens ou les individus juifs et venaient de Somalie

Laisser un commentaire