La visite du Ministre chinois des AE à Téhéran représente un changement majeur pour la région

Publié par

L’Iran veut tirer parti du rôle de la Chine dans la région et montrer qu’il peut résister aux États-Unis. La Chine veut également rassurer l’Occident sur le fait que l’Iran sauvegardera l’accord nucléaire.

Par SETH J. FRANTZMAN   28 MARS 2021 10h45

Drapeau de la Chine (crédit photo: WIKIMEDIA COMMONS / ECOW)

Drapeau de la Chine (crédit photo: WIKIMEDIA COMMONS / ECOW)

Pour l’Iran, la visite du ministre chinois des Affaires étrangères Wang Yi à Téhéran lors d’une visite officielle de deux jours pour s’entretenir avec de hauts responsables sur les relations stratégiques est d’une grande importance. L’Iran est important pour la Chine et la visite illustre l’importance que Téhéran prend également aux yeux de Pékin. Le ministre chinois des Affaires étrangères est en visite dans plusieurs pays de la région, dont l’Iran, Bahreïn, l’Arabie saoudite, Oman, les Émirats arabes unis et la Turquie. Cela semble montrer où l’Iran voit de l’importance stratégique dans la région. Plusieurs de ces pays sont des alliés des États-Unis, mais la Turquie s’éloigne de l’Occident et l’Iran est hostile aux États-Unis. C’est important parce que la Chine sanctionne actuellement les législateurs britanniques en réponse aux critiques et aux sanctions sur ses politiques.  Ce qui compte, c’est que les médias iraniens ont discuté d’un accord de 25 ans avec la Chine. Jeudi, Reuters a rapporté que « la Chine fera des efforts pour sauvegarder l’accord nucléaire iranien et défendre les intérêts légitimes des relations sino-iraniennes, a déclaré jeudi le ministère du Commerce ». 

Vendredi, les rumeurs sur l’accord Iran-Chine se sont multipliées. « La signature du programme global de coopération de la République islamique d’Iran et de la République populaire de Chine par les ministres des Affaires étrangères des deux pays est un autre point du programme de ce voyage de deux jours », a déclaré l’agence de presse iranienne IRNA. 

Il s’agit d’un développement régional et international majeur. L’Iran veut tirer parti du rôle de la Chine dans la région et montrer qu’il peut résister aux États-Unis. La Chine veut également rassurer l’Occident sur le fait que l’Iran sauvegardera l’accord nucléaire. Bref, cet accord avec la Chine est symbolique d’une dérive rapide de l’Iran vers l’est et de l’ancrage du nouveau cadre sino-iranien dans un ordre mondial qui pourrait un jour être conduit plutôt par la Chine que par l’Occident. Ce n’est pas parce que l’Iran est une économie importante ou puissante. C’est parce que la Chine montre qu’elle peut jouer un rôle là où le leadership occidental fait défaut. 

Elle le fait en intervenant et en montrant qu’en dépit de la rhétorique ou des sanctions américaines, Pékin fera ce qu’il veut avec Téhéran. Pékin marque également d’autres endroits qui lui importent au Moyen-Orient. Cela fait partie d’une politique étrangère chinoise globale et plus solide. Cette politique inquiète, de l’Australie à la France et en particulier aux États-Unis.

 Pour l’Iran, elle est la bienvenue. Le ministre des Affaires étrangères Wang effectuait une tournée dans six pays d’Asie occidentale et il est arrivé à Téhéran à l’invitation du ministre iranien des Affaires étrangères Mohammad Javad Zarif, après avoir terminé ses visites en Arabie saoudite et en Turquie. Il prévoyait de se rendre aux Émirats arabes unis et à Bahreïn et d’effectuer une visite de travail à Oman, selon les reportages.  Les médias iraniens y voient un changement majeur, soulignant les reportages de presse américains sur la façon dont cela a «contrarié» les États-Unis, selon Fars News. Il y aura des mouvements de recul et des critiques en Iran de la part de ceux qui se demandent si Téhéran a beaucoup donné à la Chine. Beaucoup se demandent également ce que contient l’accord de 25 ans. Mais pour le président iranien Hassan Rohani, c’est une étape importante. Des élections se profilent. Il veut montrer qu’il a accompli quelque chose de déterminant pour l’équilibre régional.  

jpost.com

Laisser un commentaire